Entretien avec Marc Gosselin, Directeur recrutement, Altran

Publié le 16 octobre 2006 La rédaction Cadremploi

Le conseil en innovation, une activité qui tient en trois grands métiers chez Altran : le conseil en technologie de l'information et de l'innovation, le conseil en systèmes d'information, et le conseil en stratégie et organisation. Le groupe, présent dans 26 pays, concentre ses efforts de développement sur les marchés prometteurs du Brésil, de la Chine, de l'Inde et de l'Europe de l'Est, là où ses propres clients développent eux-mêmes leurs activités. Les besoins sont tels qu'Altran comptera cette année 1000 collaborateurs de plus que l'année dernière. Le recrutement est un gros enjeu pour la société qui multiplie les actions pour aller à la rencontre des candidats. Explications de Marc Gosselin, Directeur Recrutement du Groupe.

 

Vous organisez le Forum des Rencontres Altran le 20 octobre prochain ; de quoi s'agit-il exactement ?
Marc Gosselin : Altran organise chaque année un salon dédié exclusivement aux sociétés du groupe. Les stands sont tenus par les représentants de nos filiales en France, et en Europe. Ce salon, baptisé TechnoCité, est associé à la Cité de la Réussite, un événement organisé au sein même de la faculté de médecine Henri Descartes, à Paris, 12 rue de l'école de médecine pour être très précis.
L'objectif de notre salon TechnoCité est tout d'abord de communiquer auprès des candidats et de nos clients sur les différents métiers et les différentes activités développées au sein du groupe. Le second point, de loin le plus important dans le cadre de ce salon, c'est de recruter des profils d'ingénieurs et de grandes écoles de commerce.

 

Ce salon est réservé aux seuls jeunes diplômés...
M. G. : Absolument pas, au contraire. Parmi les personnes rencontrées et repérées dans le cadre de ce salon, 40 % auront entre 0 et 2 ans d'expérience, et 60 % auront entre 2 à 7 ans d'expérience. Ces deux catégories représentent 90 % de nos objectifs de recrutement. Le reste revenant à des profils très expérimentés.

 

Un événement comme TechnoCité est-il vraiment efficace pour recruter ?
M. G. : Un chiffre témoigne déjà de l'intérêt que peuvent avoir les candidats pour notre salon ; à quelques jours de l'ouverture, nous avons quelque 1 600 inscrits. TechnoCité est donc promis cette année à un gros succès, sachant que les inscrits sont des personnes qui ont demandé à venir au salon et que nous les avons présélectionnées en leur envoyant une invitation. Avec un tel chiffre, TechnoCité est sans aucun doute l'un des plus gros salon de recrutement organisé par un groupe comme le nôtre. De fait, Altran se positionne réellement comme l'un des principaux recruteurs, en France, et en Europe. Il faut souligner aussi que nous sommes identifiés comme l'une des sociétés du marché investie dans de beaux projets, et ça, les ingénieurs le savent. Pour vous donner un exemple : nous travaillons sur le Solar Impulse, l'avion de Bertrand Picard qui va faire le tour du monde à l'énergie solaire. Beaucoup de candidats nous sollicitent pour collaborer à ce projet.

 

Quel est le processus de recrutement appliqué pendant ce forum ?
M. G. : Concrètement, dans le cadre de TechnoCité, nos 1 600 invités vont avoir l'occasion de découvrir les métiers du groupe, de connaître nos différentes sociétés et de rencontrer les dirigeants de ces sociétés. Il va donc y avoir, en fonction des intérêts des uns et des autres, un premier entretien découverte avec l'un de nos représentants. S'il y a lieu, dans les jours qui suivront le salon, il y aura un autre entretien de recrutement plus approfondi. Bien sûr, il peut aussi y avoir des recrutements effectués directement sur place, et dans ce cas le candidat pourra repartir avec un contrat d'embauche signé en poche. C'est ce qui rend l'événement assez exceptionnel. L'on peut d'ailleurs ajouter à cela que 22 V.I.E. seront aussi proposés dans le cadre de TechnoCité. Des V.I.E à saisir pour partir immédiatement par exemple pour Caracas, Shanghaï ou Londres. Les dirigeants qui recrutent pour ses V.I.E. seront là évidemment pour rencontrer les personnes intéressées. Et apparemment, il y aura de la demande pour ces postes.

 

 

Au delà de ce forum, Altran recrute-t-il régulièrement ?
M. G. : En 2005, nous avons recruté 4 200 personnes, et pour 2006, nous prévoyons d'embaucher 5 000 personnes. C'est la raison pour laquelle nous organisons un forum comme TechnoCité, mais aussi que nous participons, entre septembre et noël, à 26 autres salons et forums de l'emploi un peu partout en France.
Ça permet ainsi au candidat qui ne peut se rendre à TechnoCité de nous rencontrer à différentes occasions. Il peut aussi soumettre son CV sur notre nouveau site d'embauche, ou encore, dans un avenir plus lointain, venir assister aux Régates en Seine que nous organisons de nouveau l'année prochaine. Ce sera les 12 et 13 mai 2007, au pied de la Tour Eiffel. Ces régates d'aviron, qui se font sur le modèle de celle d'Oxford, sont l'occasion de rencontrer nos dirigeants dans un contexte insolite et détendu.

 

Zoom sur Marc Gosselin
Marc Gosselin a intégré Altran il y a tout juste un an, en septembre 2005. Le résultat d'un parcours construit avec brio. Il conclut ses études par une Maîtrise des Sciences de Gestion, avant de suivre une formation au Centre de Préparation aux Affaires (CPA) de la Chambre de Commerce de Paris, l'Executive MBA du groupe HEC. Il entame alors une carrière en tant que consultant et business manager dans les ressources humaines, puis devient DRH pendant 5 ans dans différents groupes internationaux. Aujourd'hui, à 44 ans, son rôle chez Altran est de gérer le recrutement à l'échelle du groupe et la mobilité interne des collaborateurs.

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :