Entretien avec Fannélie Guez, Consultante junior, Accenture

Publié le 18 avril 2006 La rédaction Cadremploi

 

Accenture est une entreprise de conseil en management, technologies de l'information et externalisation. Le groupe intervient en France, comme à l'étranger, et accompagne quelque 90 des 100 plus grandes entreprises mondiales selon le classement du magazine Fortune. Fort notamment d'une expertise sectorielle, Accenture a la capacité d'organiser et de mobiliser ses équipes pour aider chacun de ses clients à trouver les solutions les plus adaptées à leurs projets. Il faut dire que l'entreprise compte 126 000 collaborateurs dans 48 pays, dont 4 000 en France.
Retour d'expérience avec Fannélie Guez, consultante junior.

 

Que faites-vous chez Accenture ?
Fannélie Guez : Je suis ce que l'on appelle dans le jargon du métier une Business Analyst. Je travaille sur des missions de conseil, en amont des projets informatiques mis en place par Accenture, plus particulièrement sur la définition des besoins de nos clients de la grande distribution comme les grandes enseignes et les entreprises de la grande consommation. Au même titre que certains se spécialisent pour des clients du secteur bancaire ou du secteur public, j'interviens pour des dossiers de la grande distribution et de la grande consommation.

 

Concrètement, quel est votre travail au quotidien ?
F. G. : Vu de l'extérieur, le métier de consultant est assez brumeux. Pour ma part, je suis intervenue sur des missions extrêmement variées. Pour prendre un exemple, je viens de participer à la réorganisation d'une équipe. Nous avons donc passé en revue le parcours de chaque personne concernée, pris en compte les souhaits d'évolution, examiner les possibilités d'évolution, etc. Il y avait là une vraie dimension de gestion de ressources humaines. A l'inverse, j'ai aussi travaillé sur un projet de prévision de fréquentation de site Internet destiné au grand public. Là, il s'agissait plus de modélisation de statistiques.

 

Pourquoi les entreprises ont-elles besoin de consultants comme vous ?
F. G. : L'intérêt est double. Bien souvent, une entreprise, avec toute l'expertise qu'elle peut avoir dans son secteur, n'a pas forcément le temps nécessaire pour effectuer des analyses poussées sur tel ou tel sujet. Le second intérêt, probablement le plus important, est que les entreprises savent qu'Accenture a déjà développé une expertise d'analyse et de conseil qui apportera le recul et la valeur ajoutée qui feront la différence.

 

Comment parvenez-vous à être opérationnel sur vos missions ?
F. G. : L'apprentissage et l'acquisition de l'information se font très rapidement. De façon informelle d'une part, lors de discussions, d'échanges et de réunions de travail entre collaborateurs. Nous avons au sein de nos équipes de véritables experts. C'est avec eux que je partage l'information nécessaire à mon travail, et ce sont eux aussi qui apportent les solutions à nos clients.
Et d'autre part, en fonction de nos compétences et de nos connaissances, nous suivons des formations qui nous permettent d'approfondir une méthode de travail ou un sujet en particulier.

 

La nature de votre travail est finalement très variée...
F. G. : Exactement. Et c'est très intéressant. Nous avons l'occasion d'aborder des choses nouvelles, d'analyser les problématiques de clients dans différents secteurs d'activité (Communication et Haute Technologie, Administration et Service Public, Services Financiers, Produits, ou Ressources). Et nous pouvons intervenir sur différentes phases d'un projet : de l'étude d'opportunités jusqu'à leur mise en oeuvre opérationnelle.

 

La disponibilité, c'est la qualité essentielle pour réussir dans le métier de Conseil ?
F. G. :Ça fait partie des exigences du métier. Il faut effectivement être disponible, et flexible. On intervient sur des missions qui demandent beaucoup de temps. Il faut aussi avoir une forte envie d'apprendre et être capable de remettre en question ses acquis avant de se plonger dans une nouvelle mission. D'ailleurs, il y a toujours un certain stress à s'investir dans un nouveau dossier.
Toutefois, on est très soutenus chez Accenture, par les méthodes, les équipes et l'environnement de travail. On travaille dans des équipes à taille humaine, avec une vraie valeur relationnelle. Sans oublier l'attention permanente à l'égard de la mixité des équipes. Enormément de choses sont faites pour faciliter le quotidien des femmes, en particulier celui des mères de famille, et rendre le métier de Conseil plus féminin.

 

Zoom sur Fannélie Guez
Après avoir suivi la formation 3 Pays, 3 Diplômes en école supérieure de commerce à Paris (ESCP-EAP), Fannélie Guez intègre Accenture directement à la fin de ses études, en octobre 2004. C'est au cours de stages répétés que son envie de faire du conseil s'est développée. Un stage au sein du département stratégie d'une entreprise de grande consommation sera même particulièrement révélateur et déterminant. Quant à la question pourquoi Accenture ? Fannélie Guez avoue avoir été séduite par les personnes rencontrées, la taille de l'entreprise et la diversité des missions proposées.

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :