Les meilleurs recruteurs sont des robots

Publié le 30 juillet 2014 Elodie Buzaud

On savait les algorithmes capables de présélectionner des candidats à l’embauche, mais la Harvard Business Review nous apprend maintenant qu’ils sont plus efficaces que les recruteurs…

C’est mathématique. Un recruteur qui suit un algorithme plutôt que son instinct augmente ses chances de choisir le bon candidat de… 25 % ! La Harvard Business Review en a fait l’expérience. Elle a comparé les résultats de recrues sélectionnées par un algorithme à ceux de candidats choisis par des recruteurs humains. Et devinez quoi ? Les personnes retenues par un algorithme ont de meilleurs résultats que celles recrutées par des hommes et des femmes. 29 % des candidats choisis par un algorithme sont notés au-dessus de la moyenne par leur supérieur, contre 22 % des candidats sélectionnés par un être humain. 33 % des personnes recrutées par un robot décrochent une promotion, contre 29 % de ceux choisis par un humain. 25 % des nouvelles recrues sélectionnées par un robot s’avèrent particulièrement douées pour apprendre, contre 14 % pour les autres.

Des humains trop influençables

Si l’échantillon de l’étude n’est pas significatif (seuls 17 dossiers de candidature ont été évalués), les recruteurs disposaient cependant de beaucoup plus d’informations car les candidats étaient déjà connus de l’organisation. Ce sont justement ces informations supplémentaires, mais non essentielles qui auraient empêché les recruteurs de faire le bon choix. « Les humains peuvent être influencés par des petites remarques ou compliments qui n’ont rien à voir avec le travail et les compétences nécessaires pour le poste », expliquent les chercheurs. Raison pour laquelle ils recommandent « d’utiliser un système algorithmique, basé sur un grand nombre de données, pour réduire le champ avant de choisir parmi les finalistes ». Ils proposent de laisser l’ordinateur réduire le nombre de candidats à 3, puis de demander l’avis à plusieurs managers pour trancher.

Elodie Buzaud © Cadremploi

Elodie Buzaud
Elodie Buzaud

Le travail et l’écologie sont mes thématiques de prédilection. En tant que journaliste indépendante, je cherche notamment à répondre aux questions que posent ces deux sujets pour mieux comprendre comment le travail, et les travailleurs, peuvent contribuer à la transition écologique.

Vous aimerez aussi :