1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Environnement : pour 8 cadres sur 10, leurs employeurs sont trop timides

Environnement : pour 8 cadres sur 10, leurs employeurs sont trop timides

environnement--pour-8-cadres-sur-10-leurs-employeurs-sont-trop-timides

Cadremploi

30/10/2019

[Etude Cadremploi] La société toute entière se préoccupe du climat. Eteindre les lumières, trier ses déchets, supprimer les gobelets en plastique… Au bureau, les cadres aussi ont adopté les bons réflexes pour limiter leur empreinte environnementale et celle de leurs équipes. Mais ils estiment que leurs entreprises ne favorisent pas la mise en place de routines écolos. La dernière étude Cadremploi fait le point sur l’implication des salariés et de leurs entreprises.

Au bureau comme à la maison, les cadres sont sensibles à l’écologie

En ligne avec les tendances actuelles, la question environnementale préoccupe les cadres. Ainsi, les trois quarts de l’échantillon interrogé se sentent concernés par les problématiques écologiques et environnementales. Sur les plus jeunes (26-35 ans), ils sont même 81 % à abonder en ce sens, et seuls 5 % à ne pas vraiment s’intéresser au sujet.

1 cadre sur 3 se dit totalement écolo au quotidien.

Cette prise de conscience semble toutefois assez récente, pour les entreprises comme les collaborateurs. Ainsi, plus de 8 cadres sur 10 estiment que leur intérêt pour cette cause a pris une place plus importante au cours des 3 dernières années (87 %), dont 90 % des 26-35 ans, probablement sensibilisés plus tôt à ces questions environnementales.

Un intérêt suivi de gestes concrets d’après leurs déclarations : plus de 8 cadres sur 10 déclarent avoir adopté une démarche écologique au bureau (84 %) et 1 cadre sur 3 se dit même totalement écolo au quotidien (33 %).

 

Des gestes plus faciles à adopter que d’autres

Si les cadres se disent sensibles à leur empreinte environnementale, comment cela se traduit-il au bureau ?

Éteindre les lumières (95 %) et trier leurs déchets (82 %) sont les gestes les plus adoptés sur le lieu de travail. Autres gestes classiques : 73 % limitent l’usage de la climatisation comme du radiateur, 71 % éteignent leur ordinateur avant de partir, 66 % n’utilisent plus de gobelets en plastique et 65 % limitent leurs impressions.

Ces actions, qui participent à l’engagement écologique, sont perçues comme faciles à adopter par les collaborateurs : 3 cadres sur 4 trouvent qu’il est facile, voire très facile, de mettre en place ces gestes au quotidien au bureau (77 %).

78 % des cadres sondés pourraient choisir leur futur employeur en fonction de critères écologiques

Les employeurs trop timides selon les cadres

Les entreprises, elles aussi, semblent de plus en plus attentives à leur impact environnemental. Interrogés sur leur employeur, la moitié des cadres reconnait que leur entreprise a déjà mis en place des mesures pour limiter cette empreinte (49 %).

Toutefois, ils sont a contrario 8 cadres sur 10 à juger qu’au global, les entreprises sont encore trop timides dans leurs démarches écologiques (81 %).

 

Un pourcentage qui monte à 95 % quand on prend également en compte ceux qui ne les estiment pas du tout engagées sur le sujet.

Une perception à prendre en compte car 78 % du panel estiment même que ce point pourrait les influencer dans le choix d’une entreprise en cas de changement de job.

 

* Questionnaire administré en ligne auprès des bases opt-in Cadremploi du 9 au 16 Octobre, 967 répondants.

 

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+