Le CV de Christel Heydemann, PDG de Schneider Electric France, décrypté par Henri Vidalinc (Grant Alexander)

Aurélie Tachot

#CV EN OR - Une alternance d'expériences très différentes en un temps record : c'est ce qui fait la différence chez Christel Heydemann, entrée chez Schneider Electric France en 2014 et qui vient tout juste d'être nommée DG Europe après avoir occupé différents postes de seniors VP au sein du géant mondial de l'électrique. Nous avons demandé à un expert en recrutement de profils rares, Henri Vidalinc, de décrypter le CV de cette mordue de l'industrie au parcours d'exception.
Le CV de Christel Heydemann, PDG de Schneider Electric France, décrypté par Henri Vidalinc (Grant Alexander)

Beaucoup de postes en peu de temps

Elle s’est confrontée à des disciplines variées : la finance, les RH, le commercial, la stratégie. Elle est plus crédible qu’un profil qui se serait construit dans une filière d’expert.
Henri Vidalinc, président du groupe de conseil et services RH Grant Alexander

 

Si le parcours de Christel Heydemann est aussi inspirant, c’est parce qu’il présente une caractéristique forte : celui d’alterner les expériences variées en peu de temps. « Après avoir été diplômée de Polytechnique, cette ingénieure s’est confrontée aux problématiques du terrain en tant que Key Account Manager. Puis, son parcours a pris une dimension stratégique chez Nokia. Au sein de cette entreprise, elle a certainement intégré un « fast track program » dédié aux hauts potentiels, ce qui lui a permis d’enchaîner des expériences variées en peu de temps », analyse Henri Vidalinc. Excellent pour la crédibilité. « Elle s’est confrontée à des disciplines variées : la finance, les RH, le commercial, la stratégie. Elle est plus crédible qu’un profil qui se serait construit dans une filière d’expert. »

 

Un sens aiguisé du contact

 

« Ce qui m’interpelle à la lecture de son CV, c'est une qualité pas si commune chez les ingénieurs : sa passion pour le contact humain, qui transparaît tout au long de son parcours », explique-t-il. C’est en travaillant sur le terrain que Christel Heydemann l'a développé. « Elle a occupé le poste difficile de Key Account Manager pour Orange puis SFR. C’est une expérience durant laquelle elle a nécessairement été exposées aux difficultés liées à la relation client. Ces deux expériences successives ont été structurantes pour elle. Ces postes démontrent qu’elle sait faire preuve d’ouverture vis-à-vis des autres », analyse-t-il. 

 

Une capacité à entretenir son réseau

 

L’intérêt de Christel Heydemann pour les relations humaines a payé tout au long de sa carrière. « Le fait qu’elle ait été identifiée comme « Young Global Leader » par la communauté du World Economic Forum démontre que c’est un profil qui sait se rendre visible à l’échelle mondiale, qui est connecté et qui travaille son réseau professionnel. Ce dernier l’a probablement aidée à rebondir en décembre 2013, lorsqu’elle a quitté Nokia pour intégrer, quelques mois plus tard, le groupe Schneider Electric en tant que Senior VP Global Strategic Alliances », décrypte-t-il.

 

Et si c’était à refaire ?

 

Seulement âgée d’une quarantaine d’années, Christel Heydemann a-t-elle été portée par un contexte particulier pour occuper le poste de PDG de Schneider Electric France dès 2017, moins de 3 ans après son arrivée ?

« Au début de sa carrière, elle a dû profiter de la dynamique du secteur de la téléphonie mobile pour parvenir à progresser aussi vite chez Nokia. Aujourd’hui, peu d’environnements, hormis dans la nouvelle économie sont susceptibles de proposer une telle cadence dans les évolutions de carrière. Pour autant, les cadres d’aujourd’hui qui sauraient, comme elle, provoquer la chance en activant les bons leviers pourraient connaître un parcours semblable. »

 

Quelles perspectives d’évolution ?

 

Pour Henri Vidalinc, l’évolution de Christel Heydemann ne fait quasiment aucun doute. « Elle accèdera à des fonctions encore plus hautes. Pour cela, elle pourra notamment passer par une expérience transversale, en prenant par exemple la tête des opérations à l’échelle mondiale », conclut-il.

Sur le CV de Christel Heydemann

SCHNEIDER ELECTRIC

- Executive Vice President Europe (depuis mai 2021)

- CEO Schneider Electric France (depuis avril 2017)

- Senior Vice President Corporate Strategy, Alliances & Development (février 2016 - avril 2017)

- Senior Vice President Global Strategic Alliances (octobre 2014 - février 2016)

GIMELEC

- Présidente (depuis 2018)

NOKIA

- Executive Vice President Human Resources and Transformation (juillet 2011 - décembre 2013)

- VP Strategic Alliance HP (juillet 2009 - juin 2011)

ALCATEL

- Trade and project Finance manager (1999 - 2003)

BOSTON CONSULTING GROUP

- Consultante junior (1997)

ECOLE POLYTECHNIQUE (1994-1997)

Aurélie Tachot
Aurélie Tachot

Après avoir occupé le poste de rédactrice en chef d’ExclusiveRH.com (entre autres), je travaille désormais à mon compte. Pour Cadremploi, je contribue à la rubrique Actualités via des enquêtes, des interviews ou des analyses sur les évolutions du monde du travail, sans jamais oublier l'angle du digital.

Vous aimerez aussi :