1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Comment les cadres vivent les grèves SNCF

Comment les cadres vivent les grèves SNCF

comment-les-cadres-vivent-les-greves-sncf

Cadremploi

17/04/2018

X

[Video] En cette troisième semaine de grève SNCF, Cadremploi a souhaité en mesurer l’impact sur l’organisation du travail des cadres. Leurs trajets sont-ils perturbés ? Renoncent-ils à se déplacer ? Font-ils du télétravail ou prennent-ils un congé ? Réponses des intéressés via un sondage exclusif complété par vos témoignages.

Depuis le 3 avril, les syndicats de la SNCF ont commencé une grève perlée. Le sondage mené par Cadremploi * du 9 au 10 avril auprès des cadres usagers des transports en commun en mesure les conséquences. Si ces derniers ont globalement réussi à rallier leur lieu de travail, la moitié d'entre eux sont néanmoins arrivés en retard et sont repartis plus tôt. Etonnamment le télétravail n’est toujours pas la solution privilégiée pendant les journées de grève.

70 % des cadres rencontrent des difficultés dues aux grèves

Les Franciliens sont particulièrement concernés par ces perturbations : sur les 70 % de sondés déclarant rencontrer des difficultés dans les transports, on compte 79 % de Franciliens et, sans surprise, 95 % des usagers du train.

49 % arrivent en retard à cause des grèves et quittent le travail plus tôt

Si la grande majorité des cadres interrogés s’est bien déplacé vers son lieu de travail, c’est sur les horaires que s’observent les conséquences du mouvement social. Parmi ceux qui ont pu atteindre la porte de leur entreprise, seule la moitié (51 %) était à l’heure.  Les retardataires se comptent parmi les Franciliens (56 %) et les dirigeants (60 %). Quant à partir plus tôt le soir pour anticiper les difficultés de déplacement, la moitié des répondants l’a fait – et même 70 % pour ceux qui se déplacent en train.

>> Voir les témoignages en video* (ci-dessus)

Ils n’ont pas été contraints de poser une journée off

Seuls 18 % des cadres interrogés ont été contraints de poser des congés/RTT en raison de la grève. Parmi eux, 29 % prennent habituellement le train pour se rendre sur leur lieu de travail. Sur ce point, la grève s’avère plus contraignante pour les cadres des TPE.

La voiture, solution n°1 pour se rendre au travail

Parmi les cadres interrogés, la voiture (44 %) reste la solution privilégiée pour se déplacer vers leur lieu de travail, suivi par le train (35 %), le métro (27 %), le RER (24 %), le bus (11 %). Reste 6 % des sondés qui marchent ou qui n’ont pas à se déplacer (travail à domicile).

60 % des cadres n’ont pas bénéficié d’assouplissement d’horaires   

A la question « Votre entreprise vous a-t-elle permis un aménagement de votre temps de travail en raison des grèves ? », 60 % des cadres interrogés ont répondu « Non ». Dans le détail, on observe que les grandes entreprises semblent plus conciliantes (46 % des répondants ayant bénéficié d’un tel aménagement sont cadres de grandes entreprises), et que les Franciliens, se sont vu accordés plus de souplesse (46 %).

Seuls 25 % de cadres sont exceptionnellement en télétravail pendant les grèves

Le recours au télétravail n’a pas non plus été accordé par la plupart des entreprises auxquelles appartiennent les sondés. Si 34 % des cadres interrogés y ont recours de manière habituelle, ils ne sont que 25 % à s’être vu accordé, dans le cadre de la grève, une autorisation exceptionnelle de travailler depuis chez eux. Là-encore, les TPE et PME se révèlent plus strictes : 80 % des répondants issus d’entreprises de ces tailles n’ont pas eu d’autorisation exceptionnelle de télétravail du fait de la grève.

Seuls 10 % des cadres préfèrent télétravailler alors qu’ils pourraient aller sur leur lieu de travail

Parmi ceux qui n’ont pas été affectés par la grève, seule une minorité (10 %) a décidé de travailler à domicile. Même les jours de grève, le télétravail ne semble pas être une pratique attractive pour eux.

Le sondage en résumé

  • 80% des cadres ont réussi à se rendre au travail malgré la grève
  • 70% des cadres ont rencontré des perturbations dans les transports
  • 49% sont arrivés en retard au travail
  • 40% des entreprises ont permis un aménagement du temps de travail, mais seules 25% ont mis en place une autorisation de télétravail exceptionnelle

.* Sondage mené auprès de 1002 répondants du 9 au 10 avril 2018 via un questionnaire administré auprès des utilisateurs de Cadremploi.
** Vidéo réalisée par Farah Sadallah

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte