1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Trouve-t-on encore l’amour au travail ?

Trouve-t-on encore l’amour au travail ?

trouve-t-on-encore-lamour-au-travail--

Céline Husétowski

06/07/2018

Dans un open space, à la pause-café ou dans le cadre d’un projet, le monde de l’entreprise est un espace propice aux rencontres. Mais y trouve-t-on encore l’AMOUR, le vrai ?

On y passe la majorité de son temps et, parfois, on y noue des relations très intimes avec ses collègues. L’entreprise permet-elle de faire des rencontres durables ou est-ce juste un lieu de fantasme ?

14 % des couples se rencontrent au boulot

Selon le sondage Ifop pour le site Online seduction1, seulement 14 % des couples se sont rencontrés au travail. Cela peut paraître peu et pourtant « les rencontres au travail représentent l’un des principaux modes de rencontre », explique François Kraus, directeur du pôle genre, sexualité et santé sexuelle à l’Ifop.

En 2e position du classement des rencontres, on trouve le lieu d’étude (11 %). Pas surprenant pour le spécialiste de l’Ifop car la sphère universitaire ressemble beaucoup au monde professionnel.

Pour le spécialiste « les modes de rencontres ont très peu évolué ». Déjà en 1959, l’enquête « le choix du conjoint2 » menée par l’Ined montrait que 13 % des couples s’étaient rencontrés sur leur lieu de travail. En 1984, une autre enquête toujours de l’INED sur « la formation des couples3 » confirmait que la majorité des cadres supérieurs s’étaient rencontrés dans des « lieux réservés ou choisis » comme le travail ou les études.

Mais est-ce que ces relations durent comme celles de nos parents ? Pour François Kraus, « le monde du travail n’est plus forcément le lieu de rencontre pour une relation de toute une vie. Les gens sont moins à l’aise car ils sont sous la surveillance de leur chef ou de leurs collègues notamment dans les open spaces et font du coup plus attention aux conséquences de leur relation ».

D’après le sondage, ceux qui ont entretenu une relation l’ont d’ailleurs fait à 53 % à l’insu de leurs collègues.

L’entreprise un lieu de fantasme

Si on ne rencontre pas tout le temps l’amour au travail, on y fantasme beaucoup. 41 % des personnes sondées ont déjà fantasmé sexuellement sur un collègue tout en travaillant. Les as de l’imagination olé-olé sont à 53 % des hommes.  

« Les bureaux sont un lieu de fantasme car on y passe beaucoup de temps. On est souvent bien habillé et on y paraît donc sous son meilleur jour. En plus on peut avoir la pression des résultats ce qui rapproche les corps et les esprits », analyse François Kraus.

41 % des personnes sondées ont déjà fantasmé sexuellement sur un collègue tout en travaillant.

D’ailleurs 42 % des cadres sondés ont déjà eu des relations sexuelles avec quelqu’un dans leur milieu professionnel. « Il y a plus de mixité parmi les cadres et ils peuvent faire plus de rencontres que les autres catégories socioprofessionnelles », précise le directeur d’étude de l’IFOP.

En moyenne, ceux qui trouvent un partenaire sexuel ont des rapports avec une personne du même niveau hiérarchique qu’elle (23 %). Cependant les hommes ont plus tendance à avoir des expériences sexuelles avec des personnes appartenant à un niveau hiérarchique plus bas (19 %) que les femmes (5 %). Pour le directeur d’étude de l’Ifop, « c’est le reflet des inégalités professionnelles car les hommes sont plus nombreux à occuper des positions hiérarchiques élevées ».

Où trouver l’amour ?

Si à la lecture de cet article vous pensez qu’aucun de vos collègues ne méritent votre regard, ne paniquez pas, vous n’allez pas finir votre vie forcément seul. Il existe d’autres méthodes de rencontre. Selon le sondage, 11 % des rencontres se font grâce aux amis mais aussi 11 % grâce à une application de rencontre.

Rien de nouveau pour François Kraus. Les applications ont juste remplacé le minitel qui représentait déjà 10 % des rencontres.

Selon Sylvie Oudin, DRH de Meetic, « les gens multiplient les occasions de se rencontrer et rien n’empêche de chercher l'amour au travail et ailleurs en même temps ». D’ailleurs elle se rappelle d’un couple qui s’était rencontré sur Meetic alors qu’il travaillait dans le même immeuble. « L’entreprise était tellement grande, qu’ils ne s’étaient jamais vus. Maintenant ils sont mariés et ont un enfant », plaisante-t-elle.

Pour surfer sur la vague de l’amour, Meetic qui a déjà réuni plus de 6 millions de couples en Europe, organise des rencontres du 12 juillet au 19 août à la Défense pour les célibataires qui ne partent pas en vacances. Pour les célibataires en région, il existe aussi des événements et des ateliers à thème.

Au boulot ou pas, sur une application ou à une fête, l’été, comme chaque année, rapprochera les êtres et peut-être les cœurs. Merci le soleil, premier allié des rencontres !

Vous avez déjà vécu une belle histoire d'amour au travail ? Inspirez les autres et partagez là avec nous. Nous recherchons des témoignages audio : info@cadremploi.fr. Objet témoignage série d'été.

 Serie ete

Etudes

1) Enquête IFOP et Online séduction -janvier 2018 : réalisée par questionnaire auto administré en ligne du 29 au 30 mai 2018 auprès d’un échantillon de 1 009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

2) Le choix du conjoint : étude réalisée en 1959 par l’Institut national d’études démographiques (Ined) auprès de 1 646 couples constitués par des femmes de moins de 62 ans et des hommes de moins de 65 ans, tous deux célibataires au moment du mariage. Le rapport comportait trois parties : « les conjoints », « les circonstances du mariage » et « opinions et attitudes générales à l’égard du mariage ».

3) La formation des couples : étude réalisée en 1984 par l’Institut national d’études démographiques (Ined) et composée d’une enquête par questionnaire sur 3 000 personnes, âgées de 18 à 45 ans, vivant en couple, mariées ou non. Le questionnaire comprenait 250 questions et portait sur le contexte de la rencontre et le processus menant à la formation du couple.

 

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

eliane

27/07/2018

à 10:23

attention à ce que cela ne se termine pas en accusation de harcèlement sexuel en cas de rupture amoureuse! « il est malaisé de savoir distinguer du harcèlement sexuel caractérisé ce qui relève d’une dégradation orageuse de relations intimes auparavant consenties, d’une manipulation malveillante… »
source : La prévention du harcèlement sexuel au travail : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=394

> Répondre

+