1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. SAV du manager #46 : Mon entreprise passe à l'organisation libérée

SAV du manager #46 : Mon entreprise passe à l'organisation libérée

sav-du-manager-46--mon-entreprise-passe-a-lorganisation-liberee--

Imene Besbes

29/11/2019

X

[Podcast] L’entreprise libérée promet à la majorité de ses salariés, la liberté et la responsabilité entière d’entreprendre des actions. Cette philosophie est basée sur la liberté de l’initiative et la responsabilité de chacun. Mais changer de fonctionnement n’est pas si simple et peut résulter d’un échec. Isaac Getz co-concepteur de ce nouveau mode d’organisation explique comment la transition peut être faite sans bavures.

Isaac Getz est auteur, professeur, docteur en psychologie et management. Il a conduit de nombreux travaux sur l'innovation, l'engagement des salariés, le leadership libérateur et la transformation vers de nouvelles formes d'entreprises. A ce jour, il a étudié plus de 300 entreprises dans 30 pays. 

Il est l'auteur de Liberté & Cie (2012), de L’entreprise libérée (2017)  ainsi que de L’entreprise altruiste (2019).

L’étude FNEGE de 2016 auprès des 1600 managers français a classé Isaac Getz comme le 4e auteur vivant le plus influent, au monde, dans le domaine du management.

En 2019, Thinkers50 a nominé Isaac Getz pour ses travaux sur l’entreprise libérée et l’entreprise altruiste pour le prix biannuel de Breakthrough Idea Award.

 

Ma boite va changer de système de fonctionnement pour passer à l'organisation libérée. Qu'est-ce qui m'attend ? 

(1 : 15) On me dit qu’il faudra davantage mettre l’humain au centre, mais comment ?

Des étapes sont à suivre pour passer à l'entreprise libérée. Tout d'abord, pour mettre l’humain au centre, il faut donner la possibilité aux personnes d’agir face aux problèmes et/ou des opportunités qu’elles rencontrent. L'objectif n'est pas de leur donner des ordres du haut de la chaîne de commandement pour ensuite vérifier si les choses sont bien faites. Elles doivent interagir, échanger, créer et tester. On ne doit plus dire “tu as le droit à l’erreur”, mais “tu as le droit à l’essai”. 

(03 : 15) Est-ce une pratique où le manager perd de sa légitimité ? 

La véritable légitimité d’un manager provient de son équipe et non de son statut. Les collaborateurs doivent suivre leur manager parce qu’ils le veulent et non parce qu'ils y sont obligés. Ainsi, le “leader” doit être au service de son équipe. Il doit lui permettre de grandir, de développer ses compétences et de s’auto-diriger. Le manager devient alors coach ou autrement dit leader. 

(04 : 08) Le manager n’est-il pas voué à disparaître dans cette organisation ? 

Non, au contraire, il y en aura davantage. Le contrat ne change pas, c'est son rôle qui évolue : il devient “leader” ou “coach” et change de manière de travailler. 

(05:18) Est-ce une organisation qui fonctionne avec tous les métiers et tous les secteurs ? 

Oui, tous les secteurs : administration, bâtiment, agriculture, PME, grands groupes, etc...  

(06 :06) Cela ne risque pas d’être l’anarchie si tout le monde se met à décider ? 

La définition de la liberté utilisée dans l’entreprise libérée est proche de celle d’un historien philosophe du 19e siècle Lord Acton. Selon ce dernier, la liberté ne signifie pas faire ce que l’on veut mais avoir la possibilité d'accomplir ce que l’on doit faire. 

Le problème dans l’entreprise traditionnelle ? Un collaborateur dépend des contrôles et des validations. Les initiatives sont donc étouffées ou freinées. 

L'organisation libérée est l’inverse de l’anarchie. C’est donner la possibilité aux salariés d’agir selon leur vision de l’entreprise. 

(08 : 21) Quels sont vos conseils pour qu’on soit sûr que ça marche ? 

Il est nécessaire d’abandonner son ego. Un manager/ dirigeant qui se pense plus intelligent que ses collaborateurs, ne peut pas leur faire confiance. C’est pourtant ainsi que sont organisées les hiérarchies professionnelles. 

Sans cette capacité, il sera difficile de dire à un collaborateur “ qu’est-ce que tu proposes face à ce problème ?” ou bien “ j’ai confiance, tu vas trouver la solution”.

Pour abandonner cet ego, la majorité des managers et des dirigeants vont devoir travailler avec un coach voire un psychologue. Les personnes humbles n’ont n’auront peut-être pas besoin. 

(11 : 50) Que se passe-t-il, si l’on passe d’une organisation libérée à un fonctionnement traditionnel ? 

Si après une organisation libérée, l’équipe se retrouve avec un manager typique ou un petit chef, une partie importante de votre équipe risque d’être en burn-out. 

Une fois qu’elle est habituée à cette liberté, à la confiance, au respect et à la bienveillance, ce serait un choc terrible de repasser au système traditionnel.  

 

Le SAV du manager : un podcast de Cadremploi

Chaque semaine, le Service après-vente du manager vous aide à gérer vos dilemmes au boulot. Un podcast-fiction goupillé par la rédaction de Cadremploi avec la complicité de différents spécialistes du sujet. 

Pour écouter les autres épisodes et s’abonner, rendez-vous sur PippaSpotifySoudcloud ou iTunes

Journaliste, réalisation sonore et montage : Imene Besbes

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+