Qu’est-ce qui pousse les salariés à quitter leur boîte pour une autre ?

Publié le 21 août 2015 Ingrid Falquy

Ceux qui rejoignent une entreprise plus petite le font pour le challenge. Les jeunes n’hésitent pas à chambouler toute leur carrière pour accéder à de meilleures opportunités. Et les femmes cherchent plutôt un meilleur équilibre au quotidien.
  1. Des petites entreprises pour plus de challenge
  2. Les jeunes veulent bouger pour être mieux considérés
  3. Les femmes recherchent un meilleur équilibre

Ils ont fini par claquer la porte de leur boîte, à force de tourner en rond. Les 10 000 personnes ayant changé d’entreprise entre décembre 2014 et mars 2015 ont expliqué leurs motivations au réseau social Linkedin*. Sans surprise, c’est avant tout le manque de perspectives d’évolution qui les a poussés à quitter leur ex (45 %). Et les critères décisifs pour choisir une nouvelle boite ne sont guère plus étonnants : un parcours de carrière plus clair (59 %) et un coup de pouce salarial (54 %). Si le sondage n’est pas représentatif de la population active, il permet d’identifier les particularités de certains groupes sociaux.

Des petites entreprises pour plus de challenge

Par exemple, certains salariés, de plus en plus nombreux d’après le réseau social, fuient les très grandes entreprises pour rejoindre des plus petites structures —moins de 500 salariés. Ceux-là sont portés par l’envie de challenge (49 %) bien plus que par l’appât du gain. Aussi, il est important pour 47 % d’entre eux d’avoir un rôle plus impactant dans l’entreprise. D’autant plus que dans 42 % du temps, leur choix s’est fait parce qu’ils croyaient aux projets de la direction. Forcément, tout cela est plus facile quand on n’est pas noyé dans une gigantesque organisation.

Les jeunes veulent bouger pour être mieux considérés

Autre groupe social qui se distingue : la génération Y. Baby-boomers, quadras et plus jeunes n’ont pas les mêmes aspirations. Alors qu’avec l’âge on recherche avant tout la stabilité, les 18-35 ans se sentent bloqués par le manque de possibilités d’évolution. La moitié d’entre eux ont tourné le dos à leur ancien employeur pour cette raison. Ils sont aussi plus friands de challenges. Quitte à changer totalement de secteur ou de métier. Enfin, ils recherchent de la reconnaissance, contrairement au cliché qui veut que les jeunes soient indifférents à ce qu’on pense d’eux.

Les femmes recherchent un meilleur équilibre

Chez les femmes, c’est un environnement de travail sain qui est avant tout recherché. Si elles quittent une entreprise, c’est majoritairement parce qu’elles ne sont pas satisfaites soit du type de management adopté par leur N+1, soit de l’environnement et la culture de leur entreprise. Et en troisième position, c’est sans grand étonnement qu’elles invoquent le sempiternel déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée.  Sur ce critère, l’écart entre les réponses des hommes et celle des femmes tend il est vrai à se réduire. Mais il reste prédominant chez ces dames.


* Sondage réalisée en ligne auprès de 10 536 utilisateurs Linkedin dans plus de 50 pays

Ingrid Falquy
Ingrid Falquy

Vous aimerez aussi :