1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Ils ont trouvé un remède contre le stress en passant en mode Cro-Magnon

Ils ont trouvé un remède contre le stress en passant en mode Cro-Magnon

ils-ont-trouve-un-remede-contre-le-stress-en-passant-en-mode-cro-magnon

Céline Husétowski

01/04/2019

Pour relâcher les tensions, certains dirigeants jouent aux hommes préhistoriques le temps d’un weekend. Et si le retour aux sources pouvait inspirer les cadres en quête de sérénité ?

Passez le weekend vêtu d’une peau de bête en chassant le gibier

C’est une vidéo d‘archive de l’INA qui nous rappelle que le stress au travail a toujours été un sujet d’actualité. Déjà en1964, soit il y a plus de 55 ans, des chefs d’entreprises laissaient tomber leur costume et leur petit confort de vie pour redevenir de simples hommes préhistoriques.

Avec des armes « fabriquées de leur propre main », souligne le journaliste de l’époque, ces chefs d’entreprises partaient le temps d’un weekend, chasser et pêcher, ne devant leur subsistance qu’à la seule nature.

Un changement radical de perspective et « un véritable bain de jouvence » à la clé, commente le journaliste de l’époque dans le reportage.

>> Regardez la video :

 

 

Jouez-la à la Koh-Lanta

Si la cure d’homme préhistorique n’est plus d’actualité, elle n’a pas pour autant complètement disparu. Elle a juste pris d’autres formes notamment avec l’influence des émissions de télé-réalité comme Koh-Lanta.

Et pour surfer sur la vague du retour aux sources, de nombreux organismes proposent des stages de survie pour réapprendre à vivre en toute autonomie.

A la montagne, dans le désert, en forêt, tous les univers hostiles sont le point de départ pour rompre avec le quotidien d’un open space. Et ils sont de plus en plus nombreux ceux qui veulent se reconnecter au mode de vie des premiers humains. En France, il existe même une école de vie en forêt pour ceux qui veulent se former.

 

Mieux manager grâce aux moutons

Si la nature peut apaiser le stress, elle peut aussi aider les managers à améliorer leurs techniques de management grâce aux animaux. « Ils fonctionnent comme un miroir où notre image se réfléchit »,  explique François Vergonjeanne, dirigeant de Mediaxion dans un article de Capital.

Le sheep coaching, par exemple, permettrait aux cadres de travailler leur leadership en coachant des moutons. Et ce n’est pas si évident d’être un berger, « les moutons soumis à un excès de stress s'enfuient dans toutes les directions ! », explique François Vergonjeanne, le fondateur de cette méthode.

Le secret pour y arriver : observer soigneusement les points de bascule au sein du troupeau. Cela permet de redécouvrir « les fondamentaux de la dynamique de groupe », explique le formateur.

 

Tester ses aptitudes de leader face aux loups

Et pour ceux qui n’ont vraiment pas peur, il existe une formation avec les loups en Autriche. Intitulée « Parle avec les loups », elle propose à des cadres de renforcer leur aptitude naturelle à diriger. « Et peu importe qui vous êtes, que vous soyez PDG ou concierge, explique Ian Macgarry coach de l’atelier sur France Info TV, le loup s'en fiche », conclut-il. Mieux vaut vite apprendre à s’imposer et c’est l’objectif du stage.

>>  Regardez la vidéo

Autre possibilité pour ceux qui aiment les animaux un peu plus calmes : un stage avec les ânes dans les montagnes alpines suisses. L’objectif : vous apprendre à gérer vos émotions, même quand l’animal vous fait tourner en bourrique. 

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte