Salaire 2018 : pourquoi votre net va augmenter dès cette fin janvier

Sylvie Laidet

Bascule des cotisations oblige, votre bulletin de salaire de janvier 2018 pourrait vous réserver une agréable surprise d'ici quelques jours. Ligne maladie supprimée, assurance chômage réduite, CSG en hausse… Selon votre niveau de rémunération brut, vérifiez de combien votre salaire net pourrait mécaniquement augmenter dès ce mois-ci.
Salaire 2018 : pourquoi votre net va augmenter dès cette fin janvier

Même sans l’avoir négocié, votre salaire net va augmenter en janvier 2018. Dans quelques jours, comme près de 21 millions de salariés du privé, votre bulletin de paie reflètera le chamboulement en cours dans les cotisations sociales. Effet visible du projet de réforme du financement de la Sécurité sociale, c’est l’une des mesures phare du gouvernement Macron concernant la redistribution du pouvoir d’achat. Détail de leur traduction concrète sur votre bulletin de paie :

>> Lire aussi : Un bulletin de salaire plus clair

 

La plupart des salariés seront gagnants

-          Exit la cotisation maladie : ne cherchez plus cette ligne sur votre bulletin de salaire. Cette cotisation de 0,75 %, qui s’appliquait sur la totalité du brut, a définitivement disparu.

-          Réduction progressive de la cotisation d’assurance chômage : elle passe de 2,40 à 0,95 % sur les 13 244 premiers euros de salaire. Cette cotisation sera totalement supprimée en octobre 2018. Ce qui va impacter à la hausse les salaires net à compter de cette date.

-          Hausse de la CSG : calculée sur la totalité du salaire, elle augmente de 1,7 point pour passer de 7,5 % à 9,2 %. Elle est également due sur les cotisations patronales versées au financement des régimes de protection sociale (frais de santé et/ou prévoyance et/ou retraite supplémentaire), sur les sommes versées au titre de l’épargne salariale, etc. Votre net à payer en sera donc mécaniquement affecté. 

-          Réévaluation des taux de cotisations des régimes de frais de santé : « Il est probable que ces taux de cotisations augmentent en raison de la renégociation des contrats de mutuelle 2018 afin qu’ils respectent le cahier des charges des contrats responsables et/ou en raison du coût du forfait hospitalisation désormais pris en charge par les « mutuelles ». Ce qui mécaniquement ferait baisser le salaire net perçu par les collaborateurs », précise Elodie Tabel-Diffaza, responsable gestion sociale au sein du cabinet In Extenso.

-          A suivre, probable hausse des cotisations salariales au régime de prévoyance : en effet, la hausse du net à payer impactera le financement des régimes de prévoyance qui assurent un maintien net de la rémunération en cas d’absence maladie. Les assureurs auront à supporter un reste à charge plus important pour la garantie incapacité. « Les assureurs impacteront dès 2019 – si ce n’est déjà fait – ce surcoût sur les cotisations au financement de ces régimes. La hausse de la cotisation salariale réduira le net à payer, de même que la hausse de la cotisation patronale qui entre dans l’assiette de la CSG dont le taux est significativement relevé dès cette année », prévient-elle.

Exemples de gain selon 4 salaires de cadres (estimations)

 Lecture : un cadre rémunéré 4000 € brut par mois touchera 19,83 € de plus sur son salaire net de janvier 2018. Ce gain mensuel passera à 57,83 € à partir du 1er octobre prochain. Sur l'année 2018, ce cadre aura gagné 351,96 € net en plus, (compte non tenu de ses éventuelles augmentations individuelles).

Salaire brut mensuel (en euros)

 

Gain estimatif net mensuel
(en euros)

 

Gain estimatif net annuel (en euros)

 

 

Du 1er janvier au 30 septembre 2018

 

Du 1er octobre au 21 décembre 2018

 

 

3 000

14,87

43,37

+ 263,94

4 000

19,83

57,83

+ 351,96

10 000

49,58

144,58

+ 878,96

13 200

65,44

190,84

+ 1161,48

Conclusion

Vous allez gagner plus sauf si votre salaire brut mensuel dépasse les 19 915 euros. En effet, au-delà de ce salaire charnière, la hausse de la CSG n’est plus compensée par la baisse ou la suppression des cotisations salariales de maladie et d’assurance chômage.

 

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :