1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Top employers : comment les lauréats chouchoutent leurs salariés

Top employers : comment les lauréats chouchoutent leurs salariés

top-employers--comment-les-laureats-chouchoutent-leurs-salaries

Nathalie Alonso

17/02/2014

Ressources Humaines

Des grands groupes aux PME, 52 entreprises ou filiales françaises viennent de recevoir le label Top employers 2014, qui distinguent les bonnes pratiques en matière de RH. Conditions de travail, formation, process d’intégration ou réseautage… Zoom sur les pratiques originales ou tendances qui leur ont valu leur place au classement.

1 - Accompagner son enfant au sport

Signataire de la charte de la parentalité, le groupe Bouygues Télécom offre la possibilité aux parents salariés d'accompagner leurs enfants à une compétition ou à un entraînement à leur club sportif lorsqu'ils se déroulent un jour de travail.

2 - Moins de réunions après 17 h

La filiale française de l'entreprise pharmaceutique italienne Chiesi s'engage à limiter les réunions après 17 h pour permettre un meilleur équilibre en vie pro et vie perso. Et pour encourager les salariés à se rendre aux soirées professionnelles (événements clients, repas, séminaires), toujours utiles pour réseauter. L'entreprise prend en charge les frais de baby-sitting.

3 - Une journée pour faire une activité perso

"One single thing is simple" : c'est le nom du programme du groupe agroalimentaire Pepsico qui offre aux salariés la possibilité d'avoir une journée de télétravail avec horaires flexibles pour accomplir un objectif personnel que ce soit pour refaire sa salle de bains ou se rendre à un atelier théâtre. Dans ce cadre, le salarié est assuré d'avoir le soutien de son manager et même un coup de pouce financier qui peut prendre la forme d'un chèque emploi service universel.

4 - Encourager les salariés à faire du sport avec leur boss

De plus en plus d'entreprises s'inscrivent en leur nom à des événements sportifs tels que des courses à pied. Des entreprises telles que Samsung, Reunica et Pepsico proposent ainsi à leurs salariés de participer à des compétitions sportives au côté de leur manager et même de leur DG. "Ces événements permettent de resserrer des liens et d'encourager une vision décalée de l'autre. La hiérarchie est vue d'une autre façon lorsque son boss, habillé en short, arrive dernier de la course", note un porte-parole chez Top employeurs France.

5 - Manager par l'exemple

Aujourd'hui, les formations de management se concentrent de plus en plus sur le travail du leadership, avec le mot d'ordre "le management par l'exemple". C'est notamment le cas chez Samsung et les entreprises de IT Dimensions data et Solucom. "On apprend au manager à savoir qui il est, plus qu'à savoir comment il va devenir chef", explique le porte-parole de Top employeurs.

   

Les entreprises qui ont reçu le label Top Employers France 2014 :

Alten McDonald's France
Alti Norauto
Avanade France Olympus France
BNP Paribas France Orange
Bouygues Immobilier Pepsico France
Bouygues Télécom Philip Morris France S.A.S
British American Tobacco France RATP
BUYIN Reunica
Castorama ROCHE FRANCE
Celio Saint Gobain
CGI Saipem France
Chiesi France Samsung Electronics France
Dimension Data France SAP France
Embraer Aviation Europe SAS Institute France
General Mills France SCA France
GiFi Schneider Electric
GROUPE ATLANTIC SCLE-SFE
Groupe Soparind Bongrain SFR
Heineken SIEMENS
Holcim France SNCF
ING Bank France Société Générale
JT International France Solucom
Kiloutou Technip
KONE Umicore
La Poste Valeo
Lyreco France Webhelp

Méthodologie : plusieurs étapes se succèdent avant la désignation des entreprises labellisées : sélection des entreprises potentiellement participantes ; réponses des entreprises au questionnaire en ligne ; vérification des informations communiquées et audit ; notation et certification ; remise d'un rapport comparatif aux entreprises participantes.

Nathalie Alonso © Cadremploi.fr

12

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

lejeunepat

19/03/2014

à 15:28

Intéressant et à prendre avec des pincettes, gratter un peu pour voir la réalité derrière.

Connaissez-vous des gens travaillant dans ces grandes entreprises et cela correspond-il à leur quotidien?

Si non, regardez le commentaire de "lauj 22/02/2014 à 12:21" pas loin dans ces réactions qui vont majoritairement dans mon sens.

J'ai passé des entretiens durant 6 mois avec une des banques nominées ci-haut et était à 200% en adéquation avec les valeurs affichées dans leurs brochures, sauf qu'en abordant le sujet avec ses managers, une grosse gêne apparaissant immédiatement sur leurs visages: ils ne les connaissaient pas (les valeurs proclamée par l'entreprise dans la belle brochure) & me regardaient ainsi que la brochure avec de grands yeux : il y avait un gouffre entre la réalité de la culture d'entreprise et celle exprimée dans la brochure.

Pourquoi? Car ce sont parfois des cabinets de conseil en communication, par définition EXTERNES à l'entreprise (souvent des Agences de pub dites "Corporate") qui les rédigent pour projeter une image positive / moderne / innovante de l'entreprise et attirer les talents ... et redoubler d'idées et artifices pour recevoir de tels "LABELS TOP EMPLOYEURS" largement repris par la presse (rentabilité "média" alors décuplée).

Le piège est que la chute / déception est d'autant plus grande que l'écart est grand.

En conclusion, les "valeurs", çà ne se proclame pas, çà se vis et valide au quotidien & faire attention à la poudre aux yeux assez représentative dans ces classements.

Le point 1, exemple de Bouygues Telecom me fait bien rire : il dois s'agit de 1 (oui 1) possibilité d'accompagner son enfant à une sortie sportive PAR AN. La belle affaire ...

Mon conseil amical: plutôt privilégier le ressenti que vous aurez avec les équipes et essayez de rencontrer un maximum de personnes pour voir si l'environnement / la culture réelle de l'entreprise / ses collaborateurs (et pas son "image" parfois créée à coût de milliers d'euros de budgets de communication) vous convient avant d'accepter y aller.

> Répondre

thorga

26/02/2014

à 12:03

bonjour

C'est juste un leurre et de la communication ... qui coute autour de 10 000 euros le billet d'entrée.

Meme si les RH font des efforts la réalité est là ....

> Répondre

gogo

23/02/2014

à 09:00

uniquement les cadres qui coutent 0 dans le chiffre d'affaires

> Répondre

zazou01

23/02/2014

à 00:50

ah c'est sûr que ce n'est pas prêt d'arriver dans l'étude où je bosse !!! préfère privilégier le client avant de chouchouter ses employés, s'ils nous chouchoutaient justement cela permettrait de garder ses clients !!! ah logique !!! ils nous suppriment même la cuisine alors qu'on va s'agrandir euh... y pas comme un problème doc !!!???

> Répondre

ortho

22/02/2014

à 17:31

L'un des moyens est de ne pas perdre d'argent en employant des "consultants" extérieurs. Cela ne suffit certes pas, mais cela aide.

> Répondre

strategie 34

22/02/2014

à 17:09

@laug
Quelle honte. Travailler 45 h.
La moyenne des cadres est de 60 à 70 h, cad deux fois 35 heures par semaine.
Je ne m'en suis jamais plaint. Les résultats et la satisfaction étaient au rendez-vous

> Répondre

durendal

22/02/2014

à 16:56

On y croit pas une minute !

> Répondre

gegemalaga

22/02/2014

à 12:37

c'est serieux ??

regardez un peu , du coté des entreprises qui font beaucoup ,
pour le developpement de leurs employés ( ées ) ;

je parle de developpement professionnel ;
formations ( professionelle ) ;
evolutions de carrieres ; etc etc

curieusement , c'est caracteristique des boites US ...et , on en trouve peu , ici ;

> Répondre

lauj

22/02/2014

à 12:21

Pour travailler dans l'une d'entre elle, j'ai un peu du mal à comprendre le classement.
Surcharge de travaille permanent, fin de journée régulièrement vers 20h, finir les rapports le soir à la maison, des semaines à plus de 45h voir par moment plus de 50h sans jamais entendre parler d'heures sup (les cadres n'y ont pas droit)...
Et avec ça, ils ont le label Top Employers France 2014. J'ose pas imaginer comment sont les entreprises sans label !

> Répondre

Consultant_TPE_PME

22/02/2014

à 11:32

Amusant ! Il faudra qu'on m'explique comment une TPE/PME de moins de 10 salariés peut libérer ses salariés (selon les modalités d'une des idées évoquées ci-dessus) et arriver, avec 35 h/semaine, à "gagner" un peu d'argent !

> Répondre

diamon

22/02/2014

à 10:50

Orange ? Avec les suicides qu'il y a eu ? Étonnant ,non ?

> Répondre

Kristof

19/02/2014

à 09:04

Mac Do et La Poste ? étonnant, non ?

> Répondre

+