Entretien avec Bruno Bacquart, Associé, Patrimonial Plus

Publié le 31 octobre 2005 La rédaction Cadremploi

Depuis 2003, Patrimonial Plus défriche un secteur encore novateur en France : celui de conseil en patrimoine indépendant. Directement concurrente des banques traditionnelles et des sociétés d'assurance, la jeune société offre à ses clients les services d'un expert en placement et en défiscalisation dans deux domaines : l'immobilier et les produits financiers.

Quelles sont exactement vos activités ?
Bruno Bacquart - Associé
: Nous offrons à nos clients un conseil personnalisé pour optimiser leur patrimoine. Cela concerne à la fois le choix des fonds de placement et celui du support le plus adapté (assurance vie, PEA, etc.) ou encore l'investissement dans un produit immobilier de défiscalisation. Notre spécificité, c'est d'être totalement indépendant. A la différence des banques par exemple, nous n'avons aucune obligation à recommander tel ou tel produit (les fonds de placement maison). Nous sommes libres d'orienter nos clients vers les produits qui leur conviennent le mieux, tout en leur assurant des performances très supérieures à celles habituellement proposées. Les chiffres parlent d'eux-mêmes ! Et ce conseil sur mesure est accessible à tous : chez nous pas d'investissement minimum ou de service à deux vitesses. Nous préconisons ce qu'il y a de mieux et de plus pertinent sur le marché, c'est ce qui fait notre force et nous permet d'afficher dès aujourd'hui des résultats très prometteurs !

 

Quel est le profil type de vos clients ?
B. B. :  Il n'y en a pas. Nous avons aussi bien des petits porteurs que des gros portefeuilles à gérer. Et d'ailleurs, ce ne sont pas les montants investis, mais les attentes des clients qui définissent les profils. Que l'on place 10 000 ou 1 000 000 d'euros, on peut désirer la même chose : préparer sa retraite, assurer l'éducation de ses enfants ou spéculer à court terme. En tant que généraliste intermédiaire, notre métier c'est l'écoute. Il nous faut comprendre et parfois décrypter quels sont les vrais besoins de nos clients pour les aider à réaliser les choix les plus adaptés. Les résultats des banques sont objectivement très mauvais et les relations qu'elles entretiennent avec leurs clients se dégradent de plus en plus. Nous n'avons aucun mal à convaincre nos prospects qu'ils trouveront plus d'écoute et de meilleurs conseils chez nous. Entre 2000 et 2005, un PEA géré par un établissement bancaire a enregistré en moyenne une performance négative de - 20 %. Dans le même temps, les fonds avec lesquels nous travaillons progressaient de 80 % !

 

Quelles qualités attendez-vous de vos collaborateurs?
B. B. : Qu'ils soient de bons commerciaux et qu'ils sachent « faire parler » leurs clients. Les Français sont très néophytes en terme de gestion du patrimoine. C'est un domaine dans lequel ils n'ont souvent aucune stratégie et pas assez d'attentes. Nos collaborateurs doivent recueillir le maximum d'informations pour offrir les conseils les plus adaptés. Notre force, c'est de proposer du « sur-mesure » avec toute la liberté d'un intermédiaire. Nous ne sommes affiliés et dépendants de personne. Cela nous permet de choisir les meilleurs produits du marché, sans état d'âme. Aujourd'hui, nos 14 salariés et nos 3 agents commerciaux travaillent sur Paris et sur Lyon. Nous envisageons entre 20 et 30 recrutements dans l'année qui vient et l'ouverture de nouvelles villes. Pour cela, nous recherchons des profils accrocheurs et capables de concrétiser une vente, qu'ils aient 25 ou 50 ans. Toutes les formations sont réalisées en interne. Plus que l'expertise financière, nous exigeons des aptitudes commerciales de terrain. Et nous savons jouer le jeu : chez nous les salaires ne sont pas plafonnés, seuls les résultats comptent !

 

Quelques mots sur Bruno Bacquart
A 44 ans, Bruno Bacquart a une grande expérience du développement d'entreprises. Titulaire du diplôme de l'ESSCA, il débute sa carrière chez BAIL EQUIPEMENT où il prend à 29 ans les fonctions de directeur de l'agence centrale. Il rejoint ensuite une société en création, NOVAFINANCE, en tant que directeur commercial et membre du comité de direction. Une fois l'entreprise structurée et réalisant un CA de 30 millions d'euros, il fonde sa première entreprise dans le domaine de la location financière. Il crée également par la suite une start-up sur Internet et rejoint en 2000 le projet ZEBANK où il deviendra fin 2001 directeur commercial. Après le rachat de ZEBANK par EGG, il décide de lancer Patrimonial Plus et de développer un réseau national de vente de placements financiers et de produits de défiscalisation.

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :