1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. [Billet d'humeur] Comment survivre en entreprise pendant la coupe du monde de foot

[Billet d'humeur] Comment survivre en entreprise pendant la coupe du monde de foot

billet-dhumeur-comment-survivre-en-entreprise-pendant-la-coupe-du-monde-de-foot

Céline Husétowski

19/06/2018

Vous redoutiez cette période et pourtant la coupe du monde de football 2018 a officiellement débuté. Pendant un mois vous allez devoir subir la frénésie du ballon rond dans l’ascenseur, à votre bureau et même au petit coin, loquet fermé. Ne déprimez pas, relevez la tête et adoptez la stratégie Koh-Lanta.

 

D’abord, pour faire illusion et ne pas passer pour un asocial pendant les matchs, faites appel à l’esprit de Louis de Funès. Apparaissez de temps en temps comme par magie et faites un commentaire éclatant : « superbe passe, bel arrêt » ou encore « magnifique short sponsorisé par dix marques ». Non, ça, évitez et gardez-le pour vous. 

 

Surtout ne faites pas l’erreur du Padawan et ne passez pas parler boulot pendant la mi-temps consacrée au débrief de la première partie du match. On vous enverrait découvrir la salle des secrets de Poudlard à la moindre de vos demandes (même sympa).

 

Ensuite souriez, un peu comme Elisabeth II, la référence en la matière depuis plus de 60 ans. Grâce à ce sourire mi-colgate mi-britannique, vous pourrez camoufler vos pensées et vous empêcher de crier : « Vivement que la France perde pour être tranquille ». Non. On aime sa patrie, on prend sur soi jusqu’au bout et on sourit.

 

Si votre chef aime le foot et que vous n’avez pas le choix, lisez le recap des matchs chaque matin avec un café (et du cognac pour le courage). Une bonne concentration est vitale. Une erreur sur les résultats par équipe risquerait de déclencher une crise diplomatique dont même Donald Trump n’a pas le secret.

 

Maintenant que vous avez assuré la base, faisons ressortir le Kim Jong Un qui est en vous.

 

Si vos collègues vont voir les matchs en dehors du bureau, profitez-en ! Enlevez enfin vos chaussures, doigts de pieds en éventail posés sur le bureau, n’ayez plus honte de leurs odeurs. Aimez-les comme à la maison.

 

A 10 minutes du match, courez voir le technicien informatique et passez vos commandes en étant persuasif. S’il résiste, jouez-le à la Poutine (sans la menace d’invasion). A vous le tapis de souris ergonomique que vous réclamiez depuis 2 mois.

Vous rêviez d’un stylo qui fonctionne ? Piquez-en un en douce sur le bureau de votre voisin. Ce n’est pas du vol car les absents ont toujours tort. Si c’est celui de votre chef, remplacez-le discrètement par un stylo qui a dépassé sa période d’essai.

 

Pour terminer votre formidable numéro de claquette, improvisez-vous comme l’épaule la plus moelleuse du mois et consolez vos collègues insatisfaits de la défaite de leur équipe. Qui sait, l’amour est peut-être au bout d’une défaite cuisante.

 

Après avoir fait tout ça, posez une RTT un vendredi après-midi car vous le méritez bien. Vous avez tenu le bureau, vous êtes le John Snow de l’équipe, ils vous doivent bien ça.

 

Si vous avez d’autres idées encore plus efficaces, partagez-les après le bip sonore sous l’article. BIP c’est à vous.

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

yéti999

25/06/2018

à 13:27

Faussement candide, reprenez la réplique culte de Gary Lineker : " le football est un sport qui se joue à onze contre onze et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne ! "

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte