Entretien Denis Richard, Créateur et dirigeant, Nemrod International

Cadremploi

Créé à Lyon, le cabinet de recrutement et conseil en ressources humaines fête cette année sa 15e année d'existence. Avec tout au long de ce chemin parcouru des clients prestigieux, présents en France et à l'étranger. Son appartenance au premier réseau Mondial de cabinets indépendants International Executive Search Federation :IESF confère à NEMROD un rayonnement hors de nos frontières. En prise directe avec le marché international de l'emploi, Nemrod y réalise à ce jour 15% de son C.A. La France ne reste pas moins pour Nemrod son terrain d'action privilégié. Et ce malgré un horizon économique plus incertain. Explications de Denis Richard, créateur et dirigeant du cabinet.

Les indicateurs économiques ne sont pas positifs. Pressentez-vous un ralentissement sur le marché de l'emploi ou pour l'instant tout va bien ?
La première chose à prendre en compte, c'est la mutation de notre environnement.
Notre Marché sur le recrutement des cadres experts et dirigeants se « déconnecte » de la crise économique, sur une période plus longue: nous sommes bien installés en situation de plein emploi pour les cadres et les facteurs sont connus.
Si nous devions exprimer une crainte, nous dirions que, de plus en plus, nous souffrons en amont plutôt qu'en aval : en effet le problème est de trouver le spécialiste, l'expert, le dirigeant recherché et ceci est d'autant plus difficile que la demande reste soutenue et que les différentes sources de candidats se tarissent. En effet, le besoin de nos amis européens qui sont en plein emploi des cadres depuis beaucoup plus longtemps que nous, l'inversement de la pyramide des âges, la croissance française hors du sol national, les nouveaux métiers etc. raréfient nos candidats potentiels comme jamais je ne l'ai vu sur une aussi longue période.
Même s'il y a une tension économique, le recrutement des cadres va rester dynamique : stabilisation ou légère croissance, mais à ce stade notre problème sera encore et toujours d'accentuer nos investissements dans les moyens pour identifier et attirer les meilleurs.

La deuxième chose à prendre en compte, c'est le dynamisme des secteurs de pointe qui soutiennent le marché. C'est le cas pour tous les secteurs qui sont en train de s'installer dans une culture de l'économie d'énergie, de la sécurité, de la maitrise des risques.
On parle donc avant tout de la recherche et du développement, d'innovations technologiques, de diversités des approches, de conception et raisonnements nouveaux...
Les décisions politiques, les mesures gouvernementales encouragent cette logique, et il y a donc nécessité absolue pour certains secteurs de réagir à court terme. Si on prend l'exemple de l'automobile, constructeurs et équipementiers ont réagi très rapidement pour pouvoir proposer des voitures économiques : conception nouvelle, réorganisation des bureaux d'études avec une rapidité jamais vue. Et c'est aussi ce qui alimente le marché de l'emploi de spécialistes cadres.
On peut démultiplier ces exemples dans les domaines de l'éolien, des équipementiers aéronautiques (plus de matériaux légers pour plus d'économies.), des constructeurs de chaudières et thermiques, centrales d'énergies...
Et n'oublions pas le besoin permanent et particulièrement tendu du secteur Médical (dans les fonctions techniques, matériels, agréments), les secteurs du service et de la distribution technique manquent d'ingénieurs ainsi que toutes les fonctions informatiques et commerciales.

Il n'y a pas lieu  pour l'instant d'être pessimiste dans l'Executive Search.
Je pense plutôt que l'on va vers une stabilisation ou un léger accroissement du marché, même si l'on ne connaîtra pas le rythme effréné de 2007.
Le besoin en recrutement des cadres est structurel et non conjoncturel.

Ce constat se traduit pour Nemrod par le doublement de nos effectifs de recherche car la «  pression »  en amont doit être tout simplement doublée.

On est même dans une situation délicate. Avec d'un côté, les cadres qui ont des attentes. Et de l'autre, les entreprises, qui ont des besoins mais qui ont plutôt tendance à réduire la voilure pour limiter les risques et l'envolée des coûts. En terme de recrutement, cela signifie que les salaires ne suivent pas forcément. Depuis le 2e trimestre de cette année, des réflexes du passé reviennent : on investit, on crée des postes mais on maintient une pression forte sur les salaires... trop souvent au dessous du marché.

Pour quels profils êtes-vous sollicités pour cette dernière partie de l'année 2008 ?
En rapport avec ce que je viens de vous dire, on est sollicités pour des postes en R&D, B.E, Systèmes d'Informations, Logistique, Conseils techniques dans les domaines de l'éolien, matériaux composites en particulier dans l'aéronautique, pour les différents constructeurs d'instruments de mesure et d'analyses des économies d'énergies mais aussi un réel renforcement de fonctions spécialisées dans la maitrise de l'énergie, sécurité, risques, etc.
Ainsi nous avons affaire à des fonctions en partie nouvelles que l'on ne connaît pas ou qui sont à redéfinir. On peut vraiment parler de nouveaux métiers, de nouvelles opportunités et pas seulement de redéfinition des postes.

Depuis 2003, vous appartenez à l'IESF, premier réseau international de cabinets indépendants d'Executive Search. Quel en est le bénéfice pour le candidat ?
Cette appartenance nous permet de proposer une bourse commune de besoins pour des postes dans différents pays.
Avec l'IESF, nous sommes en veille permanente sur les attentes des entreprises internationales lorsqu'elles décident de venir s'installer sur notre territoire et de trouver les compétences nécessaires.
Cette organisation agit dans le cadre mondial pour les groupes présents dans la plupart des pays, nous parlons ainsi de contrats ou référencements internationaux.
Bien évidement notre partenaire principal est aussi le candidat potentiel qui accède à cette information quel que soit le pays.
Nous pouvons donner des exemples de travail commun avec nos partenaires sur des flux localisés, véritables bassins d'emplois spécialisés de cadres experts, l'observation de mouvements de ces populations, l'élaboration de contrats de travail internationaux adaptés pour sécuriser leurs parcours et apporter les garanties nécessaires.

En savoir plus : Cabinet Nemrod International

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :