1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Mondial 2018 : va-t-il y avoir du foot au bureau ?

Mondial 2018 : va-t-il y avoir du foot au bureau ?

mondial-2018--va-t-il-y-avoir-du-foot-au-bureau--

Sylvie Laidet

14/06/2018

Deux cadres sur trois ont l’intention de suivre la Coupe du monde de foot, selon un sondage Cadremploi. Concours de pronostics, tournoi interne, retransmission, bourse aux vignettes Panini… Certaines entreprises jouent le jeu. Et la vôtre ?

C’est parti pour un mois de compétition au bureau. Alors que deux cadres sur trois déclarent vouloir suivre cette Coupe du Monde de foot*, certaines entreprises ont décidé d’être arrangeantes. Il faut dire que les matchs auront lieu en partie dans la journée.

Des concours de prono chauds bouillants

Grâce à des start up comme Corporico ou Mon Petit Gazon, lancer un concours de pronostics durant la coupe du monde de foot, n’a jamais été aussi simple. Sendao, Diplomeo, Bee Engineering, Isagri, Celio, proposent par exemple à leurs collaborateurs (volontaires) de parier sur la victoire ou la défaite de telle ou telle équipe via ce type de plateformes. Exit les tableaux Excel un tantinet alambiqués, tout se passe en ligne en quelques clics. Chacun parie pour sa pomme, ou représente une équipe.

 

Si on n’organisait rien, les collaborateurs auraient trouvé un autre moyen de regarder les matchs

 

Il y aura les chanceux (ceux qui n’y connaissent rien au foot qui vont sélectionner une équipe au hasard), les footeux, les vrais (ceux pour qui le foot est un art, voire une religion), les grincheux (ceux qui croyaient avoir la science infuse et qui se planteront de prono), les farfelus,… Bref, chacun (chacune) y trouvera son compte.

« Via un système de tchat mais aussi dans les couloirs, cela va créer des échanges entre des collaborateurs qui n’ont peut-être pas l’occasion de se parler d’habitude. Donc c’est bénéfique pour tout le monde », assure Antoine Glikman, DG de Diplomeo, comparateur de formations des études supérieures. A la clé de ces concours, des lots attractifs. Une caisse de champagne chez Sendao, des places pour un match de L1, un abonnement à une chaine de sport, des maillots de l’équipe de France chez Bee Engineering.

 

Des retransmissions XXL de matchs

Pour le deuxième match de poule de l’équipe de France – le 21 juin à 17 heures – et pour les suivants, les 43 salariés de Diplomeo (enfin ceux qui le souhaitent) pourront quitter leur poste de travail pour regarder le match et supporter l’équipe nationale sur un écran XXL installé dans la salle de réunion elle aussi décorée aux couleurs de la french team. « Si on n’organisait rien, les collaborateurs auraient trouvé un autre moyen de regarder les matchs. Donc autant profiter de l’événement pour rassembler un maximum de personnes et partager de bons moments », argumente Antoine Glikman, qui n’aime pourtant pas particulièrement le foot. Les deux heures de « terrain » devront être rattrapées plus tard (ou un autre jour).

 

Concours de fléchettes et apéro

Même mode de fonctionnement pour les 12 commerciaux de l’antenne parisienne de Sendao (spécialiste de la dématérialisation des appels d’offre) qui pourront profiter des matchs du onze tricolore mais aussi des autres rencontres importantes. « Avant chaque match, nous nous lançons dans un concours de fléchettes interne. Le perdant est chargé d’organiser l’apéro pour le match », illustre Ludovic Lefebvre, directeur associé de Sendao.

 

Maquillage pour supporters

Les matins de match, un stand maquillage/accessoires sera à la disposition des collaborateurs qui pourront ainsi se grimer en supporter… et participer à l’élection du meilleur supporter prévue en fin de compétition. Les jours de match de l’équipe de France, les salariés seront autorisés à quitter leur poste pour aller regarder la partie. Et si la France avance bien dans la compétition (quart de finale, demi, voire finale), les matchs seront alors retransmis au sein de l’entreprise.

 

Baby-foot géant si la France atteint la demi-finale

Pour ses équipes basées au siège, Celio organisera des diffusions en live de matchs, notamment autour d'apéros. « Et si les Bleus se qualifient pour les demis ou la finale, nous pensons à un afterwork avec diffusion du match, boissons etc... Et une animation en plus autour d'un baby-foot géant pour 22 joueurs », précise Aline Pihier, responsable de la communication interne du groupe Celio. Allez les Bleus !

 

Une bourse aux vignettes Panini

En plus d’un grand concours de pronostics chez Publicis Media France, dans un esprit grands enfants et vintage, le groupe de communication propose une bourse d’échange de cartes Panini. Si après l’achat de 500 paquets d’autocollants (ou moins), il manque encore des joueurs aux salariés, ces derniers vont pouvoir les échanger lors d’un grand marché interne de la carte Panini. A vos albums ! 

 

Ateliers d’initiation au foot

Chez Isagri, la coupe du monde se vivra également balle au pied. Des ateliers d’initiation au foot vont être mis en place. Les salariés volontaires pourront apprendre à jongler, dribbler, se lancer dans un parcours chronométré, etc. Voire monter une équipe mixte (un homme / une femme) pour participer au prochain tournoi de foot amical mixte. Business oblige, dans ses locaux, la start up Corporico va retransmettre 100% des matchs et a également installé des cages de foot et laisser trainer des ballons. Histoire de pouvoir tirer quelques penalties comme en Russie.

 

* Sondage « Les cadres et la Coupe du monde de foot 2018 » réalisé auprès de 1007 dirigeants, cadres et professions intermédiaires inscrits sur Cadremploi du 30 mai au 1er juin 2018.  

Crédit photo ©Sendao

Et dans votre entreprise ? Allez-vous regarder la retransmission des matchs ? Y aura-t-il des animations spéciales ? Racontez-nous dans le forum ci-dessous.

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

NORIAM

15/06/2018

à 13:20

Je ne voudrais pas être grossière, mais je "déteste" le foot et tout ce qui y a trait.
Invitée à participer à des réjouissances et autres paris par un collègue, j'ai décliné l'invitation.
Le lieu de travail n'a rien à voir avec le foot. C'est un sport où il y a énormément de corruption. Cela a remplacé le cirque romain, mais cela devait être plus drôle avec de vrais gladiateurs. Pendant ce temps-là les gens ne pensent pas, n'agissent pas pour que le monde aille mieux. En résumé, ils sont comme des veaux à brailler dans les tribunes.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte