1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Les cadres français sont-ils tous de futurs intrapreneurs ?

Les cadres français sont-ils tous de futurs intrapreneurs ?

les-cadres-franais-sont-ils-tous-de-futurs-intrapreneurs-

Quentin Velluet

14/06/2017

Les cadres français sont-ils prêts à entreprendre au sein même de leur entreprise ? Une étude sur les cadres et l’intrapreneuriat, publiée par Deloitte et réalisée en partenariat avec Cadremploi nous donne la réponse et montre qu’ils ne sont pas à une contradiction près.

L’intrapreneuriat, c’est un peu comme monter son entreprise sans avoir à démissionner, ni convaincre son banquier. Le concept, encore modestement pratiqué au sein de quelques grandes entreprises, consiste de la part de l’employeur à financer et laisser ses collaborateurs développer des projets entrepreneuriaux en parallèle de leurs missions quotidiennes. Start-up, nouveau produit ou service, nombre de concepts naissent de cette liberté accordée aux plus entreprenants. Et il semblerait qu’ils soient de plus en plus nombreux à vouloir se lancer. Une étude récemment menée par Deloitte, en partenariat avec Cadremploi et Viadeo, révèle en effet que 72 % des salariés français sont attirés par cette forme d’entrepreneuriat en interne, sûrement plus rassurante.

Mais dans le même temps, l’absence de programme dédié au sein de leur entreprise est le principal frein cité par les répondants à leur désir d’intrapreneuriat, devant les questions financières et des process trop rigides. Il faut dire que seules 37 % des entreprises françaises proposent un programme d’intrapreneuriat à leurs salariés. Mais un comble malgré tout. Car l’esprit d’entreprendre rime bien souvent avec audace et indépendance d’esprit. Les potentiels intrapreneurs ne doivent donc pas attendre que leur hiérarchie mette en place une initiative qui vont dans leur sens pour développer leur projet. Être intrapreneur, c’est avoir la fibre entrepreneuriale et on n’imagine pas Xavier Niel, Elon Musk ou Steve Jobs attendre un quelconque concours ou l’accord de qui que ce soit pour se lancer. En sera-t-il de même pour les cadres à l’avenir ?

 

>> Pour aller plus loin sur le sujet : Intrapreneurs : quels sont les obstacles à franchir pour réussir ? 

 

*Étude menée auprès de 4 000 Français, dont la grande majorité sont cadres ou cadres supérieurs au sein d’entreprise du secteur privé.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+