Comment votre bureau influence votre état d’esprit

Publié le 08 août 2013 Elodie Buzaud

Bien rangé ou chaotique, votre bureau en dit long sur vous. Il jouerait même sur votre mentalité. C’est ce qu’indique une étude américaine publiée dans le magazine scientifique Psychological Science. Ordonné, un bureau inciterait à plus de conformisme. En désordre, il libèrerait l’esprit et rendrait moins conventionnel.

Bureau bien rangé = conformisme

« Des études précédentes ont déjà démontré qu’un environnement rangé conduit les gens à bien se comporter : ils ne commettent pas d’actes criminels, ils ne polluent pas et démontrent une plus grande générosité », explique Kathleen Vohs, l‘une des chercheuses de l’Université du Minnesota en charge de l’étude.

Celle-ci confirme la tendance. Les chercheurs ont demandé aux participants de remplir un questionnaire dans un bureau rangé, ou en désordre, puis de faire un don à  une œuvre de bienfaisance et, à leur départ, de choisir une collation. Ceux qui avaient accompli cette tâche dans un bureau rangé ont fait les dons les plus importants. Ils ont été aussi plus nombreux à préférer la pomme à la tablette de chocolat en guise de collation. Preuve de conformisme, selon la chercheuse : « ils ont fait ce que l’on attendait d’eux. »

Espace de travail désordonné = créativité

Mais cela ne signifie pas que travailler dans un bureau bien rangé soit mieux. « Notre étude démontre que de précieux avantages peuvent aussi découler d’un environnement encombré. » indique Kathleen Vohs.

Parmi ces bénéfices : celui de libérer l’esprit et de favoriser la pensée créative. Au cours de l’expérience, les chercheurs ont demandé aux participants de plancher, soit dans un espace bien rangé, soit en désordre, sur une nouvelle utilisation que l’on pourrait faire des balles de ping-pong. Or les idées émanant des bureaux désordonnés ont été jugées bien plus intéressantes et inventives que les autres. Autre preuve que le bordel incite la créativité : les chercheurs ont demandé aux participants de choisir entre deux produits, un dont la réputation était bien établie et un autre, nouvellement mis sur le marché, en sortant du bureau dans lequel ils avaient été installés (soit en désordre, soit bien rangé). Devinez qui a laissé sa chance à la nouveauté ?

Elodie Buzaud © Cadremploi.fr

Elodie Buzaud
Elodie Buzaud

Le travail et l’écologie sont mes thématiques de prédilection. En tant que journaliste indépendante, je cherche notamment à répondre aux questions que posent ces deux sujets pour mieux comprendre comment le travail, et les travailleurs, peuvent contribuer à la transition écologique.

Vous aimerez aussi :