1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Pré-entretien d’embauche : la vidéo différée remplacera-t-elle le téléphone ?

Pré-entretien d’embauche : la vidéo différée remplacera-t-elle le téléphone ?

pre-entretien-dembauche--la-video-differee-remplacera-t-elle-le-telephone--

Elodie Buzaud

20/08/2014

L’entretien d’embauche en vidéo différée pourrait remplacer le pré-entretien téléphonique. En France, quelques entreprises s’y mettent. Aux Etats-Unis, 10 % des recruteurs ont déjà recours à cet outil pour sélectionner les candidats.

Après les CV vidéo et les entretiens d’embauche vidéo via Skype, voici le pré-entretien d’embauche en vidéo différée. Pour promouvoir le concept, encore balbutiant en France, Visiotalent, l’une des entreprises qui propose cette solution, a publié une infographie pédagogique, en français, sur le sujet, à la fin du mois de juillet (ci-dessous).

Le candidat enregistre ses réponses par webcam

L’entretien vidéo différé, c’est un peu comme la Boîte à Questions, sur Canal +. Le recruteur prépare ses questions à l’avance. Le candidat y répond en se filmant. Puis, le recruteur visionne la vidéo et choisit ceux qu’il veut rencontrer en chair et en os. Un vrai gain de temps et d’énergie, aussi bien pour les candidats que pour les recruteurs, vante Samuel Raux, responsable de la communication chez Visiotalent. « Dès la réception des candidatures, nos clients n’appellent plus les candidats mais les invitent directement à s’enregistrer de chez eux via leur webcam dans un délai de temps fixé par le recruteur, en moyenne une semaine », explique-t-il.

Une pratique en plein boom aux Etats-Unis

Exit donc le pré-entretien téléphonique ? Samuel Raux ne le cache pas : « c’est notre objectif ! ». Mais pour l’instant, les entreprises qui utilisent cet outil sont encore peu nombreuses. Parmi elles : Axa, KFC, la Fnac ou encore le cabinet de recrutement Hudson. Il faut dire que cela ne fait pas plus de 3 ans que des sociétés se sont lancées sur le marché de l’entretien vidéo différé dans l’Hexagone. BuzzleMe s’est lancée en 2011, easyRECrue, en 2013 et Visiotalent, en 2014. Elles ont cependant bon espoir que la pratique se répande rapidement. Aux États-Unis, 10 % des recruteurs l’utilisent. C’est 476 fois plus que l’an dernier.

Elodie Buzaud © Cadremploi

3

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

HAO

27/08/2014

à 02:57

Dommage que le message ait été tronqué par le modérateur. Pourquoi n'avoir pas laissé ce qui concernait les exemples de l'Allemagne, l'Italie ou la Suède? Parce qu'étant en Europe, il n'est plus possible de se poser des questions sur les "modèles" qui nous sont proposés? Il n'y avait que des faits, rien d'outrageant...

> Répondre

HAO

26/08/2014

à 08:31

Pour exprimer sa force de conviction, l'interlocuteur idéal est décidément une caméra avec personne en face. C'est motivant comme relation.

C'est vrai que si ça marche aux Etats-Unis, il faut s'empresser de faire pareil. Comme la guerre, les mensonges diplomatiques, et tout le reste (Hiroshima, le napalm, Guantánamo et la torture...) Parce que si ça marche là-bas, c'est aussi parce que c'est une culture. Et qu'il faut importer l'ensemble, pas juste l'obésité et les prêts immobiliers pourris... Ca vous dit ?

Et d'ailleurs, la caméra est fournie avec les questions, par le recruteur ?

> Répondre

pat cansocal

20/08/2014

à 14:56

je suppose que cette boîte va aussi proposer du coaching d'optimisation de l'image et du message pour les candidats, comme pour les politiciens.
Parce que causer à une caméra, ce n'est pas facile pour tout le monde... et plein de trucs à connaître.
Voilà un business juteux qu'il est prometteur!
En sus, 35K€ de productivité alléguée par an, c'est pas loin d'un recruteur économisé...

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte