Entretien avec Cédric Dessein, Associé, OORIUM

Cadremploi

OORIUM est une SSII (Société de Services en Ingénierie Informatique) créée en août 2002 par deux associés, Olivier Deghaye et Cédric Dessein. Elle intervient sur un axe tracé entre Lille, Paris et Lyon, avec des missions qui couvrent l'ensemble de la France, que ce soit pour du conseil, de l'intégration de solutions informatiques ou encore de l'assistance technique. Après 6 ans d'existence, la jeune société peut se targuer d'avoir une croissance très forte (110 collaborateurs à ce jour). Son bureau parisien, monté en septembre dernier, compte déjà 30 collaborateurs. Les perspectives d'embauche pour 2008 sont tout aussi prometteuses dans une société dynamique, où l'humain constitue une vraie valeur. Explication de Cédric Dessein.

 

Parlez-nous un peu du métier d'OORIUM ; que vendez-vous ?
L'offre d'OORIUM s'organise autour de deux pôles. Le premier concerne la délégation de personnel avec la mise à disposition de profils ciblés. Le second concerne le mode projet. OORIUM est partenaire certifié auprès des principaux constructeurs et éditeurs du marché : Microsoft, Citrix, VMware, Arkoon, Thinprint, Aruba, Visionapp... Nous proposons nos compétences et nos domaines d'expertise dans le but d'améliorer les performances, et d'optimiser les coûts des infrastructures. Notre savoir-faire en tant qu'intégrateur technologique nous incite à nous positionner en accompagnement du client tout au long du cycle de vie de son système d'information. Nous pouvons nous positionner en assistance à maitrise d'ouvrage ou en tant que maitre d'œuvre. Nous sommes également en étroite collaboration avec Citrix - leader mondial dans le domaine des infrastructures de mise à disposition des applications - puisque nous sommes identifiés partenaire Platinium de par notre haut niveau d'expertise.

 

Que ce soit pour l'intégration ou l'assistance, notre clientèle est composée d'industriels, du monde hospitalier, des banques, des assurances, de la grande distribution et du secteur public.

 

Comment se répartissent vos compétences au sein de vos équipes ?
Nous avons une forte proportion dans le domaine des infrastructures. Cela représente 65% de nos effectifs contre 35% pour les équipes de développement. Dans la première activité, nous retrouvons les profils architectes, intégrateurs, les experts systèmes et réseaux, mais aussi les techniciens support, les techniciens de proximité, les administrateurs, les ingénieurs. Dans la partie Etudes et Développement, nous avons les analystes programmeurs, les ingénieurs études et les chefs de projet.

 

De quels profils avez-vous besoin aujourd'hui ?
Nous avons une quarantaine d'offres non pourvues ouvertes à des bac +4/5, voire même à des juniors pour travailler dans le domaine des systèmes et réseaux, mais nous avons fortement besoin d'ingénieur études et développement expérimentés.

 

Pour la seule année 2008, nous avons entre 80 et 90 postes à pourvoir pour un effectif total qui atteindra alors les 200 personnes.

 

Le secteur informatique tourne-t-il toujours à plein régime comme il le fait depuis quelques années ?
On se souvient effectivement du creux en 2002, jusqu'en 2004. Mais aujourd'hui, on en est loin. 2007 a été exceptionnelle, et 2008 s'annonce comme une excellente année. A tel point par exemple que nous programmons une dizaine d'embauches par anticipation.

 

La quête des candidats est-elle facile ?
Pour être honnête, non ! Nous avons beaucoup de profils disponibles sur le marché, mais nous avons du mal à identifier les profils expérimentés. En fait, il n'y a pas assez de Bac +4/5 expérimentés sur le marché. La conséquence bien sûr, c'est qu'il y a une course aux salaires.

 

Votre politique de séduction passe-t-elle alors que par le niveau de rémunération ?
Ce n'est pas le seul levier chez OORIUM. Ce qui nous intéresse, ce sont des candidats passionnés, et ce que nous leur proposons alors, c'est un plan de carrière et d'évolution.

 

Dans un souci permanent d'excellence, l'ensemble de nos intervenants est formé et certifié au plus haut niveau sur les dernières versions des technologies que nous intégrons.

 

Le collaborateur s'investit, nous valorisons son expertise, ce qui nous permet alors de bien revendre ses compétences à nos clients, et donc ensuite de le faire profiter de la croissance de l'entreprise. Un principe largement encouragé aujourd'hui.
Dans le même esprit, nous sommes très à l'écoute des compétences que nos collaborateurs peuvent développer.
Le suivi des compétences est chez nous une réalité et une volonté. Un collaborateur ne travaille pas que pour nous. Il y a au final des opportunités pour tout le monde. Lui, nous, nos clients. C'est important pour cela qu'il y ait un réel échange humain !

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :