Étudiants à l’Université : une journée pour mettre un pied dans le monde de l’entreprise

Ingrid Falquy

La fac, ça ne mène à rien ? Capgemini et Manpower font mentir cette idée reçue avec le Programme Booster et ses séances de coaching destinées aux étudiants inscrits en Master.
Étudiants à l’Université : une journée pour mettre un pied dans le monde de l’entreprise

Une journée pour mieux comprendre le monde de l’entreprise : c’est ce que propose le programme Booster aux étudiants universitaires, parfois trop éloignés de la réalité du marché du travail. Cette association fondée par Capgemini et Manpower réunit 7 universités et 9 entreprises partenaires, engagées à mandater des collaborateurs pour coacher des étudiants soucieux de ne pas quitter les bancs de la fac sans connaître les codes de l’entreprise.

Le programme a pour but de surmonter deux obstacles au recrutement de bons éléments.« D’une part, les entreprises ont du mal à recruter parce que leurs attentes sont peu adaptées à la réalité des formations françaises ; d’autre part certains jeunes s’embarquent dans des cursus universitaires longs correspondant à leurs appétences, sans avoir une vision claire de ce qu’ils vont pouvoir en faire à la sortie », explique Bernard Nébout, directeur RSE de ManpowerGroup.

Une journée pour mettre un pied dans l’entreprise

Concrètement, les étudiants ont l’occasion pendant une journée de refaire leur CV avec des professionnels et d’apprendre à parler de leurs compétences. Car ce marketing de soi est qui manque le plus à ceux qui sortent de l’université, selon Bernard Nébout : « ils savent ce qu’ils apprennent mais n’arrivent pas à formuler ce qu’ils peuvent apporter à une entreprise ». Et forcément, ils ont aussi du mal à appréhender la carrière qui est faite pour eux. « Les intervenants leur font découvrir des métiers qu’ils n’envisagent pas car ils sont trop figés sur un métier, une fonction ou une entreprise. C’est un frein à leur insertion », développe Géraldine Plenier, directrice du programme.

L’apprentissage du réseau

L’accompagnement ne s’arrête pas à la fin de la journée. Au cas par cas, les entreprises décident d’accueillir les étudiants pour un stage, une journée d’immersion ou un contrat plus long. Un catalogue d’offres d’emploi est aussi mis à disposition. Ils peuvent aussi être mis en lien avec l’association Nos quartiers ont du talent, qui met en relation des jeunes avec des mentors qui les intègrent dans leur entreprise. Dans tous les cas, les participants gagnent quelque chose de précieux : un réseau, qu’ils sont encouragés à entretenir. « Dans les universités, les étudiants viennent de milieux plus modestes que ceux des grandes écoles, et ils ont moins de réseau, alors que c’est essentiel pour s’insérer dans le monde de l’entreprise. Nous voulons répondre à ce manque », développe Bernard Nébout.

Booster les candidatures pour booster la productivité des entreprises

Pour les entreprises, c’est tout benef’ : le programme permet de créer des passerelles inattendues entre des filières universitaires et leur apporter du sang neuf. Les recruteurs cherchent de plus en plus des profils différents, convaincus que la diversité est source de productivité, mais ils sont parfois freinés par l’interne :  par sécurité, les managers demandent souvent aux ressources humaines de miser sur ce qu’ils connaissent déjà.

Les seules conditions : être inscrit en master, souhaiter vivement intégrer le monde de l’entreprise et être prêt à investir un peu de temps dans la redéfinition de son projet professionnel. Les motivés peuvent s’inscrire via une plateforme dédiée sur laquelle ils se connecteront grâce à leur CV en ligne sur le site DoYouBuzz.

Ingrid Falquy
Ingrid Falquy

Vous aimerez aussi :