Entretien avec Olivier Dhonte, Président fondateur, Viseo

Publié le 20 août 2007 La rédaction Cadremploi

Viseo est un cabinet de conseil en organisation de systèmes d'information qui intervient aussi bien auprès des grandes que des moyennes et petites entreprises. Sa vocation : aider ses clients à utiliser au mieux les systèmes d'information pour améliorer leurs performances. De Paris à New-York, en passant par Lyon et Casablanca, Viseo accompagne les sociétés dans l'implémentation de progiciels de gestion édités en particulier par SAP et Microsoft. Pour mener à bien cette mission, le cabinet s'appuie sur les compétences de ses consultants. Explication avec Olivier Dhonte, président et fondateur de Viseo.

Sur quels secteurs Viseo intervient-il ?
Olivier Dhonte : Nous intervenons en particulier sur 4 secteurs : l'automobile et les équipementiers, la chimie, la pharmacie, et tout ce qui touche à la distribution. Nous intervenons aussi dans d'autres secteurs, mais de façon plus ponctuelle. Notre présence sur nos 4 principaux marchés nous a permis de développer et de capitaliser un savoir-faire et une bonne compréhension des différents métiers concernés, ce qui entraîne du même coup une forte reconnaissance de la part de nos clients.

 

Quelle est la méthode d'intervention de Viseo ?
Olivier Dhonte : Notre activité est une activité de conseil. Nos collaborateurs sont donc des consultants qui interviennent sur des projets et qui sont intégrés aux équipes de nos clients, conformément à une méthodologie qui constitue notre valeur ajoutée. Les projets peuvent durer de quelques semaines à plus d'une année selon l'ampleur de la mission. Une fois que nous avons déterminé avec le client son besoin d'accompagnement, nous constituons avec lui l'équipe qui va gérer le projet. Le client lui-même nous apporte ses collaborateurs et nous, Viseo, lui apportons différents experts, consultants et chefs de projet. Cette mission terminée, nous affectons nos collaborateurs salariés à d'autres missions.

 

 

Comment vos équipes sont-elles organisées ?
Olivier Dhonte : Lorsque l'on bâtit une équipe projet, on retrouve en général trois niveaux d'intervention : un chef de projet, responsable de la mission, du dialogue avec le client et des engagements pris auprès de ce client, ainsi que de l'équipe affectée au projet. Ensuite, à un deuxième niveau, interviennent les consultants seniors, expérimentés, répartis par domaines fonctionnels. Ces consultants seniors s'appuient eux-mêmes sur des consultants moins expérimentés qui vont paramétrer le système. Les responsabilités pour chacun des niveaux sont ainsi clairement définies.
En terme de recrutement et d'intégration au sein de Viseo, un candidat peut être intégré à tous ces niveaux. Ce qui compte beaucoup pour nous, c'est la diversité des profils, tant en terme d'expérience que de physionomie des personnes.

 

Pour ces prochains mois, pour quel poste, pour quel profil allez-vous recruter ?
Olivier Dhonte : Notre plan de recrutement pour cette année prévoit une trentaine d'embauches. La moitié concerne des collaborateurs juniors, et l'autre moitié, des collaborateurs seniors. Pour ce qui est des profils juniors, le recrutement se fait surtout directement dans les écoles, à l'issue d'un stage par exemple. Pour les profils plus expérimentés, nos recrutements se font essentiellement en prospectant auprès d'autres entreprises, ou aussi par des contacts noués avec nos clients.

 

Comment parvenez-vous à garantir un même niveau de savoir-faire d'une mission à l'autre ?
Olivier Dhonte : Nos jeunes collaborateurs suivent un cursus de formation pour acquérir à la fois une connaissance et une compréhension des outils que nous traitons et une méthodologie et un savoir-être très importants dans l'exercice de notre métier. Passée cette première étape, nos consultants juniors sont pris en charge, en binôme, par des seniors qui vont leur permettre de progresser dans le cadre des missions et de l'organisation que nous mettons en place pour chaque projet. Chacun va être suivi dans la première année d'exercice pour pouvoir s'enrichir des compétences développées et appliquées par Viseo.

 

Y a-t-il un état d'esprit Viseo ?
Olivier Dhonte : L'état d'esprit de Viseo repose sur trois valeurs : la gestion de la connaissance, l'entrepreneuriat, la proximité. En ce qui concerne la gestion de la connaissance, nous sommes très attentifs à l'acquisition et au développement de l'expertise de nos consultants, à l'application d'une méthodologie propre, et à la gestion et à la capitalisation du savoir. Pour l'aspect entrepreneurial, Viseo prône la prise d'initiatives, le dynamisme, l'implication des collaborateurs et la volonté d'entreprendre pour le bien collectif. Quant à la proximité, elle se traduit par une politique de management qui favorise le contact au sein des équipes, par la confiance, et par l'ambiance sereine et constructive que l'on appelle le Viseo Spirit.

 

Viseo est sponsor d'un voilier ; quelle est l'image que cela traduit en communication interne ?
Olivier Dhonte : Tout commence avec la ressemblance entre notre logo et une voile. La ressemblance est visuelle, mais aussi moral. Ce que l'on souhaite véhiculer à travers notre présence sur un bateau, ce sont des valeurs communes avec la pratique de la voile, à savoir l'engagement, la maîtrise des risques, l'anticipation et le dynamisme. D'ailleurs, pour rendre cette similitude plus concrète, nous invitons tous nos collaborateurs à l'occasion de la semaine internationale de Deauville (NDLR : 7-11 juin 2006). Nous pourrons suivre le bateau Viseo sur le plan d'eau et nous retrouver tous ensemble le temps d'une soirée.

 

Quelques mots sur Olivier Dhonte, président fondateur de Viseo
L'engagement est un des leitmotivs de Viseo, et au regard du parcours d'Olivier Dhonte, son fondateur, on comprend pourquoi. Riche d'une maîtrise de science économique et d'un DESS de contrôle de gestion, il part en Inde, en 1993, dans le cadre d'un VSNE au sein d'une filiale de Bull. Il y a occupe alors le poste de contrôleur de gestion. A son retour, en 1994, il intégre Andersen Consulting, devenu aujourd'hui Accenture, et travaille pendant trois ans comme consultant, associé à des projets SAP. En 1997, il rejoint le centre de compétences SAP de l'Oréal comme directeur de projet. C'est à la fin de l'année 1999 qu'il s'engage dans l'aventure entrepreneuriale en créant Viseo.

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :