1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Recrutement : soyez corporate, c’est plus important que le CV

Recrutement : soyez corporate, c’est plus important que le CV

recrutement--soyez-corporate-cest-plus-important-que-le-cv

Elodie Buzaud

15/05/2013

Partager la culture de l’entreprise serait au moins aussi important que le CV, pour décrocher le job mais surtout, au-delà, pour garder votre poste. C’est l’idée que soutient Vadequa, cabinet de conseil en recrutement, dans une infographie* publiée hier.

D’une part, parce qu’un CV ne permet pas de savoir si un candidat va adhérer aux valeurs de l’entreprise, alors que bon nombre de nouvelles recrues quittent leur employeur au bout de 18 mois pour cette raison. De l’autre, parce que près de la moitié des recruteurs (47 %) n’accordent pas plus d’une minute à la lecture d’un CV.

Mais aussi parce que les salariés adhérant aux valeurs de leur boîte - et s'y sentant donc mieux - seraient 48 % plus productifs que les autres. Les sociétés où ils travaillent auraient une performance 6 fois supérieure.

Embaucher des candidats en accord avec les valeurs de l’entreprise serait ainsi le premier critère à prendre en compte par les entreprises. Et pour cause : le cabinet en a fait son fonds de commerce. Il propose aux entreprises de recruter selon leur culture d’entreprise, déterminée par plusieurs profils (collaborateur, innovateur, organisateur et compétiteur).

Coller à la culture de l’entreprise dans laquelle on postule s’avèrerait donc plus payant pour l’employeur comme pour le salarié. Mais ça, ils l’ont déjà compris. La culture d’entreprise serait le premier facteur pris en compte par les candidats pour choisir leur entreprise...

* Qui se base elle-même sur plusieurs études et articles (Leadership IQ, 2006 ; Sondage Robert Half ; Schmidt et Hunter,1998 ; The Hay Group, Engaged Employees Boost Performance, 2001 ; Bliss, 2001 ; Journal du Net, 2006 ; SHRM Presentation, 2007 ; Development Dimensions International, 2006 ; Consequences of individuals’fit at work : a meta-analysis of person-job, person-organization, person-group and person-supervisor fit, 2005).

Source : l'infographie de Vadequa.

Elodie Buzaud © Cadremploi.fr

8

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

euleusis

24/05/2013

à 13:31

le recrutement se fait un choix hatif sur CV, un passé pro sans jamais tenir compte des aspirations du candidat. les compétences papier sont une chose l envie de faire progresser de trouver du plaisir à faire le job sont exclus. l' échec n'est que la conséquence directe d'une méthode de recrutement lié à un "diplome" ou l'on confond acquisition d'un savoir normé et capacité entrepreneuriale.

> Répondre

RH Partner

23/05/2013

à 16:30

Je peux jouer sur deux critères : l'innovation et l'organisation ou ordre et chaos qui participent à la dynamique dans laquelle s'inscrivent les acteurs de leurs entreprises.

Où est ce que l'on peut s'inscrire en tant que tel ?

Les valeurs des entreprises se définissent en adéquation avec leur projet à long terme et leur activité. Certaines s'organisent de façon familiale, d'autres administrative et hiérarchique au possible, reste les matricielles, plus fonctionnelles pour le free cash flow...

Bonne continuation

> Répondre

HCE

22/05/2013

à 11:54

Intéressant ! Mais comment fait-on pour déterminer les valeurs d'une entreprise et si le candidat en a la culture, notamment si c'est un junior ?

> Répondre

nve

22/05/2013

à 11:06

Excellent conseil... Et comment on fait pour être corporate avant même d'être entré ?

> Répondre

cca

22/05/2013

à 11:04

Enfin, il serait temps de se rendre compte que nos RH n'en sont pas , et qu'ils ne jouent que le diplôme, pensant jouer la sécurité.
Cette attitude dégrade la notoriété des entreprises , c'est flagrant pour nos grandes entreprises

> Répondre

phl

21/05/2013

à 19:51

Bonsoir,

J'adore cet article, mais vous avez 20 ans de retard. A 'époque ou travaillait encore mon père et quand j'ai démarré en 1983, on allait à la "boire" comme on rentre dans les ordres. La boîte, c'était la famille, les amis avec lesquels on partageait des activités organisées par le CE etc..... Cette ambiance "corporate" comme vous dites à pris duplomb dans l'aile quand les financiers de ces grands groupes ont commencé à disposer du destin des salariés de la "famille" comme on joue avec des pions de Risk sur la mappe monde. A partir du moment ou un salarié devient une "ressource" (d"ailleurs on dit bien DRH pour Directeur des Relations Humainse), cette dernière se jette une fois qu'elle est épuisée ou quand on change de coeur de métier. Dans ce monde ou les entreprises sont vendues, rachétées, revendues, restructurées pour le seuk profit financier, il ne faut pas s'attendre que les salariés "be corporate", "They become individuals" avec qu'un seul intérêt qui est le leur et avec un seul atout, le contenu du CV.
Ne vous en déplaise. Cordialement PHL docteur en Chimie Physique de la vieille école et salarié du privé depuis 1983 --> faites le compte et comme diraient les jeunes : be corporate = lol

> Répondre

janno

17/05/2013

à 18:33

Je suis entièrement d'accord,la première des qualités dans une entreprise c'est d'être corporate. Si il faut travailler pour sa carrière dans l'entreprise,il ne faut surtout pas oublier de travailler POUR l'entreprise,c'est un peut notre gros problème en France.Les gens pensent uniquement a leur carrière.Ce phènomène se rencontre trés souvent dans les grands groupes ,ou les grandes entreprises,moins dans les PME.Travailler pour son entreprise ,c'est déjà être fier d'y appartenir ,ne pas être trop regardant sur son temps de travail ,colporter une trés bonne image de son entreprise a l'extérieur. Etre corporate c'est un état d'esprit ca se ressent .Bien sur pour être corporate ,il ne faut pas avoir une hiérarchie qui vous étouffe,il faut que l'on vous fasse confiance,mais ce n'est malheureusement pas beaucoup le cas en France.

> Répondre

Godfefroy 54

17/05/2013

à 17:06

Démarche intéressante, à mettre en oeuvre lors de la formation d'un gouvernement : embaucher les ministres sur le critère du partage des valeurs. Ca va décoiffer !..

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte