Ces (courageux) cadres qui défendent les LGBT+ au travail

Aurélie Tachot

TÉMOIGNAGES – Pas la peine de s’appeler Virginia Woolf, Frida Kahlo ou Freddie Mercury pour défendre les droits des LGBT+. Sans atteindre le statut d’icônes, certains cadres d’entreprises réussissent, par leurs actions ou leur soutien, à faire bouger les lignes et à changer l’image des LGBT+ en interne. Cadremploi a interviewé trois d’entre eux sur leur engagement. Sylvie, Alain et Annabelle ont été repérés grâce à l’association L’Autre Cercle qui milite en faveur de la visibilité des professionnel·le·s LGBT+ et du respect de leur diversité. Elle organise chaque année les "Rôles Modèles LGBT+ et Allié·e·s". Ce 12 octobre a été dévoilée la promotion 2021 des 94 nouveaux lauréats. Vous trouverez leurs noms en fin d’article ainsi que le repaly de la cérémonie.

Sylvie Granger, Annabelle Guiraud et Alain Parmentier agissent, chacun à leur manière, pour l'inclusion des personnes LGBT+ en entreprise.

Ces (courageux) cadres qui défendent les LGBT+ au travail
Sylvie Granger, Annabelle Guiraud et Alain Parmentier agissent, chacun à leur manière, pour l'inclusion des personnes LGBT+ en entreprise.

Ils témoignent

  • Sylvie Granger, Directrice IT Program chez BNP Paribas Personal Finance
  • Alain Parmentier, Brigadier-Chef à Paris
  • Annabelle Guiraud, chargée d’affaires en prévention des risques à la RATP Real Estate

LGBT+ : lesbienne, gay, bisexuel·le, transgenre et les autres variations non majoritaires d’orientations sexuelles ou d’identités de genre.

Sylvie Granger : « Cette ouverture à la différence impacte mon management »

Sylvie Granger

Son poste : Directrice IT Program chez BNP Paribas Personal Finance

« Suite au « coming-out » de mon fils aîné, j’ai assisté à une conférence organisée par le réseau professionnel PRIDE, qui a été lancé à l’initiative de collaborateurs du groupe BNP. J’ai pris conscience que l’orientation sexuelle était un sujet d’entreprise et que ça devait être extrêmement difficile, lorsqu’on était LGBT, de vivre « cachés » sur son lieu de travail. J’ai alors souhaité contribuer à cette cause et j’ai rejoint le bureau de l’association, en tant qu’alliée. Aujourd’hui, j’anime des conférences sur mes sujets de prédilection – le coming-out en famille, l’homoparentalité – que j’aborde toujours sous l’angle professionnel, par exemple en expliquant comment l’entreprise peut être facilitatrice. J’accompagne également des collaborateurs qui sont dans une situation délicate.

En ce moment, j’aide un salarié transgenre "en transition" : je m’efforce que l’entreprise change son prénom et je l’aiguille vers les personnes qui ont déjà mené ce processus en interne.

Mon rôle, via le réseau PRIDE, n’est toutefois pas d’imposer une manière de penser à mes collègues de travail. Je ne suis pas une donneuse de leçons ! Je cherche uniquement à construire un environnement de travail inclusif. Cette ouverture aux autres impacte positivement mon management. »

Seule une personne LGBT+ sur deux est visible dans son entourage professionnel.
Baromètre L’Autre Cercle – Ifop 2020

Alain Parmentier : « Je sensibilise les jeunes des écoles de police. »

Alain Parmentier

Son poste : Brigadier-chef à Paris

« Dans le commissariat dans lequel j’ai été affecté il y a 20 ans, l’un de mes co-équipiers était gay et il était le bouc-émissaire de l’ensemble de mes collègues. Ce qui m’a choqué, c’est que ma hiérarchie et les syndicats contemplaient cette situation sans rien dire. Les scènes auxquelles j’ai assisté m’ont donc dissuadé d’assumer mon homosexualité sur mon lieu de travail. En 2011, pour donner une voix aux LGBT, j’ai décidé de créer, avec mon compagnon, l’association « Flag ! ». Elle est devenue l’association LGBT+ des policiers mais aussi des pompiers, des agents des ministères de l’Intérieur et de la Justice... J’en ai profité pour faire mon coming out professionnel et je n’ai pas fait l’objet de discriminations au sein de la police. Je me suis ensuite aperçu qu’il existait des associations similaires dans d’autres pays. Nous avons décidé de nous réunir et de créer « l’European LGBT Police Association », qui regroupe désormais 17 pays.

Mon objectif est de sensibiliser les policiers à l’homophobie pour qu’ils mènent leur mission de service public avec neutralité.

En tant que président, j’interviens dans les services de police, avec l’appui du Conseil de l’Europe, dans des pays comme le Monténégro et le Kosovo. En France, j’interviens au sein des écoles de police, toujours dans cette optique de sensibilisation. »

Cela pourrait vous intéresser :

Annabelle Guiraud :  « Je réalise une chronique radio dans une émission dédiée au LGBT+ »

Annabelle Guiraud

Son poste : chargée d’affaires en prévention des risques à la RATP Real Estate
Signe particulier :  « role model » 2021 (voir ci-dessous).

« Mon homosexualité n’a jamais été un fardeau à traîner. J’ai toujours assumé qui j’étais dans mon univers professionnel, peut-être parce que je n’ai jamais travaillé dans des entreprises “ultra-conservatrices”. Avec le recul, je pense que cette confiance a même renforcé mon leadership au quotidien. En 2019, j’ai souhaité partager ma positivité à la communauté LGBT. J’ai donc rejoint l’association LGBT+ de la RATP “Homobilités”, dont je suis aujourd’hui la vice-présidente. Cela m’a permis d’être plus proche de la direction du groupe, donc de mieux faire rayonner sa politique diversité et inclusion. Pour le compte de l’association, je mène des actions de sensibilisation, de collecte de fonds, de prévention santé... En parallèle, je réalise une chronique radio dans Homomicro, une émission dédiée à la communauté LGBT+, au sein de laquelle j’aborde deux thématiques : la culture et la santé. Je dresse le portrait de femmes lesbiennes, je parle des livres sur les rôles models, j’aborde le sida en temps de Covid...

Ma stratégie pour faire bouger les lignes, c’est de montrer qu’il y a des solutions en face de chaque problème.

C’est cette approche qui me vaut aujourd’hui d’être “rôle modèle” LGBT+. Ce statut va me permettre de transmettre encore plus d’espoir aux LGBT qui vivent cachés. »

L’aspiration à la visibilité des personnes LGBT+ est le signe du passage vers un nouveau paradigme : la crainte de la discrimination, certes encore justifiée, laisse de plus en plus place à la fierté d’être soi-même
Alain Gavand, initiateur et chef de projet de l'événement "Rôles Modèles LGBT+ et Allié·e·s"

Les 94 lauréats 2021 des "Rôles Modèles LGBT+ & Allié.e.s au travail"

L’Autre Cercle dévoile le TOP 94 des "Rôles Modèles LGBT+ & Allié.e.s au travail"

L’Autre cercle, l’association française qui milite pour l’inclusion des personnes LGBT+  au travail, a révélé le 12 octobre la liste des 94 lauréat et lauréates des Rôles Modèles et Allié.e.s LGBT+ (3e édition). Cette nouvelle promotion porte à 250 le nombre de lauréat·e·s déjà récompensé·e·s depuis la création de l'événement en 2019.

Quatre catégories de lauréats pour ce TOP 94 de l’édition 2021 :

  • 26 Rôles Modèles LGBT+ Dirigeant·e·s : Dirigeant·e·s LGBT+ du secteur public ou privé ou membres d’une instance de direction[1], leur succès professionnel et leur parcours de vie sont considérés comme un modèle à suivre. Elles et ils contribuent, par leur engagement et leur visibilité, à une représentation positive des LGBT+.
    Parmi les lauréat·e·s : Ouissem Belgacem, ex-Footballeur, Fondateur de OnTrack Sport, Auteur de « Adieu ma honte » ; Daniel Bethelmy-Rada, Directeur Général France, Yves Saint Laurent Beauté France (Groupe L'Oréal) ; Arnaud Cabanis, Directeur Général, Business Solutions France and Belgium, TikTok ; Marc Chaya, Président et Co-fondateur, Maison Francis Kurkdjian (Groupe LVMH) ; Aurélie Feld, Présidente, LHH (Groupe Adecco) ; Cédric Le Gallo, Fondateur, Le Gallo Films ; Aliette Mousnier-Lompré, Directrice des Opérations & Service Client d’Orange Business Services.  
  • 30 Rôles Modèles LGBT+ Leaders : Personnes LGBT+ salarié·e·s ou agent·e·s, non-membres d’une instance de direction, contribuant significativement à l’inclusion des LGBT+ dans le monde du travail.
     Parmi les lauréat·e·s : Jessica Elliott, Responsable de Compte, Salesforce et Présidente, Outforce France ; Annabelle Guiraud, Chargée d’Affaires en Prévention des Risques, RATP Real Estate et VP, Homobilités (association LGBT+ du groupe RATP) ; Guillaume Semène, Chef de Projet Événementiel, BNP Paribas, Co-Animateur du réseau Pride France; Sébastien Vienot, Responsable d’Équipe Support EMEA, Microsoft France.
  • 11 Rôles Modèles LGBT+ Premier Emploi : Personnes LGBT+ occupant leur premier poste dans une organisation et s'étant distinguées par leurs initiatives en faveur de l’inclusion des personnes LGBT+, notamment lorsqu’elles étaient étudiant·e·s.
    Parmi les lauréat·e·s : Alice Billard, Ingénieure Conception, Legrand ; Vincent Blier, Analyste Bilan Liquidité, Société Générale ; Anaïs Rousteau, Application Development New Associate, Accenture SAS ; Nolhan Vairac, Expert Talent Recruiter, Groupe Michael Page.
  • 27 Allié·e·s Dirigeant·e·s : Dirigeant·e·s, membres d’une instance de direction, contribuant par leur engagement à l’inclusion des personnes LGBT+ dans le monde du travail, sans être ou s’affirmer LGBT+.
    Parmi les lauréat·e·s : Clotilde Delbos, Directeur Général Adjoint, Directeur Financier, Renault Group, Directeur Général de la marque Mobilize, Président du Conseil d’Administration de RCI Banque SA, Renault Group ; Olivier Girard, Président Accenture en France et Benelux, Marianne Laigneau, Présidente du Directoire, Enedis ; Anne Rigail, Directrice Générale, Air France ; Lucile Royer-Ecoffet, Directrice Générale Déléguée aux Ressources et Services aux Communes, Dijon Métropole & Ville de Dijon.

REPLAY : émission spéciale du 12 octobre 2021 (témoignages et interviews)

Durant près de deux heures, une émission animée par Jean-Baptiste Marteau, journaliste à Radio France et lui-même rôle modèle 2020. Cette cérémonie digitale s'articule autour de l’annonce et la célébration de 94 Rôles Modèles LGBT+ et Allié·e·s, d'interviews, de témoignages – notamment de Rôles Modèles de l'édition précédente – et de trois tables rondes de 20 minutes donnant la parole à des intervenant·e·s prestigieux·ses, pertinent·e·s et légitimes autour des thématiques suivantes :

  • Se rendre visible au travail, mais pourquoi donc ?
  • Se rendre visible au travail, oui mais comment ?
  • Je suis visible, et après ?
Aurélie Tachot
Aurélie Tachot

Après avoir occupé le poste de rédactrice en chef d’ExclusiveRH.com (entre autres), je travaille désormais à mon compte. Pour Cadremploi, je contribue à la rubrique Actualités via des enquêtes, des interviews ou des analyses sur les évolutions du monde du travail, sans jamais oublier l'angle du digital.

Vous aimerez aussi :