Timyo, un outil gain de temps qui classe les emails par niveau d'urgence

Publié le 7 février 2018 Sylvia Di Pasquale

Les solutions de gestion des mails sont déjà nombreuses. Mais Timyo permet, en plus, de les prioriser. Un lancement en France qui profite de l’opportunité offerte par la loi sur la déconnection.
Timyo, un outil gain de temps qui classe les emails par niveau d'urgence
  1. Un système qui responsabilise l’expéditeur
  2. Ce mail est-il vraiment urgent ?

Dans les affaires, l’opportunisme n’est pas forcément un défaut. Et le débarquement en France de Timyo arrive à point nommé. Un an après la mise en place du droit à la déconnexion, le startupper français Fabrice Dumans revient au pays avec son outil développé et déjà vendu aux Etats-Unis depuis trois ans.

>> Lire aussi : Droit à la déconnexion : ce dispositif va-t-il mettre fin à l’hyperconnexion des cadres ?

Un système qui responsabilise l’expéditeur

Encore un logiciel de gestion des mails ? D’autres solutions permettent depuis des années, de classer, ranger et codifier ses courriels. Mais Timyo – un raccourci pour "Time is my own" – a un truc en plus. Un truc qui lui permet justement de répondre présent à l’ère de la déconnexion volontaire. Son système permet de classer les messages en fonction de la date de réponse attendue par l’expéditeur, et non pas en fonction de la date d’envoi. Aucun algorithme ne lit le contenu du message, ce qui garantit la sécurité des données. L’expéditeur précise simplement la date limite de réponse, qui donne à chaque mail un code couleur. Le destinataire est fixé avant même d’ouvrir le message. Évidemment, pour que le logiciel soit parfaitement opérant, toute l’entreprise doit en être équipée, ce qui permet notamment aux managers de notifier à leurs collaborateurs le délai de réponse souhaité, dans la journée ou en quelques jours.

Ce mail est-il vraiment urgent ?

Pour le moment, Timyo est testé dans plusieurs entreprises grandes et petites, mais pour autant, le système est parfaitement utilisable sans que l’interlocuteur envoyant un email en soit équipé. Mais dans ce cas, le destinataire devra trier lui-même les mails qui lui arrivent en leur attribuant des codes couleurs. Ce qui est censé lui éviter de répondre dans l’urgence à tous ses messages. Pas vraiment de quoi écourter les 3 heures par jour consacrées par les Français à la gestion de leurs courriels. En revanche, c’est une bonne façon de leur permettre de ne pas oublier d’y répondre dans les temps.

Concrètement, Timyo se présente comme une extension à Google Chrome ou Outlook, mais le logiciel est également disponible sous la forme d’une appli à télécharger sur son téléphone, qu’il soit sous IOS ou Android.

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :