"On me demande d'être plus politique, mais ça veut dire quoi ?"
Icône podcast

Le SAV du manager

"On me demande d'être plus politique, mais ça veut dire quoi ?"

"On me demande d'être plus politique, mais ça veut dire quoi ?"

Sylvie Laidet

SAV du manager #37 : Pas besoin d’être ministre, député ou encore maire de votre ville pour faire de la politique. Au boulot aussi, être "politique" au sens plus "diplomate" peut améliorer votre vie pro. Cela consiste à mettre les formes, trouver les bons alliés au bon moment, savoir se taire parfois pour avoir gain de cause plus tard… Un attitude très bien maitrisée par certains « corporate animals » mais parfois détestée par d’autres managers qui préfèrent quitter le navire et ne pas se renier, plutôt que devenir des courtisans. Heureusement selon le coach Thierry Chavel, développer une intelligence politique, ça s’apprend.
J'écoute sur ma plateforme préférée :

Au travail, tout le monde lui dit qu’il gagnerait à être un peu « plus politique ». A ne pas toujours réagir à chaud sur un sujet donné, à faire preuve de davantage de diplomatie, à savoir parler avec l’implicite… Mais autant ce manager voit bien en quoi cela consiste de faire de la politique dans une ville ou un département. Autant faire de la politique au boulot est un concept qui lui échappe. Qu’entend-t-on par « être au politique dans son job » ? A quoi ça sert au quotidien ? N’y a-t-il pas un risque de se renier à vouloir être politique quand ce n’est pas sa nature ? Est ce un bon moyen de progresser dans une entreprise ? Pour répondre à toutes ces questions, un expert l’aide à y voir plus clair.

 

Thierry Chavel est coach de dirigeants depuis plus de 20 ans et dirige le cabinet CEO Companions. Pour l’auteur (entre autres) de Initiation au coaching : être coaché, être coach (Eyrolles, 2018), être politique au boulot permet de sortir du stéréotype du manager primaire qui «(sur)réagit plus qu’il n’agit » . Toutefois, attention à ne pas devenir un animal politique.

 

Être plus politique, c’est quoi ? 

Être plus politique, c’est faire preuve de diplomatie. C’est respecter son style naturel, canaliser sa spontanéité. Mettre les formes revient à se centrer plus sur son interlocuteur, pour éviter de regretter des mots maladroits et/ou blessants. La diplomatie est un art qui s’apprend. Avoir de la répartie, improviser, trouver la formule choc qui fait mouche … C’est savoir basculer de la tactique à la stratégie. La stratégie signifie décoder avec les signaux faibles et parler avec de l’implicite. Tout ne doit pas être explicite dans une communication. Être plus stratégique et diplomate, c’est aussi être plus écologique. C’est se fixer un objectif qui tient compte de l’environnement et du contexte, pas seulement de ce qu’on veut démontrer. 

À quoi ça sert ? 

Tout est question de dosage. Mais cela permet d’être moins catégoriser dans la série des managers primaires qui sont érigés par leur émotions et réagissent plus qu’ils n’agissent. En étant trop impulsif et trop direct, le manager peut envenimer les choses. À l’inverse, s’il apprend à être plus politique, certains soucis se règleront d’eux-mêmes. 

Être politique et rester soi-même

Il ne s'agit pas de se conformer à une communication plus standard et plus aseptisée. Il s’agit de communiquer de manière plus réfléchie, civilisé. Pour ça, il faut choisir ses combats. Certains doivent être résolus tout seul. Une bonne façon d’être politique est de choisir le bon moment, le bon endroit et la bonne personne. Faire usage du silence peut parfois être la meilleure manière de répondre. Agir ainsi, permet de constater les jeux de pouvoirs qui existent dans l’écosystème d’une personne. Au lieu de traiter au premier degré, un problème en surface, il faut développer son intelligence politique.

Les pièges à éviter

Le véritable piège est de devenir un animal 100% politique en manquant de nuance. Il ne faut pas être excessif dans sa spontanéité ni dans son “rôle politique”. 

Les pompiers pyromanes sont des pièges : il s’agit de personnes qui créent des problèmes pour mieux les résoudre. Il ne faut pas passer trop de temps sur des sujets de relations humaines. 

La politique dans l’entreprise 

Plus l’entreprise est grande et plus il est incontournable d’avoir cette intelligence. Quand on est à un siège par rapport à un poste de terrain, pour savoir naviguer dedans il faut savoir développer sa diplomatie car ces personnes ont affaire à beaucoup de jeux de pouvoir. Le but n’est pas d’en faire une compétence et de devenir un corporate animal. Ce genre de personne à un calendrier guider par des jeux de pouvoir. 

La question qu’il faut se poser : qu’est-ce que réussir ? Est-ce être ambitieux ou être carriériste ? On peut avoir l’intelligence des situations en étant inclusif. Il faut la mettre au service du bien commun. Le but étant de s’affirmer sans écraser les autres.   

Le SAV du manager : un podcast de Cadremploi

Le Service après-vente du manager vous aide à gérer vos dilemmes au boulot. Un podcast-fiction goupillé par la rédaction de Cadremploi avec la complicité de différents spécialistes.

Pour écouter les autres épisodes et s’abonner, rendez-vous sur SpotifySoudcloud ou iTunes

Journaliste : Sylvie Laidet

Réalisation sonore et montage : Imene Besbes

Première publication : 20-09-2019. Mise à jour : 17-10-2022

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Journaliste indépendante, je réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de mes sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :