Giving Tuesday : comment donner du temps, de l'argent, du matériel quand on est salarié

Sylvie Laidet

En participant au Giving Tuesday, le 3 décembre, autrement dit à la journée de la générosité, vous entrez dans une démarche altruiste. Pour ce jour-là – mais aussi tous les autres – voici des pistes généreuses sur lesquelles vous pourriez entraîner vos collègues et votre boss à donner à des associations ou à des organisations caritatives tout près du bureau.
Giving Tuesday : comment donner du temps, de l'argent, du matériel quand on est salarié

Donner de son temps

C’est sans doute la chose dont vous manquez le plus et qui est la plus précieuse. Donc la plus intéressante à donner et à partager.

Si vous avez consacré votre journée du Black Friday à choyer vos proches et vous-mêmes, que diriez-vous de donner de votre temps pour les autres dans :

  • Une association d’aide au retour à l’emploi comme le Café de l’avenir. Votre métier, votre parcours, votre carnet d’adresses, vos conseils seront des plus utiles à des jeunes diplômés qui galèrent pour décrocher un job.
  • L’association Elles Bougent est également toujours en quête de bénévoles pour faire avancer la cause de la mixité en entreprise.
  • Autre option : le mécénat de compétences. Dans ce cadre, vous mettez un temps votre carrière entre parenthèse, pour faire profiter une autre structure de votre expertise professionnelle. L’occasion par exemple de découvrir le fonctionnement d’une entreprise d’une association, ou d’une autre structure de l’économie sociale et solidaire.

« Les dons de salariés sont aujourd’hui de plus en plus importants, observe Nolwenn Poupon, responsable des études et de la communication de France Générosité. Ce sont même eux qui donnent le la en suggérant ou en demandant à leur entreprise de leur permettre de donner de leur temps par exemple. Quelle que soit leur nature, ces dons sont des moyens de donner du sens à leur travail. Avant, c’était souvent un dirigeant engagé pour une cause qui entraînait ses collaborateurs. »

 

L'homme généreux invente même des raisons de donner.

Publilius Syrus

Donner de l'argent

Il ne s’agit pas de vous recommander telle ou telle association pour orienter vos dons. Non, juste de pointer du doigt qu’au boulot aussi, vous pouvez leur faire des dons en espèces plus ou moins sonnantes et trébuchantes.  

  • Sur votre bulletin de salaire, vous pouvez par exemple, opter pour l’Arrondi solidaire. Quelques euros seront ainsi reversés à des associations sélectionnées.
  • La plateforme Ticket B.A permet de donner des titres restaurant au profit de la réinsertion des personnes sans abri.
  • Au sein même de l’entreprise, vous pouvez, sous conditions, renoncer à tout ou partie de vos jours de repos au profit d’un collègue ayant un enfant gravement malade. Ou d’un collègue proche aidant. En leur absence, ils continueront ainsi d’être rémunérés. Un excellent moyen de faire de l’économie sociale et solidaire autrement.
  • Autre piste, monter une campagne interne de collecte de fonds en faveur d’une association qui vous est chère. « Dans ce cas, il est fréquent que les entreprises abondent ces sommes », précise Nolwenn Poupon.

 

Donner du matériel

Pourquoi ne pas aussi profiter du Giving Tuesday pour insuffler au boulot l’idée d’une campagne en faveur d’associations en manque de matériel :

  • D’anciens ordi, des téléphone (en ayant pris soin de supprimer toutes les données personnelles et professionnelles y figurant), du mobilier de bureau… Ces objets feront à coup sûr le bonheur de personnes en difficultés sociales mais aussi d’écoles en panne de budget informatique.
  •  La Cravate solidaire. Cette association redonne une seconde vie à des tenues professionnelles (femmes et hommes) avant de les donner à des personnes souvent éloignées de l’emploi.

On le voit, il existe 1001 façons de donner. Au boulot aussi ! Surtout que c’est aussi bon pour le moral. « Plusieurs études montrent que les zones du cerveau liées à l’altruisme et au bonheur semblent être plus actives après qu’une personne ait fait un acte de générosité », résume notre expert. Quand donner c’est bon pour les autres et bon pour soi, à quand une réelle politique de dons dans les programmes de bien-être au travail ?

 

Giving Tuesday en quelques mots

Giving Tuesday est un mouvement mondial en riposte aux événements consuméristes Black Friday et Cyber Monday. Le 3 décembre prochain aura lieu sa 2ᵉ édition qui met en avant la générosité et le don. Il mobilise des millions de personnes qui veulent inventer un monde plus solidaire. En France, le #GivingTuesday est piloté depuis 2018 par un collectif d’organisations regroupant des associations, des fondations, des entreprises, des institutions et des individus.

 

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :