1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. L’art de poser judicieusement ses congés en 2018

L’art de poser judicieusement ses congés en 2018

lart-de-poser-judicieusement-ses-conges-en-2018

Sylvia Di Pasquale

07/01/2018- réactualisé le 17/03/2019

Avec cinq ponts et trois week-ends prolongés en 2018, devinez sur quoi se concentrent les conversations autour de la machine à café depuis le début de cette année ? Si vous envoyez des candidatures, calculez bien vos fenêtres de tir...

Mise à jour 2019 : Un nouvel article détaille comment doubler ses congés en 2019 pour s'occuper de sa vie pro.

Si vous êtes manager et que vous rentrez de congés cette semaine, prenez une grande respiration et adoptez la position du lotus avant d’entamer cette lecture. Car l’année 2018 risque de plomber la productivité de votre équipe et de vous poser quelques soucis de planning pour gérer les absences. En posant judicieusement 24 jours, vos collaborateurs peuvent obtenir jusqu’au double de journées non travaillées cette année. S’ils ne travaillent habituellement ni les samedi, ni les dimanche. Ces combines s’échangent depuis plusieurs mois sur les réseaux sociaux, depuis que le journal belge Het Laatste Nieuws l’a publié sur son site.

En avril,  4 jours = 9 jours 

Le lundi de Pâques tombant le 2 avril, il suffit de poser quatre jours (du 3 au 6 avril) pour décrocher neuf jours de repos.

En mai,  7 jours  = 16 jours 

C’est le casse de l’année. Grâce aux trois jours fériés des mardi 1er, mardi 8 et jeudi 10 mai aimablement placés cette année, il suffit de poser sept jours (dont un sur avril) pour bénéficier de seize jours de vacances d’affilé. Pour cela, il faut prévenir de son absence les :

  1. Lundi 30 avril
  2. Mercredi 2 mai
  3. Jeudi 3
  4. Vendredi 4
  5. Lundi 7
  6. Mercredi 9
  7. Vendredi 11

En août, 4 jours = 9 jours 

Le 15 août tombant en plein milieu de semaine, il suffit de poser deux jours avant et deux jours après pour bénéficier de neuf jours off d’affilé. Poser quatre jours les :

  1. Lundi 13 août
  2. Mardi 14
  3. Jeudi 16
  4. Et vendredi 17 août

En octobre, 4 jours = 9 jours

Même astuce à la Toussaint : le 1er novembre tombant un jeudi, il suffit de poser quatre jours les 29, 30, 31 octobre et le 2 novembre pour enchaîner neuf jours de farniente.

En décembre, 5 jours = 11 jours

Les prochaines fêtes de fin d’année s’annoncent reposantes. Du moins pour ceux qui poseront les :

  1. Lundi 24
  2. Mercredi 26
  3. Jeudi 27
  4. et vendredi 28
  5. mais aussi le lundi 31 décembre.

En posant habilement cinq jours, pas moins de onze jours de repos s’offrent à vous.

En bonus, le calendrier prêt à imprimer

>> Lire aussi: Refus de congés : dans quels cas l'employeur a-t-il le droit ?

>> Lire aussi : Oser dire non au travail peut vous rendre plus performant

10

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Chris

09/01/2018

à 21:45

L'analyse est partiellement inexact car lorsqu'on compte en jours ouvrables, il faut décompter une journée pour les samedis lorsque le vendredi est aussi un jour de congés. Exemple pour le 1/11 : Vendredi 2 et Samedi 3 soit 2 jours de congés posés pour avoir au total 4 jours de suite sans travailler.

> Répondre

Taz

09/01/2018

à 17:02

Bonjour,

je trouve bizarre que CADREMPLOI propose des "astuces" pour bénéficier de plus de jours de congés.
Cela ne va pas dans le sens de la productivité des entreprises

> Répondre

En réponse à Taz

GG

24/01/2018

à 13:14

le profit avant l'humain, belle vision du monde...

> Répondre

En réponse à Taz

christian B

11/01/2018

à 08:32

je suis tout à faire d accord avec le precedent commentaire
j allais ecrire la meme chose
nous sommes des cadres qui cherchont à developper l economie de la France et remonter ce pays , non pas à chercher par tout moyen à optimiser les temps de vacances

j espere que cadre emploi nous sortira un article sur " Comment optimiser l activite de votre entreprise en France malgré les ponts , les jours feries ,les 35 h et les abscences diverses et variées financées par l etat "
Au boulot les gars nous ne sommes plus la 4 eme puissance mondiale depuis bien longtemps .

> Répondre

En réponse à Taz

Alban

10/01/2018

à 17:51

Si on peut considérer ça comme des astuces, il n'y a néanmoins aucun bénéfice quant au nombre de jours de congé !!!

> Répondre

En réponse à Taz

Patrick EMIN

10/01/2018

à 10:32

Sauf si l'on considère que l'augmentation de productivité ne passe pas nécessairement par l'augmentation du temps de travail.

> Répondre

Seb

09/01/2018

à 13:54

Ca c'est de l'analyse. Des années avec et des années sans pont ou simplement jour férié tombant ailleurs qu'un WE. Quelle surprise ! Donc si on a bien compris, sur 5j travaillés, s'il y a un jour férié, il suffit d'en poser 4 pour avoir ... 5 j d'absence (et donc une semaine en jour ouvrable)... Fichtre j'en tombe de mon siege.....

> Répondre

En réponse à Seb

Riri

09/01/2018

à 19:40

La meilleure c'est quand même la première : "Le lundi de Pâques tombant le 2 avril, il suffit de poser quatre jours (du 3 au 6 avril) pour décrocher neuf jours de repos." .... oui effectivement si ça ne tombait pas le 2 avril on était marrons...

> Répondre

En réponse à Riri

Fifi

09/01/2018

à 21:45

Et si le lundi de pâques était tombé un autre jour... Quel chance!

> Répondre

En réponse à Fifi

Donald

09/01/2018

à 23:41

Et sinon, comment va Loulou ?

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte