Prince Harry : son job de Chief Impact Officer à un million de dollars est-il fait pour vous ?

Sylvie Laidet

ENQUETE – Après avoir expulsé son thé par le nez (si si, vous ne rêvez pas) dans l’émission "The late late show" de James Corden, le prince Harry fait de nouveau le buzz avec son nouveau job de Chief Impact Officer (CIO). Le jeune époux de Meghan Markle vient d’être engagé pour ce poste par la start-up BetterUp. Au-delà du coup marketing, nous avons enquêté pour savoir en quoi consiste ce poste, s'il existe en France et à quel niveau de salaire.

Communiqué de nomination du prince Harry sur le site betterup.com

Prince Harry : son job de Chief Impact Officer à un million de dollars est-il fait pour vous ?
Communiqué de nomination du prince Harry sur le site betterup.com

Ils témoignent

  • Caroline Renoux, CEO du cabinet de recrutement Birdeo
  • David-Emmanuel Vivot, senior partner en charge de la mission au sein du cabinet Kea & Partners

CIO, un nouveau métier ?


Pas vraiment. Le Chief Impact Officer (responsable de l’impact) est plutôt une nouvelle appellation pour un job qui mixe développement durable et RSE, le tout agrémenté de lobbying. Concrètement, le CIO est en charge d’engager et de mesurer l’impact social, sociétal et environnemental d’une entreprise.

Que va faire le prince Harry en tant que CIO chez BetterUp

Fin mars, après avoir encore choqué les Anglais dans une interview donnée à James Corden, le trublion de la Couronne a encore fait le buzz en annonçant son nouveau job. Voici comment le boss de BetterUp parle du job qu’il confie au prince Harry (BetterUp est une appli de coaching mentale) dans son communiqué officiel :

« En tant que membre de l'équipe de direction de BetterUp, le prince Harry va développer le travail qu'il accomplit depuis des années, en éduquant et en inspirant notre communauté et en défendant l'importance de se concentrer sur la prévention de la santé mentale et le potentiel humain dans le monde entier. »

Est-ce que le job de CIO existe déjà en France ?

Caroline Renoux

Ce poste est très rare en France mais il existe sous d’autres appellations dans les entreprises à mission et/ou celles certifiées (ou en cours de certification) B-Corp.

« En France, cette fonction peut être assurée par les responsables développement durable ou par le Chief Mission Officer en poste dans les entreprises à mission », constate Caroline Renoux, CEO du cabinet de recrutement Birdeo

Mais on peut être quasiment certain qu’avec la nomination de Harry comme CIO, les boîtes vont surfer sur la vague princière. Donc, suivez le #CIO et guettez les offres sur Cadremploi.

Un exemple chez Kea & Partners

Le cabinet de conseil en stratégie Kea & Partners, une entreprise à mission, s’est donné pour mission « d’entreprendre la transformation de ses clients par une économie souhaitable ».

David-Emmanuel Vivot

« Une économie qui ne tient pas uniquement compte de la création de valeur financière mais aussi de la création de valeur collective, sociétale et environnementale sur le long terme », explique David-Emmanuel Vivot, senior partner en charge de la mission au sein du cabinet Kea & Partners. Chaque projet et chaque décision du cabinet doit avoir un impact positif sur cet objectif « d’économie souhaitable ».

Chez Kea & Partners, les CIO s’appellent plutôt des « Missions Catalysts ».

« Nous préférons les appeler “Mission Catalyst”, car nous n’aimons pas la notion de Chief, ce sujet devant être porté par l’équipe entière. Ils ont pour cela des objectifs d’impact à piloter. Par exemple, 100% de nos missions clients devront faire l’objet d’une étude d’impact. A ce jour nous en sommes à 50% », illustre-t-il.

Un CIO doit aussi faire monter en conscience tout l’écosystème de l’entreprise sur cette notion d’impact. Les collaborateurs bien sûr, les fournisseurs, les partenaires, les citoyens, les élus… bref toutes les parties prenantes impactées par un projet.

Une compétence qui relève du lobbying voire d’un job d’influenceur, plus easy pour notre CIO préféré, Harry, duc de Sussex, que pour une tête certes bien faite mais sans l’influence, ni la notoriété du mari de Meghan Markle.

 

Avez-vous les qualités d'un CIO ?


On l’aura compris, le CIO est là pour faire changer les mentalités. Et ce n’est pas la partie la plus facile de son job. En plus d’avoir une bonne culture business, et connaissance des objectifs de développement durable (les fameux ODD), un CIO doit être capable de gérer les projets transverses, de conduire le changement et d’embarquer les gens par des actions d’influence. « Il doit faire preuve de courage et de ténacité car ses messages ne seront pas toujours faciles à porter et à entendre. Avec la notion d’impact, on se rajoute des contraintes que tout le monde – les concurrents par exemple –  n’a pas. Un CIO doit également être d’une humilité à toute épreuve car faire de l’impact, ça ne fonctionne pas à tous les coups », insiste Caroline Renoux, CEO du cabinet de recrutement Birdeo.

Cochez-vous les cases pour devenir CIO ?

✅ Bonne culture business

✅ Connaissance des ODD

✅ Gestion de projets transverses

✅ Conduite du changement

✅ Capacité d'influence

✅ Courage

✅ Ténacité

✅ Humilité

Combien gagne un CIO ? 


Les joyaux de la couronne ! Le salaire du prince Harry chez BetterUp n’a pas été dévoilé mais il se murmure qu’il s’agit d’un montant à 7 chiffres, soit plus d’un million de dollars par an.

Et en France, dans la vraie vie, loin des start-up californiennes ? « Ce poste requiert une certaine maturité professionnelle, entre 5 et 10 ans d’expérience. Si le CIO dépend directement du CEO alors, son salaire mensuel peut osciller entre 80 000 et 100 000 euros. Dans une start-up, il émargera à 40-50 000 euros par mois. Tout dépend beaucoup du nombre de parties prenantes à embarquer », souligne Caroline Renoux.

Honorable mais pas royal.

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :