1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Faut-il mettre régulièrement à jour son CV sur les sites emploi ?

Faut-il mettre régulièrement à jour son CV sur les sites emploi ?

faut-il-mettre-regulierement-a-jour-son-cv-sur-les-sites-emploi--

Sylvie Laidet

13/11/2018

Un recruteur vient de relancer le débat il y a quelques jours et d'autres ont réagi : faut-il ou pas updater son CV régulièrement ? L’occasion de vous introduire dans les coulisses des sélections. Indiscrétions...

Mettre régulièrement son CV à jour sur les jobboards et autres CVthèques, on vous le dit et le redit à longueur d’articles sur Cadremploi, c’est un réflexe obligé si vous voulez être repéré par les recruteurs à l’affût des talents. Sauf qu’il faut nuancer car certains d’entre eux sont en train de tester les CV plus anciens.

 >> Lire aussi : tous nos conseils pour une candidature pertinente

Pourquoi les recruteurs lorgnent sur les anciens CV ?

D’abord, rendons à César ce qui appartient à César. Et donc à Thierry Bismuth la paternité du débat. Ce pro du recrutement a interpellé ses pairs il y a quelques jours dans un post intitulé « Quand on est recruteur, il vaut mieux appeler un CV vieux d’un an, qu’un CV qui a 8 jours », Et les nombreuses réponses de ses collègues recruteurs n'ont pas tardé, qu'est revenue  sur la nécessité d’updater son CV régulièrement sur les jobboards et autres CVthèques.

Sa thèse est simple : les recruteurs devraient spontanément s’intéresser aux candidats avec des CV plus anciens évidemment beaucoup moins chassés que ceux ayant récemment déposé le leur. Si le candidat est encore en recherche d’emploi, c’est bingo pour lui et pour le recruteur. S’il est en période d’essai, c’est une nouvelle opportunité pour lui et donc une ouverture pour le chasseur de tête. « S’il est en poste, le recruteur n’a alors qu’un seul concurrent en face : l’employeur du candidat », argumente Thierry Bismuth. Et pas des dizaines de cabinets à l’affût de pros. Bref, en lisant ça, vous vous dites, chouette plus la peine d’updater régulièrement votre CV en ligne. Mais pas si vite !

 

Et pourtant, updater son CV en ligne, c’est la base pour les profils non pénuriques

Car tous les recruteurs que nous avons interrogés, y compris Thierry Bismuth, recommandent de mettre régulièrement à jour son CV en ligne si l’on n’est pas un profil hyper chassé. C’est le cas si vous recherchez un poste (ou dans un secteur) sur lequel les candidats sont plus nombreux que le nombre d’offres potentielles à pourvoir. « Dans ce cas, se reconnecter simplement au jobboard permet de faire remonter les candidatures dans les premières pages des moteurs de recherche utilisés par les recruteurs. Et de ne pas rester en page 10 ou plus, des pages qui ne sont pas systématiquement consultées par les recruteurs », ajoute Thierry Bismuth.

Et Stacy Gressani, recruteuse pendant 4 ans dans des sociétés de services technologiques, de confirmer :  « C’est important car les jeunes recruteurs n’ont pas nécessairement le réflexe de remonter jusqu’à un an en arrière pour sourcer des candidats. Donc, ne pas mettre à jour son CV reviendrait à prendre le risque de ne pas être contacté par eux. »  Plus vous êtes en recherche active, plus vous devrez updater votre CV. Par exemple tous les mois ou tous les trois mois.

 

Attendre que cela morde pour les candidats que les recruteurs s’arrachent

C’est une autre histoire pour les profils dits « pénuriques », type ingénieurs informatiques, ingénieurs nucléaires, professionnels de la data, de l’intelligence artificielle, développeurs…

Ces derniers savent bien qu’à mettre trop régulièrement à jour  leur CV en ligne, ils seront sans cesse démarchés (pour ne pas dire harcelés) par les cabinets de chasse et les recruteurs internes. Si vous correspondez à ce profil, vous pouvez donc lever le pied sur les mises à jour  « Pour ces profils, on n’a pas d’autres choix que de contacter un maximum de candidats, y compris ceux ayant déposé leur CV il y a plus de 3 voire 6 mois », souligne Youri Lavroff, directeur général du cabinet de recrutement CV-Star.

Vanessa Bemessine-Ngouoto, responsable recrutement et intégration du groupe Satec, spécialisé dans le courtage en assurance, balaie quasiment systématiquement toutes les candidatures. Des plus récentes au plus anciennes. « Avec un CV plus ancien, c’est forcément plus long pour le recruteur car il faut approcher le candidat de manière encore plus personnalisée. Mais quand on recrute directement pour son entreprise, on peut prendre plus de temps qu’en cabinet pour parler du projet et de nos valeurs. Cela ne marche pas à tous les coups, mais quand il y a pénurie de CV, cette stratégie est souvent payante », illustre-t-elle.

Conclusion : ne pas mettre à jour son CV en ligne n’est pas rédhibitoire pour être chassé si on est un talent ultra prisé. Pour les autres, s’en dispenser est plus risqué.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte