Coronavirus et confinement : 400 000 cadres ont quitté leur domicile habituel

Publié le 13 avril 2020 Sylvia Di Pasquale

ÉTUDE Près de 4 millions de personnes ont changé de lieu de résidence pour confiner depuis le 15 mars. Une récente étude menée par Odoxa se penche sur leur situation. Cadremploi s'intéresse aux cadres confinés en particulier. Où sont-ils ? Comment travaillent-ils ? Que font-ils ?
Coronavirus et confinement : 400 000 cadres ont quitté leur domicile habituel

Bien sûr, la très grande majorité des Français (94%) est restée confinée dans son lieu habituel de résidence. Mais une récente étude Odoxa-CGI (1) évalue à 4 millions le nombre de Français concernés par un changement de résidence pour s’installer dans une résidence secondaire ou pour rejoindre leur famille. Sur ces 4 millions de Français, près de 400 000 sont des cadres (soit environ 8%), 1 million résident dans l’agglomération parisienne (soit 9%)et 1 autre million dans les plus grandes villes (11%).

Si l’on se doute que les jeunes de moins de 25 ans (21%) ont été tentés de quitter leur petit logement urbain pour rejoindre leur famille en région dans des habitations plus spacieuses, on peut s’interroger sur les raisons de cette inclinaison des cols blancs à fuir leur résidence habituelle.

Les emplois cadres sont plutôt urbains

D’abord, rappelons que les emplois cadres sont souvent concentrés dans les grandes métropoles. Ainsi, sur les 304 bassins d’emploi de France métropolitaine, 17 rassemblent 58 % des cadres du privé (source Apec). C’est précisément de ces lieux que proviennent près de la moitié des quatre millions d’exilés. Deux chiffres livrés par l’étude expliquent cette volonté de fuir la capitale : la surface moyenne des logements parisiens est de 73m2, alors qu’elle passe à 96m2 en province. L’envie est donc forte pour les familles d’envisager un confinement dans un espace plus grand.

 

Les cadres sont plus souvent propriétaires de résidences secondaires

Avec près de 3,6 millions de résidences secondaires pour 36,6 millions de logements (Insee), la France est le pays d’Europe qui en compte le plus. Une étude Ifop pour la Fnaim datant de 2017 révélait que les cadres représentent 16 % des propriétaires de ces pied-à-terre, presque à égalité avec les employés. Sauf qu’à la différence de ces derniers, la majorité des cadres ne la mettent pas en location et préfèrent ne l’occuper que pour un usage personnel. Ce qu’ils font pendant ce confinement.

Les cadres sont plus souvent télétravailleurs

L’autre raison qui explique la migration temporaire des cadres réside dans le fait que cette population exerce plus souvent un métier qui permet de télétravailler : 57% des cadres sont actuellement en télétravail contre seulement 7% des catégories populaires (2). Pour autant, cette formule gagne désormais d’autres catégories. Selon l’étude Odoxa, 24% des actifs pratiquent le télétravail depuis le début du confinement.

Reste que 51% de ces actifs sont actuellement en chômage partiel ou en congé maladie. Une dernière donnée totalement inédite qui résume à elle seule, l’ampleur de la crise.

 

(1)  « Les Français pendant le confinement ». Baromètre des territoires, sondage Odoxa-CGI pour France Bleu et franceinfo, auprès d’un échantillon de 3004 personnes, représentatif des Français de 18 ans et plus. Terrain 25-30 mars 2020. Vague 4 publiée le 7 avril.

(2)  « Le Covid-19 bouleversera durablement le rapport au travail des Français ». Baromètre des économies régionales confinées, sondage Odoxa-Adviso Partners pour Challenges, Franceinfo et France Bleue, auprès d’un échantillon de 3004 personnes, représentatif des Français de 18 ans et plus. Terrain 25-30 mars 2020. Vague 2 publiée le 9 avril.

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :