1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Spécial Cannes : se reconvertir en agent de (futures) stars, elle l’a fait

Spécial Cannes : se reconvertir en agent de (futures) stars, elle l’a fait

special-cannes--se-reconvertir-en-agent-de-futures-stars-elle-la-fait

Clémentine Billé

07/05/2018

X

[Video] A 40 ans, Anne Coulet s’est reconvertie en agent de comédiens et comédiennes alors qu’elle travaillait dans le social. A la veille de l’ouverture du Festival de Cannes, elle évoque pour Cadremploi son nouveau métier hyper gratifiant mais où il ne faut pas compter ses heures.

En France, il existe plus de 150 agences artistiques et ce chiffre a été multiplié par 30 depuis les années 1970. A côté des « historiques » qui gèrent plutôt les carrières de stars en vue – ArtMedia, Ubba, Adéquat, Time Art et Zelig –, l’agence AC Talents incarne une autre facette du métier, celle des seconds rôles. Indispensables au cinéma français, ils sont plus discrets que les stars mais leur carrière sont souvent plus longues.

Anne Coulet a monté son agence toute seule, il y a quatre ans, et représente aujourd’hui 60 comédiens et comédiennes, dont des enfants. Un nombre restreint, par choix, pour défendre au mieux les intérêts de ses artistes que l’on a vu récemment jouer dans des séries comme Engrenages (Canal +), Un village français (France3), Paris Etc (Canal+) ou dans des longs métrages comme Le Redoutable de Michel Hazanavicius ou Jusqu’à la garde de Xavier Legrand.

 Je ne viens pas de ce milieu, j'ai fait des études de droit

Du social au Septième art

Après une carrière dans le milieu de la protection sociale à l’enfance, Anne Coulet décide de réaliser son rêve : travailler dans le monde du cinéma. A 40 ans, elle estime qu’elle a raté le coche pour être actrice, alors elle se tourne vers le métier d’agent arttistes. Une reconversion possible puisqu'il n’est plus réglementé. Depuis 2010, il suffit de s’inscrire sur un registre national, auprès du ministère de la Culture.

Elle s’est lancée sans formation spécifique mais dotée de deux compétences vitales pour ce métier :  sa capacité naturelle à lier des relations pour constituer son réseau et ses connaissances juridiques acquises grâce à son ancien métier. Elle a eu le soutien du Syndicat français des agents artistiques et littéraires, le SFAAL, qui délivre également des formations.

 

Créativité et rigueur

La partie la plus importante et la plus créative de son travail consiste à rechercher des projets de séries ou de films pour ses comédiens : « Une fois les projets repérés, je cherche les correspondances entre les rôles et mon fichier de comédiens et comédiennes et je fais des propositions aux équipes de production », explique-t-elle. Et quand l’un de ses comédiens décroche un contrat, il faut réagir très vite. Un directeur de production qui veut discuter cachet n’attend pas.

L’autre versant de sa mission consiste à être capable de vérifier les contrats de travail. Rôle pour lequel l'artiste est engagé, dates et jours de tournage, conditions financières notamment rémunérations autres que les salaires via l'intéressement sur la vente en pay per view par exemple, cession des droits à l'image, etc.  C'est l'aspect du métier qui s'improvise le moins et qui demande le plus de minutie. Mieux vaut avoir des notions de droit, prévient Anne Coulet.

 Les comédiens ne sont pas juste des visages dans des fichiers

Un métier dévorant

L’agent sait qu’elle peut être appelée à toute heure, y compris la nuit, y compris en congé. « Concrètement je n’ai jamais de vacances », sourit-elle. Et quand elle arrive à prendre quelques jours, c’est « tout le temps “avec l’agence”, c’est-à-dire avec l’ordinateur et l’Iphone en permanence ». Un quotidien dévorant mais aussi gratifiant, qui constitue la toile de fond de la première série « professionnelle » sur les agents artistiques, Dix Pour Cent (la 3e saison sera diffusée à partir de septembre 2018)

>> Lire aussi : Dix pour cent, la série tendre avec le travail

Cet investissement, elle est prête à le faire pour ses comédiens : « Après avoir travaillé ensemble, les voir à l’écran, c’est quelque chose de vraiment incroyable », se réjouit-elle. D’ici la fin du printemps, elle développera une nouvelle facette de son métier : elle représentera ses premiers scénaristes et réalisateurs.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte