1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Complimenter quelqu'un pour son travail a un impact magique

Complimenter quelqu'un pour son travail a un impact magique

complimenter-quelquun-pour-son-travail-a-un-impact-magique-

Céline Husétowski et Sylvia Di Pasquale

27/02/2020

« Vous êtes formidables » « Bravo pour ce travail »… A l’occasion de la Journée mondiale du compliment ce dimanche 1er mars, Cadremploi a souhaité donner la parole à ceux qui savent en user sans en abuser au travail. Etes-vous prêt pour découvrir la mécanique de ce feed-back positif, magique au point de renforcer les relations et même d’améliorer l’esprit d’équipe ?

Reboostée par un compliment qu’elle n’était pas censée entendre

Quand Marion Choppin a commencé un nouveau travail chez un grand constructeur aéronautique français, elle souffrait du syndrome de l’imposteur qui l’empêche de se sentir à l’aise dans ses nouvelles responsabilités. Puis un jour, par hasard, elle capte une conversation personnelle entre son manager et le DRH de l’entreprise. Son N+1 –  ignorant qu’il est écouté – met l’accent sur des qualités qu’elle ne soupçonnait pas chez elle. C’est le déclic. Les mots font l’effet d’un shoot d’énergie, la voilà pleinement investie dans ses missions.

L’impact positif de la gratitude

Selon un sondage de MisterTemp’*, 75 % des managers complimenteraient leurs collaborateurs par des feed-back positifs. « Ce que nous pouvons donner de plus précieux, c’est du temps et de l’attention, parce que ça ne s’achète pas », estime Sylvie Riondel conférencière et coache, dans une vidéo sur l’art de complimenter.

58 % des managers interrogés dans le sondage déclarent que leur entreprise développe une culture de la bienveillance qui encourage le compliment.

 

Nous sommes tous des cœurs affamés de reconnaissance

 

  • 38 % reconnaissent que faire des compliments permet de valoriser le collaborateur et son travail
  • 24 % estiment que cela renforce l’esprit d’équipe
  • 20 % améliorent le relationnel
  • Et 18 %, le moral de tous

 

Le compliment favorise l’estime de soi et la confiance en soi

Il faut motiver par les besoins. C’est la théorie développée par Abraham Maslow, le père de la psychologie humaniste, bien connu de toutes les générations de managers.  Dans A Theory of Human Motivation**, il liste les 5 besoins de l’humain pour se sentir motivé. Les besoins d’estime de soi et d’accomplissement en font partie.

Pour Sylvie Riondel, pour qu’un compliment soit vraiment bénéfique, « il doit être sincère, constructif et surtout argumenté, explique-t-elle. Cela demande un engagement authentique de la part du manager car nous sommes des êtres d’émotions (..) et avons besoin de sentir que nous avons une valeur et une existence propre et originale », analyse-t-elle dans la vidéo.

80 % des salariés n’osent pas complimenter leur manager

Et ce n’est pas encore gagné car le compliment n’est pas encore ancré dans la culture d’entreprise française contrairement à celle des américains par exemple. Selon, le sondage, seul 1 manager sur 3 sensibilise ses équipes sur l’importance d’être bienveillant sur le lieu de travail. Du côté des salariés, ce n’est pas mieux : 80 % d’entre eux n’osent pas complimenter leur manager de peur que cela soit mal perçu.

Entre collègues, ils ne sont que 32 % à se complimenter régulièrement. C’est peu, surtout quand on voit que deux tiers de leurs compliments concernent le champ personnel et non professionnel. Bonne nouvelle, seulement 22 % des salariés interrogés doutent de la sincérité de ses compliments. On risque peut-être moins à faire un compliment sur une jolie robe ou un joli costume que sur un projet pro.

Les bienfaits du compliment anonyme

Marion Choppin a réussi dans ses nouvelles missions et le compliment a eu un tel effet sur elle, qu’elle a décidé de créer Listen Léon : « un réseau à impact social et non un réseau social », comme elle aime le décrire au micro de BFM Business

Son idée : « Faire des compliments pour que chacun prenne conscience de ses forces et mettent l’accent sur les compétences comportementales. C’est l’avenir des entreprises qui veulent se construire demain », explique la jeune entrepreneuse sur BFM Business. Car le coût du désengagement des salariés en France, c’est 93 milliards d’euros, alerte-t-elle en citant une étude Gallup.

Pudeur, gêne professionnelle, peur du jugement… Marion Choppin a trouvé la solution pour court-circuiter nos angoisses hexagonales. Elle propose de faire un compliment de manière anonyme et de l’envoyer à un collègue de son choix. « Ça permet de libérer le don en entreprise, justifie-t-elle. Quand on ne signe pas un message fort, ça permet aussi ne pas se sentir redevable », conclut la co-fondatrice de Listen Leon.

A ce jour, le réseau a attiré des milliers d’utilisateurs qui ont échangé des milliers de messages anonymes mais bienveillants. A noter, il dispose quand même d’un filtre magique qui assure la positivité des messages. « Sait-on jamais, si un petit rigolo voulait faire un compliment sur votre belle cravate ou pire, mettre au jour votre plus grande faiblesse comme finir en cachette la dernière plaquette de chocolat de votre chérubin », lit-on sur le site.

La journée du compliment

Elle a été créée en 2003 aux Pays-Bas. D’abord nationale, elle est devenue par la suite une journée mondiale qui se veut la plus positive de l’année. Durant cette journée, chaque personne est invitée à faire un compliment sincère à 3 autres personnes que ce soit sur les réseaux sociaux ou en live #COMPLIMENTDAY.

 

*   Sondages de MisterTemp’, agence d’intérim en ligne :
- Étude sur les managers par e-mailing auprès de 3 500 clients de la base MisterTemp’ entre le 22 et le 24 février 2019/ 350 répondants.
- Étude par e-mailing auprès de 400 000 intérimaires inscrits dans la base MisterTemp’ entre le 22 et le 24 février 2019/ 8 190 répondants

 

** A Theory of Human Motivation, Abraham H. Maslow, 1943 (1ère édition).

 Première version de l'article publié le 1er mars 2019.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+