1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. « Les salariés veulent des "managers-coachs" »

« Les salariés veulent des "managers-coachs" »

-les-salaries-veulent-des-managers-coachs-

Adrian de San Isidoro

05/10/2015

La dernière étude européenne de l’éditeur de logiciels Oracle montre le faible impact des managers et surtout des RH, sur l’implication des salariés au travail. Découvrez le top des collaborateurs les plus inspirants.

Selon la dernière étude européenne* de l’éditeur de logiciels Oracle, 31% des salariés français estiment que ce sont leurs collègues qui ont le plus d’impact sur leur implication professionnelle. Problème, les RH et les chefs de département, censés motiver leurs employés, recueillent seulement 4% des votes, loin derrière les responsables hiérarchiques directs (27 %).


« Les attentes des collaborateurs ont changées », observe Melanie Hache Barrois, directrice stratégie du capital humain pour l’Europe du Sud chez Oracle. « Ils veulent des managers-coachs plus présents sur les tâches quotidiennes pour les encadrer. Le modèle du leader charismatique coupé des réalités professionnelles de ses employés n’a plus la cote. » En France, une personne interrogée sur deux aimerait ainsi recevoir plus d’encouragements pour atteindre ses objectifs et être accompagnée de manière plus proactive. En clair, les salariés souhaiteraient discuter plus souvent avec leurs supérieurs pendant des réunions ou des points.


Conséquence logique observée par l’étude : l’amélioration du sentiment d’implication au travail aurait de nombreux effets bénéfiques sur les salariés. Les Français interrogés pensent notamment qu’ils seraient plus productifs (48 %), plus créatifs (32 %) et capables d’offrir un meilleur service à leurs clients (33 %). Un quart d’entre eux affirme également qu’une plus grande motivation les dissuaderait de s’intéresser à d’autres offres d’emploi. « Si les managers ne s’investissent pas davantage, leurs collaborateurs risquent de perdre de vue les objectifs de l’entreprise, s’isoler et quitter leur poste », conclut Melanie Hache Barrois.

Voici le top des collaborateurs les plus inspirants selon l'étude :


*1 511 salariés issus de grandes entreprises d’Europe de l’Ouest ont répondu à cette enquête en 2015.

2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Francois GEUZE

17/11/2015

à 07:22

Manager coach ? Quels éléments permettent d'affirmer cela ? Rien.
La faible part des RH ? HR bashing habituel, oubliant le rôle des RH dans l'entreprise et confondant RH et assistante sociale et management du quotidien.

Si l'on voulait montrer sa méconnaissance des RH et du fonctionnement des organisations on ne ferait pas mieux comme commentaire de ces résultats.

> Répondre

pline

06/10/2015

à 18:28

Ne serait-ce pas la suite de "l'éducation par la bienveillance", plus de 10 ans de laxisme scolaire et de bisounourserie stupide ? Je vois désormais défiler des jeunes qui ont au moins 2 ans de retard sur leurs aînés, ont peur du monde du travail, ne veulent pas travailler, se sauvent s'ils n'ont pas un salaire mirobolant alors qu'ils se sont ridiculisé en entretien... Pour moi le monde du travail est celui d'un jeu social et "dangereux" : la seule vérité c'est le salaire à l'embauche. Ensuite on découvre les rivalités entre les équipes, parfois la pression du chef qui n'hésite pas à vous mentir et ne veut pas reconnaître vos mérites... Il faut se motiver soi-même pour aimer son métier... Les insultes des managers j'en ai soupé ! L'un d'eux faisait courir le bruit qu'une femme déféquait dans les toilettes alors qu'il s'agissait du chine du vigile ! Pas un mot d'excuse!

> Répondre

+