Entretien avec Sébastien Pala, Associé, Mediane Conseil

Publié le 17 avril 2007 La rédaction Cadremploi

Le cabinet Mediane Conseil est le fruit d'une association de compétences. La structure a été créée en 2006 par des professionnels venus de cabinets français et anglo-saxons et d'entreprises versées dans le domaine de la certification qualité. Des atouts non négligeables pour opérer la médiation entre candidats et sociétés dans une logique de réactivité et d'adaptabilité. D'autant que Sébastien Pala et ses associés entendent jouer avant tout la carte de la proximité et de la disponibilité plus que celle du placement à la chaîne. Explications.

Quels sont vos secteurs de prédilection ?
Sébastien Pala : Nous sommes un cabinet généraliste, organisé en 3 pôles de compétences : le BTP/ingénierie, le commerce/marketing/export et la finance/RH/juridique. En terme de secteurs proprement dit, nous intervenons dans la prestation de service B to B (comme par exemple les prestataires spécialistes de l'hygiène ou de la restauration) ou encore pour la grande consommation, la distribution, l'industrie, le BTP ou l'immobilier. Le BTP est un secteur très porteur actuellement ; les besoins sont énormes et le secteur est confronté à une problématique de captation de candidatures due à un déséquilibre offre/demande. C'est la raison pour laquelle nos clients nous mandatent pour les accompagner dans la recherche de collaborateurs spécifiques.

 

Et comment travaillez-vous pour trouver le ou les candidats ?
S. P. : Nous travaillons par annonce ou encore par sourcing. Nous focalisons nos efforts sur les sites institutionnels comme Cadremploi et auprès des organismes publics comme l'APEC ou l'ANPE. Nous travaillons aussi à partir de bases de données et cvthèques propres à nos domaines d'expertises.
En revanche, nous ne faisons pas d'approche directe. Bien sûr, si on identifie un candidat qui évolue dans nos environnements clients, nous essaierons de le connaître et établirons les démarches de rencontre nécessaires. C'est là tout notre plus-value en amont pour répondre aux mieux aux demandes de nos clients partenaires, du fait de bien connaître leurs attentes.

 

Quelle relation entretenez-vous avec les cadres candidats ?
S. P. : Nous effectuons un suivi personnalisé pour chaque candidat. En cas d'échec, nous revenons systématiquement vers lui pour lui expliquer pourquoi ça n'aboutira pas. Lors du recrutement, un suivi intervient sur le ressenti du candidat au moment de son intégration dans l'entreprise et sur celui de collaborateurs directs. Ensuite, on effectue un contact régulier pour savoir si les choses vont bien tout au long de la période d'essai et au-delà, dans notre démarche à long terme.

 

Quelle est votre méthodologie
S. P. : La première étape est l'analyse du CV. Ensuite, nous nous entretenons une quinzaine de minutes environ au téléphone avec le candidat pour appréhender son parcours, ses attentes, son projet professionnel, sa mobilité et son niveau de rémunération. On évalue aussi le comportemental, mais cela est surtout l'objet de l'entretien en face à face. Si le candidat nous parait en phase avec ce que l'on recherche, il y a une rencontre d'une heure un quart à une heure et demie. La démarche est somme toute classique. Première étape : faire revivre le CV en question réponse, comprendre son articulation et les compétences développées. Deuxième étape : revenir sur les attentes de la personne et les axes d'évolution. Enfin, troisième étape : présenter le poste, l'entreprise, sa philosophie  et sa culture, et donner de la visibilité sur l'environnement de travail.

 

Quels conseils donneriez-vous à un candidat pour réussir un entretien ?
S. P. : Avoir une démarche professionnelle dans la préparation de son entretien ! Il est important entre autres de bien quantifier son discours. Trop de candidats abordent le contexte global de leur société avant d'aborder la teneur et valeur de leur métier. Or, l'inverse est préférable : parler de ses compétences, de ses contributions et de ses réalisations avant tout.
Autre point important, réaliser un vrai travail sur soi pour structurer très clairement son projet professionnel. Il est question dans ce cas de bien hiérarchiser ses priorités en termes de responsabilités, de secteur d'activité, de culture d'entreprise et de moyens. Bref, il est important de savoir où et comment on veut évoluer.

 

 

Zoom sur Sébastien Pala
Riche d'une formation supérieure commerciale, Sébastien Pala débute sa carrière en entreprise au sein de Compass Group, leader mondial de la restauration collective. Chargé de projets, il évolue au sein de différentes filiales. En 2001, il fait ses débuts dans le secteur du recrutement pour le compte d'un grand cabinet anglo-saxon. Trois ans plus tard, en 2004, il dit oui à un cabinet français pour la création d'un département. C'est finalement en 2006 qu'il prend ses aises en créant avec des associés le cabinet Mediane Conseil. Avec une vision des choses bien définies : « C'est la qualité, la souplesse et l'accompagnement qui priment avant tout pour nous. Il n'y a pas d'industrialisation dans le processus de recrutement ! »

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :