Entretien avec Jean Michel Roesch, Directeur ressources humaines et secrétaire général, FormaPoste

Publié le 06 mars 2006 La rédaction Cadremploi

Depuis son changement de statut en 1991, la Poste s'est ouvert les portes de la formation par alternance en créant une structure spécifique baptisée Formaposte à Marseille et à Montpellier. Créée en 1995, cette structure œuvre depuis l'origine dans le sud de la France, et plus récemment en Aquitaine. Sa mission pour le compte de la Poste est double : répondre à la fois aux besoins de recrutement et former des profils spécifiques aux métiers de la Poste. Présentation et explications avec Jean-Michel Roesch, DRH Région Méditerranée et Secrétaire général de Formaposte.

 

Formaposte opère essentiellement pour la zone Méditerranée, pourquoi une telle spécificité régionale ?
Jean-Michel Roesch : Depuis sa création, Formaposte gère effectivement deux centres de formation, en région PACA et en Languedoc-Roussillon. Mais ce n'est plus vraiment une spécificité. En effet, il y a peu de temps un centre a été crée à Bordeaux, et La Poste étudie actuellement l'opportunité de nouvelles ouvertures. Elle envisage par exemple de créer un nouveau centre Formaposte dans la région de Lille.

 

La Poste est-elle en manque de mains d'œuvre ?
J.-M. R. : La Poste est un groupe multi-métiers structuré autour de 4 grandes activités : le courrier, le colis, les services financiers, avec La Banque Postale et un réseau de contact et de vente commun. Les besoins sont donc importants et sans cesse renouvelés, à tel point que la Poste embauche des milliers de collaborateurs chaque année. Avec 300 000 salariés, et 250 métiers, c'est aujourd'hui le premier employeur du service public en France. Portée par l'ensemble des postiers, la Poste a une réelle volonté de s'adapter au contexte de la société française et européenne, dans le respect de ses valeurs, afin d'offrir des services performants à plus de 30 millions de clients, entreprises et particuliers.

 

Quels sont les métiers auxquels vous formez ?
J.-M. R. : Les métiers de la Poste sont divers. Pour elle, nous formons à tous les niveaux de diplômes, du CAP au BAC+5, en passant par Bac +2. Ca concerne bien évidemment le métier de facteur, mais aussi ceux de téléconseiller, téléopérateur, guichetier, conseiller financier, directeur d'établissement, cadre supérieur. La Poste a elle-même créé des diplômes spécifiques pour certains de ces métiers, et elle travaille en étroite collaboration avec des partenaires d'éducation qui connaissent bien les spécificités et les exigences de la Poste. Ce qui fait d'ailleurs que nous avons un taux d'intégration en CDI significatif, de l'ordre de 75 %. Pour l'apprenti ou pour l'alternant comme pour La Poste, le bénéfice est incontestable.

 

Formaposte est-elle un passage obligé pour travailler pour la Poste ?
J.-M. R. : Non, ce n'est pas un passage obligé, pour la simple raison que Formaposte ne prend en charge que les candidats âgés de moins de 26 ans. Autrement dit, le public concerné par le contrat d'apprentissage ou un contrat de professionnalisation. Au-delà, la Poste recrute directement par d'autres canaux. Nous avons d'ailleurs une grande campagne de recrutement en cours pour embaucher quelque 200 conseillers clientèle à l'échelle nationale.

 

Et Formaposte, à quel rythme recrute-t-elle ?
J.-M. R. : Pour l'ensemble des métiers auxquels nous formons, nous recrutons en moyenne 300 personnes par an, pour les régions PACA et Languedoc Roussillon. Maintenant, ce qu'il faut savoir, c'est qu'une personne qui suit une formation, en région PACA par exemple, peut tout à fait prétendre à travailler pour l'un des bureaux de Poste dans le nord de la France. Nous ne formons pas uniquement pour nos implantations du sud. La Poste est une entreprise de réseau, c'est même la première entreprise de ce type en Europe, en terme de points de contact. A titre d'exemple, un conseiller financier formé par Formaposte Méditerranée a été embauché il y a quelques semaines en Guyane.

 

Formaposte, c'est une garantie de développement pour la Poste ?
J.-M. R. : La Poste est depuis quelques années déjà particulièrement dynamique. Elle est dans une période de forte mutation, et chaque métier porte une ambition avec un projet stratégique. Le courrier notamment s'ouvre à la concurrence, et les services financiers viennent de créer la Banque Postale, une banque de détail qui favorise l'accès du plus grand nombre de Français au service bancaire. Au-delà du fait que la gamme des offres de services financiers s'est élargie, c'est un potentiel d'avenir non négligeable pour ceux qui souhaitent intégrer la Poste. C'est une nouvelle opportunité et un beau challenge. Pour cette année, et pour 2007 également, notre principal objectif sera le recrutement de conseillers clientèle et de conseillers financiers.

 

Zoom sur Jean-Michel Roesch
Après une formation juridique, suivie entre 1978 et 1981, Jean-Michel Roesch intègre la Poste. Jean-Michel Roesch se voit confier des missions de développement commercial. Quelques années plus tard, il prend des responsabilités RH, puis après avoir exercé des fonctions de management opérationnel, il est nommé en 2003 Directeur des Ressources Humaines à la direction exécutive Méditerranée de la Poste. Il est Secrétaire général du conseil d'administration de Formaposte depuis 2001.

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :