Trouver le job idéal ? Il existe une formule mathématique pour ça

Elodie Buzaud

Un article publié par le site américain Business Insider revient sur la formule algébrique créée par l’ex-rédacteur en chef du magazine américain Forbes, Brett Nelson, pour savoir si le job est réellement fait pour vous.

Pour dégoter le job idéal, encore faut-il le reconnaître. Mais bonne nouvelle, une méthode existe. Créée par Brett Nelson, ancien ingénieur en mécanique et rédacteur en chef du magazine économique new-yorkais Forbes, elle a été dévoilée dans un article l’an dernier et repris le 3 novembre par Business Insider. Cette formule, non pas magique, mais mathématique, vous promet de dénicher le job parfait grâce au « confidence factor » (CF), un indicateur, que l’on peut littéralement traduire par facteur de confiance et basé sur 10 variables, qui situe entre 0 et 100 % le pourcentage de chance qu’un emploi soit celui de vos rêves.  

Ces 10 variables sont les suivantes :

 1

le salaire (est-ce que le job paye bien ?),

 2

la satisfaction à faire le job (aimez-vous réellement faire ce en quoi consiste le poste ?),

 3

l’employabilité qui en découle (exercer ce boulot vous rapproche-t-il de vos objectifs pros ?),

 4

la possibilité d’avoir du temps pour soi (avez-vous du temps pour vos projets persos ?),

 5

la culture de l’entreprise (vos collègues sont-ils d’accord avec vous ?),

 6

la santé de l’organisation,

 7

le lieu de travail,

 8

la qualité du travail d’équipe,

 9

les perspectives d’évolution professionnelles,

 10

l’interaction avec des personnes en ou hors de l’entreprise (vous satisfont-elles ?).

 

Faites le calcul

Pour calculer son « confidence factor », il faut noter chaque variable entre 0 et 100, 0 quand la variable en question pour le poste visé ne vous satisfait pas du tout et 100 quand elle vous satisfait totalement. Par exemple, si vous trouvez que le poste auquel vous prétendez est particulièrement bien payé, vous pouvez donner 95 à la variable salaire. En revanche, si ce que vous avez découvert à propos de la culture de l’entreprise ne vous plaît pas du tout, vous pouvez lui assigner un 15.

Une fois chaque variable notée, elle doit être multipliée par un coefficient (0,2 ; 0,15 ; etc.). Brett Nelson en suggère d’emblée, mais vous pouvez les changer selon vos propres priorités. Attention cependant : pour que la formule fonctionne, la somme des coefficients doit toujours être égale à 1.

Voici la formule proposée par Brett Nelson :

            0,2 x (note pour le salaire)

+          0,15 x (note pour la satisfaction à faire le job)

+          0,15 x (notre pour l’employabilité)

+          0,1 x (note pour le temps libre)

+          0,1 x (note pour la culture de l’entreprise)

+          0,1 x (note pour santé de l’entreprise)

+          0,05 x (note pour le lieu)

+          0,05 x (note pour le travail d’équipe)

+          0,05 x (note pour l’évolution professionnelle)

+          0,05 x (note pour les interactions)

=          CF (en %)

Analysez vos résultats

Plus votre CF est élevé, plus vous pouvez en déduire que le job vous convient. Un CF inférieur à 60 % signifie que vous devriez y songer deux fois avant d’accepter le job – ou le quitter sur-le-champ. Entre 61 et 75 %, vous êtes sur la bonne voie. Au-dessus de 75 %, Brett Nelson  considère que vous avez trouvé un job qui vous correspond et au-dessus de 90 %, c’est le job parfait. Brett Nelson nous a précisé que, si sa méthode n’est pas rigoureusement scientifique, il espère que les intéressés la trouveront utile.

Qu’en dites-vous ? N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire de cet article. 

Elodie Buzaud
Elodie Buzaud

Le travail et l’écologie sont mes thématiques de prédilection. En tant que journaliste indépendante, je cherche notamment à répondre aux questions que posent ces deux sujets pour mieux comprendre comment le travail, et les travailleurs, peuvent contribuer à la transition écologique.

Vous aimerez aussi :