Entretien avec Laurent Derivery, Directeur Général Europe du Sud et Responsable opérationnel , Cabinet Hudson

Publié le 21 décembre 2005 La rédaction Cadremploi

Hudson est un leader mondial du Conseil en Recrutement et du Conseil en Ressources Humaines. Présent dans 28 pays, Hudson compte 7 bureaux en France et le savoir-faire et l'expérience de 160 collaborateurs spécialisés, s'appuyant sur des solutions éprouvées et innovantes. Du recrutement à l'outplacement en passant par l'évaluation ou l'Assessment center, le champ d'action de Hudson est extrêmement large. Son leitmotiv : accompagner les entreprises dans une relation de partenariat durable sur l'ensemble de la gestion de leurs talents. Industrie, Immobilier & Construction, Banque-Finance- Assurance, Biens de Consommation & Distribution, Conseil-Informatique-Télécoms, Santé, Tourisme-Transport-Loisirs, c'est principalement sur ces secteurs que Hudson intervient. Présentation avec Laurent Derivery, Directeur Général Europe du Sud et Responsable opérationnel France.

 

Comment vous définiriez-vous? Comme un médiateur ?
Laurent Derivery : Dans notre situation, nous avons vraiment deux clients. D'un côté, les entreprises qui nous confient des missions de recrutement ou de conseil en ressources humaines ; de l'autre, les candidats que nous intégrons et que nous faisions évoluer dans ces mêmes entreprises. Entre les deux, il y a effectivement nos équipes qui jouent un rôle d'intermédiaire.
D'ailleurs, plus qu'un cabinet, nous sommes nous-mêmes une entreprise. Autant l'idée de cabinet reflète plus des logiques individuelles, autant la notion d'entreprise reflète plus la notion d'équipe au service des candidats et des sociétés. Et cette notion correspond vraiment à la façon dont on aime faire notre métier. Notre métier, c'est du conseil.

 

C'est du conseil estampillé Hudson ?
L. D. : Nous appliquons effectivement une méthode Hudson ; maintenant, chaque secteur que nous traitons a ses caractéristiques différentes. Au-delà de la méthode, il y a des compétences différentes. Notre volonté est d'apporter un conseil supporté par des gens expérimentés. Rien qu'en France, nous capitalisons l'équivalent de 1000 années homme de conseil. C'est réellement un gros capital mis au service de nos clients et des candidats. Au-delà de cette expertise, notre méthode repose aussi sur les outils spécifiques que nous proposons.

 

Comment traitez-vous les différents CV que vous recevez chaque jour ?
L. D. : Le premier réflexe, c'est bien sûr de les intégrer dans nos bases de données pour pouvoir ensuite les exploiter en fonction des demandes de nos clients. Nous travaillons beaucoup sur l'optimisation du traitement des candidatures. C'est une force pour nous, et il est donc important de voir par exemple comment nous pouvons revenir vers eux de façon encore plus régulière. C'est une des difficultés du métier, et il est donc important d'avoir une réflexion stratégique doublée d'une action opérationnelle sur le sujet.

 

Le candidat aurait-il pris plus de valeur que par le passé ?
L. D. : Ma conviction profonde est que, plus pour l'avenir que pour le passé d'ailleurs, en particulier sur les dix ans à venir, la différence de performance des entreprises se fera sur les personnes qui les composent et qui leur permettent de fonctionner. Le capital humain est vraiment devenu un élément clé du capital de l'entreprise.
En terme de méthode de recrutement, il y a des fondamentaux qui n'ont pas changé et qui ne changeront pas, en particulier par rapport à l'expertise métier et l'évaluation des compétences techniques pures. En revanche, on a déjà observé des évolutions sur la notion d'intégration. Concrètement, l'entreprise s'interroge : « Ce candidat va-t-il adhérer et correspondre à ma culture, et en même temps apporter quelque chose de nouveau à cette même culture ? ». Alors bien sûr, cette réflexion n'est pas nouvelle, mais elle prend de plus en plus d'importance aujourd'hui dans la conduite et le développement de l'entreprise. Et Hudson apporte à ses clients une vraie valeur ajoutée dans ce domaine.

 

Quel conseil donneriez-vous à un cadre désireux de bouger ?
L. D. : Cela tient en une phrase : faites ce qui vous plait parce que vous y serez bon !

 

Zoom sur Laurent Derivery, Hudson
Laurent Derivery a une marotte professionnelle : le conseil en management et en organisation d'entreprise. Une expertise acquise et développée au fil des cabinets où il a travaillé, en particulier Arthur Andersen (NDLR : rebaptisé Accenture), PA Consulting Group ou encore KPMG Consulting France. Cet ancien de l'ESSEC a finalement intégré Hudson en juin 2005 en tant que Directeur Général Europe du Sud, et Responsable opérationnel France. Agé de 41 ans, Laurent Derivery prévoit pour les années à venir, sur le marché du recrutement, « une vraie bataille pour les talents, et des efforts importants pour les retenir et les développer ».

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :