Entretien avec Nathalie Baczynski, Responsable recrutement, STEF-TFE

Publié le 01 septembre 2007 La rédaction Cadremploi

Industriels de l'agroalimentaire, professionnels de la grande distribution, de la restauration à domicile, grossistes et producteurs de lait, de viande ou de poissons, tous ont un point en commun : STEF-TFE. Ce numéro 1 du transport et de la logistique en France achemine leurs produits à bonne température grâce à un réseau européen de près de 200 plateformes d'échange. L'entreprise ambitionne d'ailleurs de devenir le leader du secteur en Europe d'ici à 2012. Une belle opportunité de carrière pour les jeunes diplômés. Explications avec Nathalie Baczynski, responsable recrutement au sein du groupe.

 

Quels sont vos objectifs de recrutement d'ici à la fin de l'année ?
Nathalie Baczynski : En 2006, nous avons recruté 200 cadres, dont 60 jeunes diplômés. Pour 2007, nous restons sur le même rythme ; il nous reste en cette rentrée un tiers des postes à pourvoir. Ces jeunes diplômés sont issus d'écoles d'ingénieurs généralistes ou agroalimentaires, de formations supérieures en transport et logistique ou encore d'écoles de commerce.
Notre recrutons toute l'année, ce qui fait que nous avons constamment une moyenne de 150 jeunes diplômés dans l'entreprise, ce que l'on appelle chez nous des pépinières.

 

 

Quelles actions menez-vous en particulier pour les jeunes diplômés?
N. B. : Outre notre présence sur Internet comme sur Cadremploi.fr, nous les recrutons grâce à différentes actions en région. Nous allons au contact des jeunes en nouant des relations avec les écoles, mais aussi en participant à des forums et à des salons. Le réseau compte aussi pour beaucoup. Les jeunes recrutés communiquent avec les futurs diplômés et partagent avec eux leurs expériences.
Notre programme de recrutement nous permet en tout cas de préparer sérieusement l'encadrement de demain. Initié dès 1986, ce programme est bien rodé aujourd'hui. Il est intéressant de noter que 40 % de nos directeurs sont eux-mêmes d'anciens jeunes diplômés.

 

Vous avez une stratégie de fidélisation ?
N. B. : Il y a d'une part l'évolution possible au sein du groupe, liée à ce souci de préparer l'encadrement de demain. D'autre part, il y aussi l'association au capital de l'entreprise via le PEE (Plan d'Epargne Entreprise), qui semble suffisamment séduisant et attrayant. Pour preuve, 8 000 collaborateurs sont aujourd'hui actionnaires du Groupe STEF-TFE.

 

 

Comment l'intégration en entreprise est-elle organisée ?
N. B. : Le jeune diplômé est entouré de plusieurs accompagnateurs : un directeur de site, un parrain, un tuteur et un responsable des ressources humaines. L'objectif est de lui faire découvrir les métiers par des missions opérationnelles. Il peut acquérir ainsi les métiers de base du management, ainsi que la vision et l'expérience pour diriger.
Evidemment, les jeunes arrivent avec une bonne connaissance de base, mais les métiers du transport et de la logistique se maîtrisent vraiment sur le terrain. La technicité et la compétence comportementale sont très importantes. C'est là que notre programme d'accompagnement trouve toute sa justification.

 

Combien de temps dure cette formation ?
N. B. : Deux ans. Pendant les trois premiers mois, on présente à nos jeunes diplômés l'organisation et le fonctionnement de l'entreprise. Ensuite, ils sont basés sur un site pour découvrir les métiers sur le terrain. Puis, pendant 16 mois, ils gèrent des dossiers avec une montée en puissance progressive, notamment pour ce qui concerne la taille de l'équipe à animer. A l'issue, ils accèdent à un véritable poste à responsabilité globale et autonome.

 

Quelles qualités retiennent votre attention en particulier ?
N. B. : Nous sommes séduits le plus souvent par des gens qui vont avoir une bonne confiance en eux, un bon raisonnement analytique. Il faut que ces personnes sachent rechercher l'information, avoir l'esprit d'initiative et de la curiosité, doublés d'une volonté de manager les équipes avec un réel sens des responsabilités.

 

Hormis les jeunes diplômés, d'autres besoins ?
N. B. :Nous recherchons actuellement des directeurs de centres de profit en Transport et /ou Logistique. Le recrutement a débuté en mai. Il se poursuivra jusqu'à la fin de l'année 2007, voire même en 2008.

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :