1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Plus de femmes sont cadres, mais avec des contrats moins avantageux

Plus de femmes sont cadres, mais avec des contrats moins avantageux

plus-de-femmes-sont-cadres-mais-avec-des-contrats-moins-avantageux

M. Hodouin et L. Fontana

31/10/2017

Pour la toute première fois, la part des femmes qui occupent un emploi cadre trois ans après le début de leur carrière est égale à celle des hommes. Mais quand on regarde dans le détail, ça ne suit pas sur le reste.

Petite progression pour l’égalité hommes-femmes dans l’univers des cadres. Selon une récente enquête* du Céreq, pour la première fois en 2013, il y avait autant de femmes que d’hommes à avoir le statut cadre 3 ans après l’obtention de leur diplôme. Une parité qui, malheureusement ne reflète pas la meilleure réussite des femmes dans les études. En effet le rattrapage qu’elles opèrent en 2013 reste inférieur à l’évolution de leur diplôme.

 

Féminisation de toutes les professions cadres

La part des femmes a augmenté dans toutes les professions cadres. Le bond le plus important s’est fait au sein des professions libérales de santé et de justice. Mais ce sont des catégories plutôt faibles en nombre de travailleurs. Chez les cadres administratifs et commerciaux d’entreprise ainsi que chez les ingénieurs et cadres techniques, on compte respectivement 6 et 7 points de femmes en plus.

En revanche, elles restent sous représentées dans les postes de direction de la fonction publique, bien qu’elles constituent environ deux tiers des effectifs. Et, il y a encore beaucoup trop de domaines où la parité est loin d’être atteinte. En France, les femmes ont toujours 30 % de chances de moins que les hommes de devenir cadre.

 

Plus diplômées mais moins payées

L’étude du Céreq établit également des inégalités de salaire 3 ans après le début de carrière de ces cadres. Les femmes gagnent 2 100 euros nets mensuels de salaire médian en 2013. C’est moins que les hommes. À poste égal, ces messieurs touchent 2 260 euros nets mensuels.

Des contrats plus précaires

Autre constat : les femmes bénéficient de contrats plus précaires. 32 % des femmes étaient en CDD en 2013, contre 20 % des hommes. Par ailleurs, 9 % des femmes cadres travaillaient à temps partiel en 2013 (contre 3 % des hommes). Une situation qui risque de se renforcer avec l’âge, et la fondation d’une famille.

 

*Enquête Générations du Céreq publiée en octobre 2017 compare les situations au bout de 3 ans d’expérience professionnelle pour les 700 000 diplômés des promotions 1998 et 2010, à partir d’un échantillon représentatif.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte