1. Accueil >
  2. Actualités >
  3. L'actualité de l'emploi >
  4. Votre profil Facebook vous empêche-t-il de décrocher un entretien d’embauche ?

Votre profil Facebook vous empêche-t-il de décrocher un entretien d’embauche ?

votre-profil-facebook-vous-empeche-t-il-de-decrocher-un-entretien-dembauche-

Elodie Buzaud

07/11/2014

Même si certains s’en défendent, les recruteurs regardent bel et bien les profils Facebook des candidats avant de leur proposer un entretien d’embauche. Une étude, réalisée en France, le démontre.

En 2010, les recruteurs ont promis de ne pas regarder les profils Facebook des candidats. Le Medef, tout comme l’Association nationale des DRH et le Syntec Recrutement ont même signé une charte pour prouver leur bonne foi : la charte réseaux sociaux, internet, vie privée et recrutement. Quatre ans plus tard, force est de constater que toutes les entreprises  ne respectent pas ce vœu pieux. Les infos trouvées sur les profils des candidats semblent bien avoir un effet sur le recrutement. C’est le constat des chercheurs de l’université Paris-Sud Nicolas Soulié, Matthieu Manant et Serge Pajak.

Cachez ce profil que je ne saurais voir !

Dans le cadre d’un projet d’étude financé par l’Agence nationale de la recherche, ils ont envoyé 837 candidatures (fictives), en réponse à des offres d’emploi pour des postes de comptable en région parisienne. Les CV et lettres de motivation étaient quasi-identiques (bac +3, trois expériences de stage, permis de conduire, logement dans le 15e arrondissement de Paris), bien qu’adaptés à l’entreprise. Les seules différences entre les candidats résidaient dans leurs profils Facebook, fictifs eux aussi, créés par les chercheurs. Ils avaient les mêmes photos, mais l’origine et la langue pratiquée changeaient. Or ils n’ont pas eu les mêmes réponses de la part des recruteurs. Croyant le fictif Stéphane Marcueil né à Marrakech et parlant arabe, comme l’indiquait son profil mais pas son CV ni sa lettre de motivation, ils ont été moins nombreux à lui proposer un entretien d’embauche comparé à  Thomas Marvaux, candidat, lui aussi fictif, mais dont le profil Facebook lui faisait voir le jour à Brive-la-Gaillarde et maîtriser l’italien. 

Une augmentation des faux profils Facebook

Cette étude prouve non seulement, que les recruteurs regardent les profils Facebook des candidats - et s’en servent pour en discriminer certains - mais qu’en plus, ils croient dur comme fer à ce qu’ils y trouvent. Cela nous rappelle qu’il faut être vigilant quand on publie sur Facebook. Si écrire que vous êtes originaire Tombouctou vous fait rire, le recruteur lui, le prendra pour argent comptant et ne vous invitera peut-être pas en entretien de recrutement.  Il faut aussi être attentif aux profils homonymes. Soit, parce que quelqu’un porte les mêmes nom et prénom que vous, soit, parce qu’une personne mal intentionnée a concocté un faux profil en usurpant votre identité. Une tendance qui se développe, à croire la Commission nationale de l’informatique et des libertés qui en profite pour expliquer comment s’en prémunir.

5

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

ohnon

12/11/2014

à 10:38

Pourquoi être né en Afrique ou au Maghreb serait-il mal vu par les recruteurs ?

> Répondre

Isabel55555

11/11/2014

à 16:04

Certaines entreprises ( Françaises ou en France) se mefienr dès lors qu'ils constatent qu'ils n'ont rien de croustillant sur toi ou aucun profil ou visibilité sur le net ! voila comment ils reflechissent : "oh elle doit avoir quelque chose à cacher" voila la reflexion completement débil* de nos recruteurs essayer d'avoir des informations inédites qui n'ont aucune rapport avec le poste à pourvoir. Si le recruteur s'occupait de ce qu'il est supposer savoir faire : faire un bon recrutement clair propre et carré, et selectionner la bonne personne ( et il y'en a du boulot beaucoup même), et essayait de balayer devant sa porte et se mêlerait uniquement que de ces affaires, l'emploi se porterait mieux.

Mais comme ici c'est le contraire ce qui est surpeflu et inutile est interessanr pour le recruteur et les choses importantes, essentielles ne le sont pas du tout aux yeux des recruteurs.

> Répondre

Cassandra

11/11/2014

à 12:17

Bonjour,

On peut avoir des profils professionnels tel que Viadeo ou LinkedIn, ça fait pas de mal, dessus on peut juste y voir nos publications, nos intérêts etc mais ça reste professionnel. Comme facebook n'est pas un réseau professionnel mais bien social où chacun met sa vie privée et facile d'accès, alors les recruteurs en profitent.

Courage.

> Répondre

Cassandra

11/11/2014

à 12:11

Et quand on n'a pas facebook, les recruteurs font comment ? Donc moi non ne me rappelle jamais pour un entretien parce que je n'ai pas un profil facebook? N'importe quoi ces recruteurs...

> Répondre

Isabel55555

08/11/2014

à 15:18

C'est ce que j'appelle du voyeurisme et vouloir entrer dans la vie de quelqu'un tandis que la personne n'y ait pas inviter ! D'ou l'utilité de ne pas avoir de profils facebook ou autre je pense ou sinon sous un autre nom et sans photos....

Oui effectivement les recruteurs ne trouvent rien d'autre à faire que d'aller sur facebook etc... Pour chercher tel ou tel candidat, et en effer il est clair qu'il ne faur pas necessairemenr pour argent comptant tout ce qui est indiquer sur facebook et sur les profils mais l'incompétence, mêlée à une curiosité malsaine ça donne ça.....

Le problème ne vient las de facebook le problème est le recruteur et toutes ces personnes qui essayent par tous les moyens de fouiller dans la vie des autres et pour moi cela signifie que en France on tombe bien bas....

Donc no profil facebook no profil quoi que ce soit si ils veulent vraiment nous rencontrer ils ont notre cv ils notre numero de tel....

> Répondre

+