1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Qu’est-ce qui pousse les salariés à quitter leur boîte pour une autre ?

Qu’est-ce qui pousse les salariés à quitter leur boîte pour une autre ?

quest-ce-qui-pousse-les-salaries-a-quitter-leur-boite-pour-une-autre-

Ingrid Falquy

21/08/2015

Ceux qui rejoignent une entreprise plus petite le font pour le challenge. Les jeunes n’hésitent pas à chambouler toute leur carrière pour accéder à de meilleures opportunités. Et les femmes cherchent plutôt un meilleur équilibre au quotidien.

Ils ont fini par claquer la porte de leur boîte, à force de tourner en rond. Les 10 000 personnes ayant changé d’entreprise entre décembre 2014 et mars 2015 ont expliqué leurs motivations au réseau social Linkedin*. Sans surprise, c’est avant tout le manque de perspectives d’évolution qui les a poussés à quitter leur ex (45 %). Et les critères décisifs pour choisir une nouvelle boite ne sont guère plus étonnants : un parcours de carrière plus clair (59 %) et un coup de pouce salarial (54 %). Si le sondage n’est pas représentatif de la population active, il permet d’identifier les particularités de certains groupes sociaux.

Des petites entreprises pour plus de challenge

Par exemple, certains salariés, de plus en plus nombreux d’après le réseau social, fuient les très grandes entreprises pour rejoindre des plus petites structures —moins de 500 salariés. Ceux-là sont portés par l’envie de challenge (49 %) bien plus que par l’appât du gain. Aussi, il est important pour 47 % d’entre eux d’avoir un rôle plus impactant dans l’entreprise. D’autant plus que dans 42 % du temps, leur choix s’est fait parce qu’ils croyaient aux projets de la direction. Forcément, tout cela est plus facile quand on n’est pas noyé dans une gigantesque organisation.

Les jeunes veulent bouger pour être mieux considérés

Autre groupe social qui se distingue : la génération Y. Baby-boomers, quadras et plus jeunes n’ont pas les mêmes aspirations. Alors qu’avec l’âge on recherche avant tout la stabilité, les 18-35 ans se sentent bloqués par le manque de possibilités d’évolution. La moitié d’entre eux ont tourné le dos à leur ancien employeur pour cette raison. Ils sont aussi plus friands de challenges. Quitte à changer totalement de secteur ou de métier. Enfin, ils recherchent de la reconnaissance, contrairement au cliché qui veut que les jeunes soient indifférents à ce qu’on pense d’eux.

Les femmes recherchent un meilleur équilibre

Chez les femmes, c’est un environnement de travail sain qui est avant tout recherché. Si elles quittent une entreprise, c’est majoritairement parce qu’elles ne sont pas satisfaites soit du type de management adopté par leur N+1, soit de l’environnement et la culture de leur entreprise. Et en troisième position, c’est sans grand étonnement qu’elles invoquent le sempiternel déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée.  Sur ce critère, l’écart entre les réponses des hommes et celle des femmes tend il est vrai à se réduire. Mais il reste prédominant chez ces dames.


* Sondage réalisée en ligne auprès de 10 536 utilisateurs Linkedin dans plus de 50 pays

6

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Peyooo

10/09/2015

à 21:01

Malheureusement trop peu considéré et des fausses promesses. Dommage que les sociétés actuelles réagissent de la sorte vis à vis de leurs salariés. Le monde d'aujourd'hui.

> Répondre

Isabel55555

08/09/2015

à 22:11

Exactement, à defaut d'ouvrir des postes à l'externe ils preferent confier plusieurs postes à un seul salarié sans augmentation de salaire ! évolution ne veut pas dire corvéable !

> Répondre

Bangou

06/09/2015

à 18:44

C'est vrai, d'autant plus que lorsqu'on se rend compte des capacités d'un employé, le manager le gratifie avec plus de boulot, voir multiple postes en le payant au cacahuetes sans reconnaissance. ça m'est arrivé plusieurs fois; je quitte vers d'autres horizons, et c'est mieux à chaque fois.

Les Anglo-saxons disent que: When you pay peanuts, you'll have monkies.

> Répondre

Isabel55555

29/08/2015

à 14:57

Exactement quand le management devient plus que nul le salarié commence à chercher ailleurs.

un manager qui n'en fait qu'à sa tête et qui joue au nerveux en général tôt ou tard il finit par se retrouver seul au monde et si tous s'en vont le problème ne vient pas des salariés mais du manager.

Je pense que même d'emblée pour pes chercheurs d'emploi il peut etre interessant de choisir l'entreprise et le manager. Si on a la possibilitée de rencontrer en entretien le manager c'est pas mal ça permets de savoir qui il est.

nous quittons une entreprise pour aller ou nous serons mieux considerer, mieux payer, avec de bonnes conditions de travail, plus de challenge, possibilitee d'evolution en interne, Bref pour se sentir mieux.

> Répondre

cteblague

26/08/2015

à 17:46

Les anglo saxons disent: You join a company you leave a manager.

On quitte un boss pas une boite

> Répondre

FEH

26/08/2015

à 15:29

On ne quitte pas son entreprise !

On quitte son chef !

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte