1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Great Place to Work 2019 : ces entreprises où l'on vous permet d'innover

Great Place to Work 2019 : ces entreprises où l'on vous permet d'innover

great-place-to-work-2019--ces-entreprises-ou-lon-vous-permet-dinnover-

Sylvie Laidet

02/04/2019

Ça y est ! Les résultats du palmarès Great Place to work sont tombés. Et cette année, on peut dire que le fil rouge tourne autour de l’innovation. Ou plus exactement des bonnes pratiques mises en place par les entreprises récompensées pour permettre à leurs salariés d’entreprendre ou d’intraprendre. Voici notre sélection d’employeurs innovants sur le sujet. Des infos qui peuvent aussi étayer votre lettre de motivation si vous avez l’intention de les contacter…

Des chantiers d’innovation chez Inbenta

Dans cette ESN, on ne badine pas avec l’innovation. Toutes les 5 semaines, les 25 salariés ont la possibilité de proposer un chantier d’innovation à mener dans les 5 semaines à venir. Un « Sprint innovation » peut prendre de 2 à 10 heures par semaine par personne et peut concerner tout type de sujet : nouvel outil administratif, borne d’arcade pour les bureaux, chatbot RH, ... Avant de se lancer dans un sprint, chaque « inbentor » doit avoir validé le quota d’heures à y consacrer avec son manager. Un bon moyen de sortir de son job quotidien et de travailler avec des équipes différentes.

>> Découvrez le classement complet des Great Place To Work 2019

TSC : cultive les appels à projet hors cadre

Parce que toutes les bonnes idées sont bonnes à prendre, l’agence parisienne de marketing digital TSC : a mis en place un système permettant à ses 30 collaborateurs de participer de manière volontaire à un projet ou une mission en cours même si celle-ci sort de leur périmètre habituel. En pratique, le « porteur » de projet poste un appel à contribution sur Workplace et les salariés partants y postulent en indiquant leur niveau de disponibilité. Quelques heures ponctuellement ou un investissement plus conséquent, peu importe. L’idée est de permettre aux salariés, même déjà occupés par des missions identifiées, de se changer les idées ou de participer à un sujet qui les intéresse. Par passion, ou juste par envie d’apprendre. L’initiative «  Graines de Projets », permet ainsi de faire grandir et de traiter rapidement un projet avec la meilleure variété de contributions de talents possibles sans se limiter au seul critère de disponibilité.

 

Tous intrapreneurs chez Saegus

Vive l’intelligence collective ! Afin de faire perdurer l’esprit start up de ces débuts en 2014, ce cabinet spécialisé dans le conseil en transformation digitale vient de lancer

l’Intrapreneurs league. Ce programme, lui-même créé par des consultants, vise à encourager les « Saegusiens » à participer activement à la construction du cabinet en réalisant des projets à valeur ajoutée qui leur tiennent à coeur. Ainsi, grâce à cette initiative les collaborateurs peuvent former des équipes projet, pitcher leur idée devant un jury, puis la mettre en oeuvre s’ils obtiennent un « go ». Le projet est soutenu par Seagus et peut même devenir une start-up indépendante ou une filiale de Saegus si son modèle est économiquement viable. C’est ainsi que ForeSeeds a germé et pris son envol. La preuve par l’exemple.

 

ConvictionsRH encourage la liberté d’entreprendre

Recherche profil intrapreneur ! Ce cabinet de conseil parisien encourage ses 120 salariés à pousser les murs en exprimant et partageant leurs bonnes idées afin de faire grandir l’entreprise. Et ce, quel que soit leur grade. Pour cela, ConvictionsRH multiplie les espaces d’expression. Le LAB, permet par exemple à chacun de venir pitcher ses idées. Les séminaires et autres ateliers internes hébergent toujours des espaces de collaboration pour faire émerger des nouvelles initiatives. La proximité entre les grades permet également à chacun de partager ses idées avec un associé ou un manager. Et cela semble fonctionner. Ces échanges « free » ont ainsi permis d’étoffer l’offre de services clients (coaching, accompagnement des managers…), de définir de nouveaux objectifs internes ou encore de mettre en œuvre des pratiques visant à renforcer le bien-être des collaborateurs.

 

SAP envoie ponctuellement ses salariés bosser ailleurs

Et si vous partiez travailler durant un semestre dans une autre direction de l’entreprise avant de reprendre votre poste initial ? Les collaborateurs volontaires de SAP ont en effet la possibilité de s’immerger dans un autre service que le leur durant 1 à 6 mois. A temps plein ou à temps partiel. Ce programme innovant baptisé « Fellowship » leur permet ainsi de se former et d’acquérir de nouvelles expertises au sein d’une autre organisation de l’éditeur de logiciels, en France mais également à l’international. De quoi élargir leur spectre de compétences, renforcer leur compréhension de l’écosystème du groupe mais aussi booster leur réseau professionnel.

 

Proxiad joue la carte des talents

Cette ESN a beau compter plus de 800 salariés en France, elle fonctionne encore comme une start up. Le programme « Talents volontaires », lancée début 2018, permet par exemple d’impliquer les collaborateurs sur les problématiques de l’entreprise ou sur des sujets qu’ils estiment utiles à son amélioration. 18 talents et/ou collaborateurs à haut potentiel ont ainsi planché, en binôme, sur des sujets visant à améliorer l’efficacité de l’entreprise (gestion de carrière, l’optimisation du recrutement, le renforcement de la communauté technique, etc). Chaque binôme a reçu l’appui d’un parrain et d’une marraine Proxiad. Même si la plupart des réflexions a été réalisée en dehors du temps de travail, chaque « talent volontaire » s’est vu accorder trois demi journées pour peaufiner son sujet en vue de le présenter à un jury interne. Tous les participants ont été récompensés et valorisés à hauteur de leur investissement, et entrent dans un parcours optimisé en termes de formation et d’évolution de carrière. Une initiative concrète pour répondre à la guerre des talents qui fait rage entre ESN. Et plus particulièrement sur les fonctions de développeurs et de chefs de projet informatiques.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte