Entretien avec Sébastien Soffiatti, Responsable ressources humaines, Banque Casino

Publié le 15 mai 2006 La rédaction Cadremploi

Banque Casino est tout sauf une banque classique. Elle ne gère pas de comptes, mais propose plutôt à ses clients une gamme de produits financiers. L'idée est née en 2001 d'une association entre le Groupe Casino et l'organisme de crédit Cofinoga. Implanté dans un premier temps dans les hypermarchés Géant, Banque Casino compte étendre son réseau dans les autres enseignes du spécialiste de la grande distribution. L'entreprise est engagée dans un développement permanent source d'opportunités professionnelles. Présentation et explications de Sébastien Soffiatti, Responsable des Ressources Humaines.

Quel est le concept de Banque Casino ?
Sébastien Soffiatti : Le premier point différenciant avec une banque classique, c'est que nous ne proposons pas la gestion de comptes courants. Nous proposons uniquement des produits financiers répartis en trois catégories. Nous avons d'abord les produits crédits, autrement dit tout ce qui regroupe les cartes de paiement, les cartes bancaires, les cartes de fidélité, les prêts à la consommation ou encore le rachat de créances. La deuxième gamme de produits concerne les assurances, que ce soit pour l'automobile ou l'habitation par exemple. Enfin, la troisième gamme regroupe les produits d'épargne en collaboration avec la CNP avec qui nous avons élaboré des produits adaptés à la grande distribution. Car, c'est là la spécificité du concept Banque Casino. Nous proposons des produits facilement accessibles au public le plus large, et d'un meilleur rapport qualité-prix que dans une banque. Nous pouvons le faire notamment parce que nous n'avons pas les mêmes frais de structure.

 

Comment est organisé votre réseau ?
S. S. : Nous avons plusieurs points d'entrée. Le premier, c'est l'espace service en magasin dans lequel nous proposons essentiellement nos produits crédits, avec l'attribution de cartes et de prêts. Ces espaces sont installés dans les hypermarchés Géant et tenus par le personnel des magasins que nous formons et que nous manageons. Nous possédons également une vingtaine d'agence en galeries marchandes avec cette fois toute la gamme de produits proposés par des professionnels des métiers de la banque. L'étude des dossiers et l'octroi des prêts par exemple se font directement sur site comme dans une banque classique. Par ailleurs, et là c'est peut-être moins classique, nous sommes aussi présents sur Internet, sur le site CDiscount qui appartient aussi au Groupe Casino. Sur ce site, l'internaute peut financer ses achats par notre intermédiaire, mais il peut aussi acheter un produit d'épargne comme il peut acheter en ligne tout autre produit. La stratégie d'élaboration de notre réseau, c'est de travailler vraiment avec toutes les enseignes du groupe, sans exception.

 

C'est votre objectif aujourd'hui, élargir votre réseau ?
S. S. : Effectivement, nous élargissons notre champ d'action progressivement. Nous avons commencé par une implantation dans les hypermarchés Géant. Depuis peu, nous nous sommes engagés sur le Web avec CDiscount et pour les prochains mois, nous comptons nous développer dans les supermarchés. Nous serons présents de deux manières. En libre-service d'une part où, comme pour un DVD, le client trouvera son offre sous emballage qu'il pourra ensuite traiter à distance chez lui et par correspondance. Et l'attribution de la carte supermarché d'autre part, qui sera une carte de paiement et de fidélisation pour le client. Aujourd'hui, notre préoccupation est de nous implanter dans les supermarchés, mais demain ce sera dans les cafétérias, les stations services, les magasins de proximité du groupe sans oublier nos implantations à l'étranger. Notre développement passe vraiment par une adhésion, un appui total du Groupe Casino. C'est ce qui fait notre force.

 

Qu'attendez-vous dans ce contexte de développement des personnes qui voudraient vous rejoindre ?
S. S. : Encore une fois, nous ne sommes pas une banque au sens traditionnel du terme, mais si nous devions faire un parallèle, nos agents commerciaux sont à la fois conseillers financiers et guichetiers. Il assure le SAV des comptes cartes, l'étude des dossiers de prêts, la vente des produits d'épargne et des contrats d'assurance. Notre cursus de formation est d'ailleurs très précis chez nous. Tout ce qui concerne les produits de crédits est dispensé par l'école de vente Banque Casino. Tout ce qui concerne les assurances est dispensé par notre courtier. Quant à l'épargne, c'est la partie réservée de la CNP.

 

 

Vous appliquez un parcours type et une méthode type ?
S. S. : Absolument pas ! Nous ne privilégions pas telle ou telle école, et tel ou tel parcours. Ce qui nous intéresse avant tout c'est la personnalité et la capacité du candidat à fonctionner de manière autonome. Vous pensez bien que dans une telle période de développement, nous ne pouvons nous permettre d'être derrière tous nos COLLABORATEURS pour leur dire ce qu'ils doivent faire. Au contraire, c'est à chacun qu'il revient de s'approprier son poste et son travail. De ça dépend leur succès et leur potentiel de progression.
Avec l'expérience, il faut savoir que les personnes embauchées il y a quelques temps déjà comme conseillers financiers se voient maintenant confier des postes à responsabilités au rythme du développement de notre réseau. Et c'est loin d'être terminé !

 

Zoom sur Sébastien Soffiatti
Sébastien Soffiatti est Responsable des Ressources Humaines de Banque Casino depuis avril 2005. Il entame sa carrière en 1992, à l'issue de son DESS RH, chez Cofinoga chez qui il occupe différents postes commerciaux. Il effectue un virage en 1999 lorsqu'il intègre la DRH en qualité de chargé des Ressources Humaines pour la Direction commerciale et les agences Cofinoga. Trois ans plus tard, en 2003, on lui confie le poste de Responsable des Ressources Humaines partagé entre les métiers techniques et les filiales françaises et il commence à travailler avec Banque Casino. Et c'est donc en avril 2005 qu'il endosse totalement la casaque du Groupe Casino pour gérer les besoins en RESSOURCES HUMAINES d'une structure en forte croissance.

La rédaction Cadremploi
La rédaction Cadremploi

Vous aimerez aussi :