1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Salaires du digital : combien gagnent les top et middle managers

Salaires du digital : combien gagnent les top et middle managers

salaires-du-digital--combien-gagnent-les-top-et-middle-managers

Louise Fontana

17/02/2017

Marketing et Communication

Les postes cadres les plus recherchés chez les top et les middle managers du digital se spécialisent et les salaires augmentent. C’est l’un des enseignements de l’étude de rémunération 2017 menée par Aravati, que Cadremploi vous dévoile en exclusivité.

Cabinet de recrutement spécialisé dans le secteur du digital, Aravati vient de sortir la version 2017 de son étude de rémunération*. « Globalement les salaires des cadres dans le digital augmentent, analyse Isabelle Fastrez, en charge de l’étude chez Aravati. Mais il y a évidemment des secteurs plus rémunérateurs que d’autres. Le luxe offre plutôt des packages dans le haut de la fourchette. Les start-up sont moins bien vues de ce côté-là », avoue-t-elle. Mais l’aspect financier n’est pas le premier moteur quand on rejoint une jeune pousse.

 

Technicisation des postes dans le digital, même en top management

Avec l’omniprésence du digital, on assiste à une vraie technicisation des postes. « Si auparavant beaucoup de fonctions marketing s’apparentaient à la communication, aujourd’hui elles sont plutôt synonymes de mécaniques d’acquisition et autres sujets techniques », illustre Isabelle Fastrez. Évidemment certaines techniques sont plus ou moins recherchées et plus ou moins rares. L’occasion pour les candidats avec un profil pénurique de faire monter les enchères ? « Pas tellement. Ceux qui le font, ce sont plutôt les jeunes », avoue la spécialiste du recrutement.

 

Émergence de nouveaux métiers

Exemple de cette spécialisation et du besoin des top managers d’avoir à la fois des connaissances techniques assez fines et une vision globale, Aravati met en avant deux nouveaux métiers : le directeur marketing omnicanal et le chief performance officer.

Le directeur marketing omnicanal est en charge de la stratégie marketing de l’entreprise sur l’ensemble des points de contacts pour assurer la croissance des ventes et garantir la qualité de l’expérience du client. Pour ce poste, les recruteurs recherchent des candidats avec une expérience double : celle du e-commerce et d’un magasin physique. Un profil pas si courant.

Autre profession d’avenir pour Aravati, le chief performance officer. Une fonction qui nous vient des États-Unis et qui émerge en France. Ce professionnel est le gourou de la performance dans l’entreprise. Il a pour mission de collecter, consolider et résumer la data liée à la performance de l’entreprise et la communiquer. Un travail à faire en collaboration avec tous les autres services.

 

Les grilles de salaire 2017

Emarketing et CRM

  5 à 10 ans d’expérience + de 10 ans d’expérience
Directeur digital omnicanal   180 à 250 k€
Directeur marketing digital (digital chief officer)   150 à 250 k€
Responsable marketing digital (digital marketing officer) 70 à 90 k€ 90 à 130 k€
Responsable e-commerce (e-commerce manager) 60 à 85 k€ 85 à 110 k€
Directeur technique (chief technology officer) 65 à 90 k€ 90 à 150 k€
Responsable acquisition (acquisition manager) 65 à 75 k€ 75 à 100 k€
Head of media (omnicanal) 60 à 80 k€ 80 à 130 k€
Head of social et e-reputation 50 à 70 k€ 70 à 120 k€
Head of product   90 à 110 k€
Directeur CRM   80 à 120 k€

Data

  5 à 10 ans d’expérience + de 10 ans d’expérience
Chief data officer   120 à 220 k€
Responsable de la performance digitale 65 à 75 k€ 80 à 100 k€
Responsable de la connaissance clients 65 à 80 k€ 90 à 120 k€

Commercial

  5 à 10 ans d’expérience + de 10 ans d’expérience
Business developer 60 à 80 k€ +90 k€
Directeur commercial 90 à 120 k€ +120 k€

* étude réalisée sur le base Aravati de près de 60 000 candidats et ses missions menées en 2016 auprès de grands comptes, pure player et start-up

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

kaiela

22/02/2017

à 23:43

jaurai voulue bien comprendre merci

> Répondre

+