Entretien avec Olivier Mermillod, Directeur des affaires sociales, Actaris

Cadremploi

Filiale de l'Américain Itron Incorporation, Actaris est aujourd'hui le leader mondial de la conception et de la fabrication de compteurs, de systèmes et d'infrastructures de communication associés pour les marchés de  l'électricité, du gaz, de l'eau et de l'énergie thermique. Présent dans 34 pays des cinq continents, le groupe emploie près de 6000 personnes, réparties sur 29 sites de production et 45 bureaux commerciaux. En 2007, son chiffre d'affaires a atteint les 850 millions d'euros. Actaris lance aujourd'hui une politique de recrutement ambitieuse sur des profils R&D, pour répondre, notamment, à l'essor des systèmes et infrastructures de communication pour la collecte de données de comptage et des solutions logicielles pour la gestion des données. Entretien avec Olivier Mermillod, directeur des affaires sociales France.

Quelles sont les possibilités d'embauche chez Actaris ?
Nous cherchons à pourvoir une cinquantaine de postes et une vingtaine d'offres de stage sur deux sites français principaux : celui de Mâcon, où se trouve notre pôle R&D pour les compteurs eau et énergie thermique, et celui de Chasseneuil, pour le pôle R&D spécialisé dans l'électricité et le gaz. Nous sommes à la recherche de techniciens et d'ingénieurs.

Quel genre de profils recherchez-vous ?
Si nous recrutons régulièrement des séniors, dont l'expertise nous est essentielle pour répondre immédiatement à des besoins précis, nous réservons également une grande place aux jeunes diplômés. En mécanique, en électronique, en développement logiciels et logiciels embarqués, sur la radio-fréquence ou dans nos laboratoires Test et Validation, il nous faut des personnes capables d'appréhender des données très pointues. Nous cherchons donc des profils d'école d'ingénieurs, ayant des capacités en terme d'approche scientifique et de créativité technique. Les candidats doivent aussi avoir une réelle volonté d'évolution dans l'organigramme.

Justement, quelle est la politique d'Actaris en matière d'évolution de carrière ?
Nos salariés évoluent très rapidement dans leur fonction de façon aussi bien verticale qu'horizontale. En deux ans, un jeune diplômé en R&D peut se retrouver chef de projet métier ou chef de projet métier et management puis responsable métier ou program manager. Nous offrons une réelle diversité de postes et de carrières, ce qui nous permet finalement de garder longtemps notre personnel. Le turn-over est très faible chez Actaris.

Votre groupe est un leader mondial. Y a-t-il des possibilités de carrières internationales
?
La mobilité fait partie de nos clauses de contrat ! Effectivement, si nous souhaitons toujours recruter en local, le management de carrières se fait en consolidation de l'ensemble des sites du groupe. C'est pour nous une manière d'élargir les possibilités d'évolution de nos salariés et de conserver ainsi un vrai dynamisme d'entreprise.

Comment procédez-vous pour recruter des jeunes diplômés ?
Nous allons directement à leur rencontre. Le 20 novembre, par exemple, nous serons présents au stade de France pour le forum Alliance Plus, qui réunit les grands acteurs de l'informatique et de l'électronique et les jeunes ingénieurs.

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :