1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Comment Facebook sauve ou pourrit les réunions

Comment Facebook sauve ou pourrit les réunions

comment-facebook-sauve-ou-pourrit-les-reunions-

Sylvie Laidet

28/02/2019

C’est ce 28 février ou jamais que vous devez organiser des réunions boulot de la plus haute importance. Grâce à la Journée sans Facebook, les participants ne devraient pas consulter leur compte Facebook mais être tout ouïe. Enfin, normalement.

En ce beau 28 février, la productivité devrait grimper dans les entreprises. Rien à voir avec les chaleureux rayons de soleil, non. C’est la Journée mondiale sans Facebook. Autant dire que cela va libérer du temps pour bosser. A l’occasion de cette énième journée mondiale en faveur d’une juste cause (LOL), la start-up Sparkup publie un sondage concernant l’impact de Facebook sur l’efficacité des réunions de boulot. Et les résultats sont édifiants.

En réunion, un salarié sur 6 est connecté et interagit sur son compte Facebook
Après avoir interrogé 1054 personnes (dont 60 % de cadres) via un questionnaire envoyé à ses clients par le biais de la newsletter maison, Sparkup en arrive à la conclusion suivante : 61 % des travailleurs français se connecteraient à Facebook pendant leurs réunions. Près d’un sur deux avouerait s’y connecter « parfois » et 12 % y seraient même en permanence.  

Donc de deux choses l’une : soit les réunions sont hyper ennuyeuses et mal menées, au point que les participants se ruent sur les réseaux sociaux pour éviter de piquer du nez. Soit lesdits participants sont des génies multitâches et capables d’écouter, de prendre la parole… tout en consultant leur mur Facebook. Difficile de trancher.

>> Lire aussi : 5 recettes pour des réunions efficaces

En tout cas, il semblerait que 57 % des sondés regardent leur fil d’actualité, 33 % profitent des réunions pour envoyer des messages et 10 % publient du contenu. Le sondage ne précise malheureusement pas s’il s’agit de messages et de contenu à caractère professionnel et/ou personnel. Mais quand on sait que Facebook sert essentiellement à des échanges concernant la vie privée, on a une petite idée de la réponse.

75 % des sondés reconnaissent que se connecter à Facebook pendant une réunion nuit à la concentration.

De l'efficacité du temps de réunion
Côté temps passé, la majorité des personnes interrogées par Sparkup (62 %) consacre en moyenne 5 à 15 minutes à Facebook durant leurs réunions, 22 % moins de 5 minutes et 16 % plus qu’un quart d’heure. Quelle que soit la durée, 75 % des adeptes du réseau social en réunion, reconnaissent que cela nuit à leur capacité à se concentrer. Pas facile de piger le pitch du prochain plan d’action commercial en likant les photos de la soirée de la veille. Ou en publiant son avis sur le dernier défilé Gucci.

Mais derrière cette intrusion de Facebook au boulot, se pose la légitimité même des réunions, ritournelle désormais bien connue. « 22 % des travailleurs français estiment que moins d’une réunion sur quatre est efficace. En cause, des présentations descendantes et souvent trop longues qui ennuient les participants », souligne Vincent Bruneau, fondateur et PDG de Sparkup, éditeur de logiciels justement spécialisés dans… l’animation de réunion.

On n’est pas dupes mais cette journée sans Facebook et ce sondage opportuniste (à défaut d’être hautement scientifique) nous donnent l’occasion d’enfoncer le clou sur un mal très français. Plutôt que d’attendre la prochaine Journée mondiale sans Facebook, peut-être serait-il judicieux de s’interroger sur la réunionite bien française, sur la liste des participants réellement concernés par le sujet du jour, et sur la forme que doit prendre le meeting. Ou pour ceux qui ont envie de continuer à faire l’autruche, d’interdire l’usage des téléphones portables en réunion. Dans ce cas, prévoyez peut-être doubles doses de caféine.

>> Lire aussi : Accros aux réunions : calculez le coût avec le Réuniomètre

Qu’en pensez-vous ? Etes-vous aussi adepte de Facebook en réunion ? Pourquoi ? Pour faire passer le temps ? Pour rester éveillé ? On a hâte de lire vos commentaires et témoignages sur le forum ci-dessous.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+