1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Pause-café : rentable ou détestable ?

Pause-café : rentable ou détestable ?

pause-cafe--rentable-ou-detestable-

Michel Holtz

17/01/2011

Qui croire ? Un marchand de café qui nous dit que la pause-café au bureau est super-productive ou un distributeur d'eau qui démontre que le petit noir nuit à la rentabilité des entreprises. Deux études s'opposent en démontrant l'inverse l'une de l'autre. D'un côté, le livreur britannique de bonbonnes de flotte T6, acoquiné au très sérieux institut de sondage Online Opinions, a estimé tout récemment que la petite pause matinale, ou après-midinale coûte 490 euros par an et par salarié. Comment les puissants chercheurs ont-il pu calculer un tel montant ? Au doigt mouillé évidemment et en estimant que les buveurs de café (ou de thé) perdent 24 minutes par jour en préparation, causette et dégustation. Suffit de multiplier par le nombre de jours ouvrés, de diviser par le salaire moyen anglais (30600 euros) et le tour est joué.

Fastoche. A peu près autant que l'étude inverse signée Nespresso. Elle a été réalisée en France fin 2009 par les instituts LH2 et Market Vision, dûment diligentés par les copains de Georges Clooney. 406 cadres et 471 salariés ont été interrogés (comme c'est scientifique, il s'agit d'être précis). Et, pour 75% des sondés, la pause-café est diablement efficace pour renforcer la cohésion au sein d'une équipe et, pour 65% de ces salariés, y a pas mieux pour apaiser les tensions. D'ailleurs les DRH sont complètement d'accord, du moins 79% d'entre eux.

Du coup, on ne sait plus à qui se fier. Au cafetier what else, ou à la bonbonne d'eau. Mais ce double sondage, s'il ne nous éclaire pas sur l'impact du petit noir, nous en apprend tout de même plutôt long sur le bon usage des enquêtes d'opinion à qui l'on peut faire dire à peu près n'importe quoi. On attend avec fébrilité le marchand de stylo qui va nous démontrer l'inutilité des traitements de texte.

 

Michel Holtz © Cadremploi.fr

 

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+