1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Les cadres français et les demandes d’augmentation… c’est compliqué

Les cadres français et les demandes d’augmentation… c’est compliqué

les-cadres-franais-et-les-demandes-daugmentation-cest-complique

Quentin Velluet

08/03/2017

Si plus de la moitié des cadres a déjà demandé, ou va demander une augmentation en 2017, la plupart n’y croient pas trop. C’est l’une des conclusions de la dernière étude Cadremploi sur la rémunération des cadres que nous vous dévoilons en exclusivité.

C’est un mécontentement récurrent chez les cadres français. Plus de 72 % d’entre eux se disent insatisfaits par leur rémunération en 2017, dont un quart s’estiment très insatisfaits. La raison principale ? Un salaire qui ne reflète pas leur investissement dans l’entreprise pour 54 % des cadres interrogés. Fort de ce constat, on pourrait croire que les cadres ont décidé de réagir en réclamant une augmentation. Pas forcément. La dernière étude Cadremploi sur la rémunération des cadres nous dévoile que seule la moitié d’entre eux (54 %) a décidé d’en demander une en 2017. Mais vu qu’ils jugent le processus de demande d’augmentation injuste (57 %), opaque (51 %) et complexe (49,5 %), ils ne doivent pas en attendre grand-chose

Désabusement et "mauvaises" excuses

L’enquête s’intéresse aussi aux 41,5 % qui ont fait l’impasse sur cette demande d’augmentation. Un chiffre plutôt élevé comparé au sentiment global d’insatisfaction salariale. Y aurait-il une peur du refus ? Ou celle d’être frustré par une réponse négative ?

>> À lire aussi : Comment oser demander une augmentation dès maintenant ?

Ils sont 41,5 % dont un tiers s’estimant trop récents dans l’entreprise pour réclamer quoi que ce soit. Un frein qui doit être relativisé : il est évident qu’il ne faut pas se montrer trop gourmand en réclamant une augmentation trois mois après son arrivée (un problème que les Millenials ne semblent pourtant pas connaître). Mais on n’est pas toujours obligé d’attendre un an d’ancienneté, et son entretien annuel, pour demander une réévaluation de sa rémunération.  

À l’inverse, près de 20 % ne demandent pas d’augmentation parce qu’ils envisagent de quitter prochainement l’entreprise. S’il peut sembler humain d’éprouver des scrupules à réclamer plus et partir dans la foulée, être augmenté avant une volonté de départ représente néanmoins un avantage pour négocier un salaire plus haut pour le poste suivant.

Enfin, 16 % avancent l’absence d’augmentation dans l’entreprise. Une raison qui ne doit pas empêcher un collaborateur de poser la question pour en avoir le cœur net. Qui ne tente rien n’a rien.

>> Quelques conseils avant de vous lancer : 6 bons arguments pour décrocher une augmentation

 

*Enquête menée auprès de 1 920 candidats de Cadremploi, via un questionnaire auto-administré en ligne, du 23/02/2017 au 27/02/2017.

8

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

ARLA Michèle, Lasegue

14/03/2017

à 14:26

Si l'on juge que l'on a bien travaillé et fait progresser son entreprise, il ne faut pas hésiter à demander une augmentation. La Direction connait bien la valeur de ses employés et si elle ne veut pas les voir partir à la concurrence, elle fera son possible pour les satisfaire en faisant un geste !!! Connaissant la gourmandise des actionnaires, il ne faut pas espérer"la lune", mais au moins une reconnaissance méritée. Nos hommes politiques ne sont pas l'exemple à suivre et il ne faut surtout pas que les Directeurs de PME et de grosses entreprises se méprennent en calquant leur conduite. Le peuple commence à se lasser de ces profiteurs et je pense qu'il est grand temps pour eux de "changer leur fusil d'épaule" !!!

> Répondre

PsykotropyK

11/03/2017

à 21:41

Vous devriez toujours demander. Petit exemple : en 6 ans dans la précédente entreprise, j'ai demandé tous les ans. J'ai obtenu des fois plus de fixe, plus de bonus ou rien. Au bout des 6 ans j'ai pu constater que j'étais un des rares, a ajouté eu des augmentations régulières. Or les autres se contentaient d'attendre son leur propose une augmentation.
.
N'attendais pas. Si un manager a de quoi augmenter 1 personne, et en a 3 qui demandent, aucune chance que ceux qui ne demandent rien aient quoi que ce soit

> Répondre

En réponse à PsykotropyK

PsykotropyK

12/03/2017

à 16:09

Désolé pour les nombreuses fautes. Mon téléphone ne m'aide pas beaucoup.

> Répondre

Onillon gérard

09/03/2017

à 18:07

Comme pour nos hauts fonctionnaires ....Il faut juste réduire le nombre et rogner sur leurs salaires , sans oublier de rogner aussi les dividendes des actionnaires gourmands ( qui n' hésitent pas a demander des robots a la place des ouvriers , ou pire a délocaliser l'entreprise en Roumanie ou aujourd'hui au Maroc ( comme RENAULT )
Que l'on applique un peu " égalité et Fraternité ...... (.Fillon lui ne connais pas )

> Répondre

BRIGITTE PATUREL

09/03/2017

à 14:48

Que vous soyez cadre ou pas l'augmentation vous passera sous le nez, mais nos homme politiques et notamment ce représentant SOSO racisme demande un salaire de 9000€ pour ne plus employer un membre de la famille comme assistance parlementaire

Vous en dites quoi? vous les smicards?

> Répondre

En réponse à BRIGITTE PATUREL

Onillon gérard

09/03/2017

à 18:16

Ils sont tous a mettre dans le même sac .....Fillon n'est pas mieux , il a toujours profité de bien vivre aux crochets de l'état , sauf que se sont nos impôts et il les gaspillent a son profit personnel et a celui de sa famille ......
Finit , je voterai pour avoir le changement ....ça ne sera pas pire ....Surtout que l'Europe nous plombe , aspire toutes nos entreprises ...et nous laisse les chômeurs ......

> Répondre

En réponse à Onillon gérard

Dewalle Ghislain

14/03/2017

à 13:54

De quel changement parlez-vous ? De celui incarnée par Mme Le Pen qui se permet de snobber les juges d'instructions dans des affaires d'abus de confiance et d'emploi fictif ? Celle qui se prétend anti-système tout en se gavant comme les autres de l'argent public ?

Belle alternative. Ce pays est décidément condamné à subir les dirigeants qu'il mérite.

> Répondre

En réponse à Onillon gérard

Yrioss

13/03/2017

à 00:15

Vraiment? La France en général gagne bien plus grâce a l'Europe que si elle était indépendante. Elle ne peut de tte façon pas quitté l'Europe, parce que sa signifirais la fin de l'Union Européen et qu'il faut un troisième bloc entre le bloc Asiatique et le bloc Américain.
Notre plus gros problème viens simplement de l'entrée en bourse des entreprise Européen en vue de grossir des actionnaires toujours plus gourmand. L'Europe n'a jamais "plombé" les Européen, elle nous as juste permis d'avoir une parole, un poids au niveau international, mais l’influence des grosses entreprises détruit tte tentative de création de pays "libre" ou indépendant.
.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte