Entretien avec Philippe Boulan , Directeur ressources humaines, Turbomeca

Publié le 12 juin 2006 La rédaction Cadremploi

C'est l'un des fleurons de l'industrie française. Depuis 68 ans, Turbomeca règne sur le marché de la conception et de la vente de moteurs d'hélicoptères. Aujourd'hui, la société filiale du Groupe SAFRAN équipe plus d'un hélicoptère sur deux dans le monde, emploie 5 000 collaborateurs répartis sur 14 sites et annonce un chiffre d'affaires pour 2005 de 727 millions d'euros.

Quelles sont les domaines d'activité de Turbomeca ?
Philippe Boulan - DRH
: Turbomeca est spécialisée dans la conception, la production et la vente de turbines à gaz de petite et moyenne puissance pour hélicoptères. Nous commercialisons également des turboréacteurs pour avions. La technologie que nous développons est née dans l'après guerre et nous avons largement bénéficié de la croissance constante du marché de l'hélicoptère. Aujourd'hui, Turbomeca fait partie de la branche propulsion du Groupe SAFRAN, résultat de la fusion de la SNECMA et de SAGEM. Turbomeca possède trois filiales : Microturbo, spécialisée dans les turboréacteurs pour missiles, CGTM, spécialisée dans les essais en vol et la maintenance, et Incodev dédiée à l'ingénierie et aux projets européens.

 

Quels types de profil recherchez-vous ?
P. B.
: Nous avons une forte proportion de cadres, puisqu'ils représentent 28 % de nos effectifs. Ces 9 derniers mois, nous avons recruté 200 cadres et 160 en 2005. Nous prévoyons un doublement de notre production dans les prochaines années, nous avons donc de nombreuses opportunités à offrir pour accompagner notre croissance. Nous recherchons essentiellement des ingénieurs en production, qualité et « Supply chain », mais aussi des experts pour nos bureaux d'études, notamment en aérodynamique et résistance des matériaux. Une carrière type chez Turbomeca commence souvent par les bureaux d'étude, puis passe par la production, la qualité pour se prolonger par exemple en direction de programme. La mobilité interne est l'un de nos points forts, aussi bien en terme de zone géographique que de métier.

 

Comment gérez-vous cette mobilité interne ?
P. B. : Nous avons mis en place depuis une quinzaine d'années des comités carrière et métier qui gèrent les parcours professionnels de nos cadres. Aujourd'hui cette gestion est ouverte à l'ensemble du Groupe SAFRAN. Nous avons d'ailleurs créé une «université Safran» pour nos hauts potentiels. La mobilité se fait donc en terme de métier mais aussi d'entreprise : les cadres qui le souhaitent peuvent rejoindre n'importe quelle entité du groupe en fonction de leurs attentes et de leurs compétences. Ceci concerne aussi l'International. Les compétences de nos cadres, comme de nos techniciens, sont notre richesse. Nous investissons lourdement en terme de formation comme d'intégration sur chacun de nos salariés. Et nous n'hésitons pas à confier des responsabilités à nos jeunes potentiels. Mais pour nous une carrière se juge sur dix ou quinze ans.

 

Quelques mots sur Philippe Boulan
Philippe Boulan, titulaire d'une maîtrise de sciences économiques, entre dans le groupe Snecma en 1979 en tant que responsable ressources humaines d'Hispano-Suiza Le Havre. En 1989, il intègre la maison mère comme responsable du personnel puis directeur de l'établissement Snecma de Gennevilliers. Il est nommé directeur des relations sociales de Snecma en 1993 et assure les fonctions de directeur des ressources humaines et de la communication interne au sein de Snecma Moteurs dès janvier 2000. Depuis avril 2003, Philippe Boulan est directeur des ressources humaines à Turbomeca, Groupe SAFRAN.

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :