Entretien avec Patrice Landais, Directeur ressources humaines, Decathlon

Cadremploi

Dès sa fondation en 1976, les dirigeants de Décathlon ont donné à l'enseigne spécialisée une mission ambitieuse : « Rendre accessible au plus grand nombre le plaisir du sport ». Trente ans plus tard, le défi est relevé. Présent dans 25 pays et avec plus de 40 000 collaborateurs, Décathlon est devenu leader européen de la distribution et de la conception/production d'articles de sport. Pour cela, l'entreprise a changé les règles du jeu et parié sur les ressources humaines.

 

Comment expliquez-vous le succès de DECATHLON ?
Patrice Landais - DRH : Depuis sa fondation, l'entreprise est portée par une mission claire : proposer les meilleurs produits aux prix les plus bas afin de permettre au plus grand nombre de pratiquer un sport. Toute notre organisation est tournée vers cet objectif. Depuis 20 ans, en plus de notre métier de distributeur spécialisé, celui que connaît le grand public, nous avons deux autres activités : la conception de produits et la fabrication. C'est grâce à cette intégration des différents métiers de la chaîne du sport que nous pouvons proposer des prix compétitifs, inférieurs de 30 à 40 % à ceux des grandes marques de sport.  Bien entendu, nous distribuons aussi les marques leader comme Nike ou Adidas, mais nous avons voulu nous libérer de leur emprise pour pratiquer la politique de prix que nous souhaitions. Chez Décathlon, tous les coûts sont réduits pour offrir le meilleur rapport qualité prix.

 

Quelle est votre politique de recrutement ?
P. L. : Nous misons avant tout sur la passion, celle du sport. Chez DECATHLON, le cursus scolaire ou l'expérience ne sont pas déterminants. Nous avons les moyens de former en interne les personnes que nous embauchons. Nous sommes donc plus attachés à la motivation des candidats pour les thèmes sportifs qu'à leurs diplômes! J'ai l'habitude de dire que nous lisons les CV par le bas, c'est-à-dire en commençant par la ligne centre d'intérêt, activités annexes... C'est grâce à ce type d'information que l'on repère des potentiels, des personnalités prêtes à s'investir, qui ont la capacité à bouger, à sortir du rang. Et une fois intégrés dans nos équipes, nous leur donnons vraiment l'opportunité de s'exprimer. Nous n'avons pas peur de donner des responsabilités importantes, très vite. Nous venons de nommer directeur de magasin un jeune cadre de 24 ans, et le responsable de l'ouverture de notre prochaine implantation à l'étranger n'a que 29 ans ! Chez DECATHLON, nous n'oublions pas que notre Directeur général a débuté dans l'entreprise par l'Intérim. Tout le monde a sa chance !

 

DECATHLON est-il touché par les difficultés de recrutement de la grande distribution ?
P. L. : Je croise les doigts, mais pour l'instant ce n'est pas le cas. Nous avons cette spécificité, l'amour du sport, qui nous rend attractif auprès des jeunes. Il faut savoir que chez DECATHLON, la moitié des nos vendeurs sont des étudiants qui financent ainsi leurs études. Ils nous rejoignent parce qu'ils aiment le sport et ont besoin de gagner leur vie. Beaucoup d'entre eux décident de rester et de faire leur carrière chez nous. Mais notre politique de gestion des ressources humaines est profondément soucieuse du bonheur et des possibilités d'évolution de nos employés. Ceux qui ont l'opportunité de le vivre de l'intérieur le savent parfaitement. C'est pour cela qu'ils nous restent fidèles. En résumé, je dirais : si vous avez envie de partager votre passion du sport, venez chez DECATHLON. Vous ne serez pas déçu !

 

Quelques mots sur Patrice Landais
A peine diplômé de l'ESC Toulouse en 1992, Patrice Landais rejoint DECATHLON où il travaillait déjà durant ses études. Il occupe tout d'abord les fonctions de Responsable de Rayon Sports Collectifs, puis de Directeur Magasin Adjoint, Directeur Magasin, Contrôleur de Gestion Région Sud Ouest, Responsable Formation Management, Responsable RH Aquitaine avant de prendre la Direction des Ressources Humaines France en 2005.

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :